UMP et assembléePatrick Ollier Président de la Métropole du Grand Paris - Député de la 7ème circonscription des Hauts-de-Seine

Rueil-Malmaison - Garches - Saint-Cloud

UMP et assemblée
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
17 novembre 2009 : suppression de la Taxe Professionnelle

Suppression de la Taxe Professionnelle : Tout le monde la souhaitait, restait à en définir clairement les compensations. François Fillon l’a fait.

« La suppression de la Taxe Professionnelle était voulue par tous les partis. Que la gauche s’y oppose maintenant, n’est qu’affaire d’opportunité politicienne. Les élus locaux étaient inquiets à juste titre sur les compensations. François Fillon vient, devant les maires réunis en Congrès, de lever tous les doutes en réaffirmant le maintien de la territorialisation de leur fiscalité via la nouvelle contribution économique territoriale. J’avais d’ailleurs voté l’amendement de M. Carrez qui demandait cette territorialisation et madame Lagarde nous avait apporté son soutien. Par ailleurs, la création d’un Fond National qui veillera à équilibrer les ressources entre les communes évitera, par une mesure d’écrêtement, tout effet pervers à cette nouvelle fiscalité. Ce système d’écrêtement et de compensation sera, je le répète, pérenne contrairement aux rumeurs qui ont pu circuler. Cette réforme a été longtemps souhaitée et c’est notre majorité qui a osé la faire à l’avantage de nos entreprises, premières créatrices d’emplois, qui ne seront plus bêtement taxées sur leurs investissements. Elle est audacieuse, courageuse et il revient à la majorité de la soutenir, aussi parce qu’elle est juste » a déclaré le Président de la Commission des affaires économiques, Patrick Ollier.

Mentions légales  -  Contact