UMP et assembléePatrick Ollier Président de la Métropole du Grand Paris - Député de la 7ème circonscription des Hauts-de-Seine

Rueil-Malmaison - Garches - Saint-Cloud

UMP et assemblée
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
9/4/2013 : "Choc de moralisation" : un écran de fumée

Le « choc de moralisation » de François Hollande est un écran de fumée pour tenter d’atténuer l’ « électrochoc Cahuzac ». Passés maîtres dans l’art de l’esquive, les socialistes veulent faire croire aux Français qu’aucune disposition législative n’existe pour moraliser la politique en France. Au prétexte d’éteindre un incendie qui consume la crédibilité du Président de la République et du Gouvernement, ils brandissent l’argument de la transparence, alors qu’elle existe déjà, pour vendre un projet de loi censé créer un « choc de moralisation » de la vie politique. Pourtant, l’arsenal juridique permettant de sanctionner le mensonge existe déjà. Les socialistes l’ont voté en 1988 et l’UMP l’a renforcé en 2011. Le seul choc de moralisation qui vaille est celui de l’application déterminée de la loi, rien que la loi, toute la loi.

Mentions légales  -  Contact