UMP et assembléePatrick Ollier Président de la Métropole du Grand Paris - Député de la 7ème circonscription des Hauts-de-Seine

Rueil-Malmaison - Garches - Saint-Cloud

UMP et assemblée
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
Congrès de Versailles : un nouveau souffle pour la République

La nouvelle Constitution permet au Président de la République de s’exprimer devant le congrès, c’est à dire devant l’ensemble des sénateurs et députés réunis.

Il est regrettable que l’opposition ai voulu protester contre un telle disposition, qui semble évidente à chacun.

Si le Président de la République a été empêché de s’exprimer devant le congrès depuis 1873, c’est uniquement qu’à l’époque, les députés royalistes , qui rêvaient de restaurer la monarchie contre la République, avaient empêché le premier président de la IIIème République, Adolphe Thiers, de s’adresser à une Assemblée majoritairement monarchiste.

L’histoire a depuis évolué et il était temps de rétablir ce lien privilégié avec le Parlement. En qualité de Président de l’Assemblée nationale, j’avais moi-même souhaité cette réforme.

Cette intervention du Chef de l’Etat a été l’occasion de tracer la "feuille de route" pour les mois à venir et on peut se féliciter des différentes dispositions qu’il a annoncées, plus particulièrement le grand emprunt pour les investissements et sa volonté de ne pas augmenter les impôts, mais également un nouveau rendez-vous sur les retraites, la réforme des collectivités territoriales et des mesures d’aide renforcée à l’activité partielle.

La République retrouve là une nouvelle respiration.

Mentions légales  -  Contact