UMP et assembléePatrick Ollier Président de la Métropole du Grand Paris - Député de la 7ème circonscription des Hauts-de-Seine

Rueil-Malmaison - Garches - Saint-Cloud

UMP et assemblée
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
8/10/2014 : Mission de préfiguration de la Métropole du Grand Paris (MGP) : Consensus historique sur la réécriture de l’article 12 de la loi MAPTAM

Patrick Ollier, député-maire de Rueil Malmaison, vice-président de Paris-Métropole et co-animateur du groupe de travail « Statut juridique des territoires », salue le large consensus qui s’est dégagé du vote des 225 membres du Conseil des Elus de la mission de préfiguration de la Métropole du Grand Paris, au sujet de la réécriture de l’article 12 de la loi de modernisation de l’action publique et de l’affirmation des métropoles (MAPTAM). Ce vote est le résultat d’un travail de 8 mois organisé, dans le cadre de Paris Métropole puis de la Mission de Préfiguration, tant par le groupe de travail « Statut juridique des territoires », co-animé par Patrick Braouezec (Président de Plaine Commune), Daniel Breuiller (Maire d’Arcueil), Vincent Capo-Canellas (Maire du Bourget), Gérard Cosme (Président d’Est Ensemble) et Patrick Ollier (Maire de Rueil-Malmaison), que par le groupe de travail « Finances et fiscalité », co-présidé par Philippe Laurent (Maire de Sceaux) et Dominique Adenot (Maire de Champigny-sur-Marne). C’est autour d’une équipe présidée par Daniel Guiraud, président de Paris Métropole, à laquelle s’est jointe Anne Hidalgo, maire de Paris, et regroupant les co-présidents des deux groupes de travail, qu’au terme d’un cheminement difficile et constructif vers une conception consensuelle de l’article 12, il a été possible de proposer un schéma unique d’une nouvelle Métropole du Grand Paris, conforme aux vœux d’une large majorité des élus participant à la préfiguration. La version définitive de notre projet d’article 12, votée aujourd’hui par le Conseil des Elus, et qui sera jointe aux 4 scénarii travaillés par les groupes de travail et figurant dans le rapport du Préfet Lucas, directeur de la préfiguration, devra être retenue par le Gouvernement. Patrick Ollier tient à rendre hommage aux dirigeants des différentes sensibilités politiques qui, faisant fi de leur appartenances partisanes, ont travaillé à ce consensus et au Préfet responsable de la mission de préfiguration, qui a parfaitement retranscrit les différents débats et propositions dans le rapport qui a été rédigé. Ce vote n’est en aucun cas la victoire d’un camp sur un autre, mais le résultat d’un travail de bon sens en faveur de l’intérêt général et au service des 6 millions de Franciliens dans nos territoires et nos communes.

Mentions légales  -  Contact