UMP et assembléePatrick Ollier Président de la Métropole du Grand Paris - Député de la 7ème circonscription des Hauts-de-Seine

Rueil-Malmaison - Garches - Saint-Cloud

UMP et assemblée
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
16/10/2015 : " Manuel Valls, en campagne pour Claude Bartolone, malmène la future Métropole du Grand Paris "

Les annonces manifestement électoralistes du Premier ministre, à l’issue du Comité Interministériel sur le Grand Paris qui s’est réuni ce jour, font peu de cas de la Métropole du Grand-Paris (MGP).

« Alors que la MGP doit voir le jour au 1er janvier 2016 et que de nombreuses inconnues existent encore (sur les flux financiers, à propos de la péréquation, et sur la carte des Territoires etc.), du fait de l’amateurisme de ce Gouvernement, notre métropole est la grande oubliée dans les décisions du Gouvernement » a déclaré Patrick OLLIER, vice-président de Paris Métropole et député-maire de Rueil-Malmaison

« Le Gouvernement a préféré montrer sa volonté recentralisatrice à quelques mois de la mise en place de la Métropole du Grand Paris, alors que nous voulons construire un projet pour une Métropole stratège, une Métropole soucieuse de la proximité avec les citoyens, de l’aménagement, de la culture, du développement économique, du logement, de la transition énergétique et des transports notamment. »

L’ancien Ministre chargé des relations avec le Parlement considère enfin que : « l’augmentation annoncée de la redevance sur la construction de nouveaux bureaux pour les communes dites de « l’Ouest parisien » accentue la fracture Est/ouest que doit précisément dépasser la Métropole du Grand Paris, alors qu’il nous faut rapprocher et rendre homogène ces territoires autour de projets de développement polycentrique. »

Mentions légales  -  Contact