UMP et assembléePatrick Ollier Président de la Métropole du Grand Paris - Député de la 7ème circonscription des Hauts-de-Seine

Rueil-Malmaison - Garches - Saint-Cloud

UMP et assemblée
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
25 avril 2012 : Droite de vote des étrangers : la réaction de Patrick Ollier

« Le candidat de la gauche plurielle qu’est François Hollande manipule l’art de l’esquive en refusant les 3 débats demandés par Nicolas Sarkozy. Il feinte pour que le vernis de ses capacités à gouverner ne puisse craquer sous le regard critique de la France entière. Il excelle dans cet art pour tromper les français et sa profession de foi en est un exemple supplémentaire.

Il y promet beaucoup, mais y tait sa volonté de donner le droit de vote aux étrangers ! Casser la nation et la citoyenneté, voilà la promesse de la gauche plurielle, mais qui figure bel et bien dans son programme électoral.

En ma qualité de Gaulliste social, je ne peux l’accepter, car voter est un acte citoyen. Et pour pouvoir voter en France, il faut être citoyen français ou ressortissant d’un pays européen lorsqu’il s’agit d’élections locales. Accorder le droit de vote aux étrangers d’une part et les régulariser en masse sur notre territoire d’autre part, c’est amplifier la montée du communautarisme et briser le modèle d’intégration à la française, déjà bien malmené.

Le refrain du changement ne doit pas nous assoupir, alors que la France, la Nation, la citoyenneté sont en jeu. Contre les errances de cette aventure à laquelle la gauche plurielle invite les électeurs, je veux opposer la lucidité, le courage, la solidité et la compétence d’un Nicolas Sarkozy, déterminé à poursuivre la construction d’une France plus forte » déclare Patrick Ollier.

Mentions légales  -  Contact