UMP et assembléePatrick Ollier Président de la Métropole du Grand Paris - Député de la 7ème circonscription des Hauts-de-Seine

Rueil-Malmaison - Garches - Saint-Cloud

UMP et assemblée
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
28 octobre 2011 : réaction de Patrick Ollier à l’intervention de Nicolas Sarkozy le 27 octobre

L’accord conclu au sommet européen de la nuit dernière était indispensable pour éviter une catastrophe. L’action conjuguée de la France et de l’Allemagne a permis d’entraîner les chefs d’Etat de la zone euro pour faire converger les différents points de vue afin de prendre les décisions nécessaires au sauvetage de la Grèce, au soutien à l’euro et à l’économie européenne.

Ces décisions sont historiques dans la mesure où elles scellent un accord nouveau, pour une Europe nouvelle qui, dans le cadre de la révision des traités, sera plus intégrée au niveau économique et financier pour une meilleure convergence économique des 17 Etats. La France a de la chance d’avoir Nicolas Sarkozy, président courageux et pugnace qui assume ses responsabilités sans faiblir, dans l’intérêt des Français. Pour autant, ce sommet n’était qu’une étape. La prochaine, qui s’annonce tout aussi essentielle, se déroulera les 3 et 4 novembre avec la tenue du G20 sous la présidence de Nicolas Sarkozy. En effet, hier il s’agissait de sauver notre monnaie et assurer une stabilité à la zone euro. La semaine prochaine, il s’agira de soutenir la croissance. Les mesures efficaces prises, la nuit dernière, pour l’Europe doivent donner à Nicolas Sarkozy l’impulsion nécessaire pour, qu’en sa qualité de Président du G20, il puisse convaincre les chefs d’Etats du G20, d’imposer une régulation financière efficace, à l’échelle internationale, cette fois-ci », a conclu Patrick Ollier

Mentions légales  -  Contact