UMP et assembléePatrick Ollier Président de la Métropole du Grand Paris - Député de la 7ème circonscription des Hauts-de-Seine

Rueil-Malmaison - Garches - Saint-Cloud

UMP et assemblée
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
3 septembre 2009 : Taxe Carbone : Patrick Ollier réagit

« La taxe carbone doit être compensée par une diminution à due proportion des autres prélèvements »

« La contribution énergie-climat dite Taxe carbone doit être appréhendée en fonction de l’objectif poursuivi. Il est donc nécessaire d’identifier les énergies qui sont concernées : les énergies fossiles. Il est aussi nécessaire de dire comment elle sera compensée par une diminution à due proportion d’autres prélèvements. Que ce soit la situation des entreprises -même si les grandes y échappent puisqu’elles sont soumises au quota CO²- ou celle notamment des agriculteurs, il semble très risqué de leur imposer des charges supplémentaires sans dire au même moment comment elles seront compensées. Cela est aussi valable pour les Français en situation de précarité qui se chauffent au charbon et au fuel. La taxe carbone doit être un indicateur de là où il faut moins dépenser mais ne doit en aucun cas être un impôt supplémentaire » déclare Patrick Ollier, président de la Commission des Affaires Economiques.

Mentions légales  -  Contact