UMP et assembléePatrick Ollier Président de la Métropole du Grand Paris - Député de la 7ème circonscription des Hauts-de-Seine

Rueil-Malmaison - Garches - Saint-Cloud

UMP et assemblée
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
Éric Berdoati, suppléant

C’est à nouveau Éric Berdoati qui a été suppléant de Patrick Ollier pour les élections législatives de 2012. Le maire de Saint-Cloud, suppléant de Patrick Ollier en 2007, a a exercé le mandat de député jusqu’en mars 2012, en remplacement de Patrick Ollier nommé au Gouvernement comme ministre des Relations avec le Parlement le 15 novembre 2010. "Il a toute ma confiance et mon estime pour défendre les dossiers de la circonscription, se tenir à l’écoute des habitants de Garches, Rueil et Saint-Cloud et représenter leurs intérêts au Parlement", avait rappelé Patrick Ollier.

ERIC BERDOATI, Député-Maire de Saint-cloud, est marié et a deux enfants.

Profession

Co-directeur associé de Presse Entreprises formation et conseil (depuis janvier 2004) Secrétaire général du groupe CFPJ - centre de formation et de perfectionnement des journalistes (de 1999 à 2003) Directeur général de la société Présence et Communication Médicales (de 1995 à 1999) Directeur du développement de la société MD Communication (de 1992 à 1995)

Fonctions électives locales

Maire de Saint Cloud depuis le 13 juin 2005, suite à la démission de Bertrand CUNY, réélu le 9 mars 2007 dès le premier tour, avec 62,03% des voix

Vice-Président de la Communauté d’agglomération Coeur de Seine (Garches, Saint Cloud, Vaucresson) depuis mars 2006 Maire adjoint chargé des sports et des loisirs de 2001 à 2005.

Fonctions nationales

Député de décembre 2010 à mars 2011 en remplacement de Patrick Ollier nommé au Gouvernement.

Fonctions politiques locales

Membre du Conseil national de l’UMP Membre du bureau départemental de l’UMP Délégué UMP de Saint Cloud de 2002 à 2005 Délégué RPR de Saint Cloud de 1998 à 2002

Autres fonctions

Président du Conseil d‘administration de l’Hôpital intercommunal de Chaville, Sèvres, Saint-Cloud, Ville d’Avray depuis le 23 mai 2006 Président du Cercle de l’Union Membre du Syndicat intercommunal de l’Ile de Monsieur

Président fondateur du Syndicat de la presse médicale du spécialiste de 1997 à 1999 Champion de France des Maîtres d’armes en 1986

JPEG - 24.8 ko

le portrait vidéo :

(article du Parisien du 14 septembre par Roberto Cristofoli)

"Conséquence du remaniement ministériel de novembre, …pour Eric Berdoati, 46 ans, c’est demain qu’il entre à l’Assemblée nationale en remplacement de Patrick Ollier, le maire de Rueil-Malmaison, dont il était le suppléant et qui a été nommé ministre des Relations avec le Parlement.

Elevé dans une famille « à la fibre gaulliste sans être militante », Eric Berdoati a découvert la vie politique au lendemain de la victoire de François Mitterrand, en mai 1981.

Elevé dans une famille gaulliste

« J’avais 17 ans, j’étais trop jeune pour voter mais je me suis dit, c’est peut-être le moment de s’engager, il y a tout à reconstruire. » Débute alors une carrière d’encarté sans implication particulière au RPR. Parce que c’est dans une salle d’armes que l’escrimeur Berdoati passe le plus clair de son temps. D’abord dans les environs de Dreux, puis à Pantin et Paris où il devient, à 21 ans, maître d’armes avec sa propre salle d’enseignement dans une rue du XVe et dans les sous-sols de la tour Montparnasse. En 1998, installé depuis dix ans à Saint-Cloud avec son épouse et ses deux filles âgées aujourd’hui de 16 et 18 ans, Eric Berdoati prend la responsabilité de la section locale du RPR. En 2001, le maire, Bertrand Cuny, le sollicite. Il devient ainsi maire adjoint à la jeunesse et aux sports : « Un super moment, il y avait tellement de choses à faire dans ce domaine que j’ai pris beaucoup de plaisir à cette tâche », s’enthousiasme-t-il. En juin 2005, contre toute attente, le maire UDF qui avait succédé à Jean-Pierre Fourcade, parti à Boulogne-Billancourt, démissionne. Un vote intervient au sein de la majorité municipale, qui le désigne comme candidat. Il devient ainsi maire « alors que je n’étais pas le candidat de Bertrand Cuny qui avait démissionné de son poste, mais restait quand même conseiller municipal ». En mars 2008, il est réélu avec 62% des voix dès le premier tour : « Ne pas faire de second tour, ça a fait économiser de 20000 à 30000 € à la commune », révèle-t-il en plaisantant. Son entrée à l’Assemblée nationale, Eric Berdoati ne la surévalue pas : « Ça va être sûrement émouvant. J’ai convié ma mère, mon épouse et mes filles. Mon père est décédé, ça lui aurait fait plaisir de me voir là, pense le maire de Saint-Cloud. Mais je ne me fais pas d’illusion sur la durée de mon mandat. Elle est constitutionnelle. Dès que Patrick Ollier ne sera plus ministre, je redeviens son suppléant. » Pour le guider dans les méandres du Palais-Bourbon, Eric Berdoati compte sur sa chef de cabinet, fine connaisseuse de l’Assemblée pour avoir été l’assistante parlementaire de plusieurs députés. Tout en martelant qu’il reste « plus que jamais maire de Saint-Cloud ».

Article du Parisien 16 septembre 2012

"Remaniement : les conséquences dans le département"

Patrick Ollier : la consécration. Longtemps, le député-maire de Rueil-Malmaison a considéré que la présence de sa compagne, Michèle Alliot-Marie, au gouvernement lui barrait la route d’un ministère. A 66 ans, sans que celle qui partage sa vie soit éconduite de l’équipe Fillon III, le voilà récompensé par le président de la République. Ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, il va pouvoir exploiter là sa connaissance des arcanes de l’Assemblée qu’il a présidée de façon éphémère en 2007 pendant quarante-deux jours. Avant de devenir député de la septième circonscription des Hauts-de-Seine en juin 2002 puis maire de Rueil-Malmaison à la place de Jacques Baumel en 2004, il avait été maire de La Salle-les-Alpes de 1989 à 2001 et député des Hautes-Alpes de 1988 à 2002. Son entrée au gouvernement va libérer un siège à l’Assemblée nationale qu’occupera son suppléant.

Eric Berdoati à l’Assemblée nationale. Le maire UMP de Saint-Cloud, suppléant depuis 2007 de Patrick Ollier à l’Assemblée, va logiquement remplacer ce dernier comme député. « J’ai un mois pour me préparer avant d’aller siéger sur les bancs de l’assemblée », explique Eric Berdoati. Le 15 décembre, le maire de Saint-Cloud deviendra donc membre de la représentation nationale après avoir été adjoint au maire chargé des ports puis maire de Saint-Cloud depuis 2005 avec une réélection au premier tour en 2007. Un parcours express pour ce chef d’entreprise de 46 ans encore inconnu il y a cinq ans.

Mentions légales  -  Contact