UMP et assembléePatrick Ollier Président de la Métropole du Grand Paris - Député de la 7ème circonscription des Hauts-de-Seine

Rueil-Malmaison - Garches - Saint-Cloud

UMP et assemblée
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
Crise du lait : "pour une nouvelle régulation garantissant des revenus stables et décents aux agriculteurs"

"Le secteur du lait en Europe, comme toutes les filières agicoles, traverse une crise sans précédent, marquée par une chute sensible des prix. Ces derniers jours, des producteurs laitiers de plusieurs pays ont déversé des millions de litres de lait dans les champs en signe de protestation. Si je peux comprendre ce geste de désespoir, il est cependant difficile d’accepter de telles images quand la crise alimentaire frapppe de plein fouet plusieurs régions du monde.

Le Gouvernement français, très réactif face à cette crise laitière, a été le premier à réclamer une intervention de la Commission européenne et à mettre en place les dispositifs de soutien nécessaires à ses producteurs : 30 millions d’euros ont été débloqués dès juin pour soutenir la trésorerie des producteurs de lait et 30 millions d’euros supplémentaires ont été débloqués le 15 septembre dernier. 70% des aides de la PAC seront par ailleurs versés dès octobre au lieu de décembre. Les banques,enfin, débloqueront 250 millions d’euros pour les nouveaux prêts aux jeunes agriculteurs, prêts qui ne devront être remboursés qu’à partir de janvier 20011 à un taux maximal de 3%.

L’initiative franco-allemande appelant à une nouvelle régulation du secteur laitier pour accompagner la suppression des quotas a aujourd’hui permis de fédérer 19 membres de l’Union. Je souhaite à présent que puisse rapidement se tenir un conseil extraordinaire des ministres européens de l’agriculture, réclamé par le ministre français Bruno Lemaire, car seule une régulation européenne du marché du lait permettra d’assurer aux producteurs un revenu stable et décent.

Pour ma part, face à ces difficultés du monde agricole, j’ai décidé, en tant que président de la Commission des Affaires économiques, de mettre en place un groupe de travail composé de députés chargés, sur différentes thématiques (alimentation, agriculture durable, compétitivité des filières, PAC après 20013, aquaculture et mer,…) de faire des propositions au Gouvernement dans la perspective du futur projet de loi de modernisation de l’agriculture. "

Mentions légales  -  Contact