UMP et assembléePatrick Ollier Président de la Métropole du Grand Paris - Député de la 7ème circonscription des Hauts-de-Seine

Rueil-Malmaison - Garches - Saint-Cloud

UMP et assemblée
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
Euthanasie : "un débat qui fracture la société française"

A l’occasion de la visite, par le Président de la République François Hollande, du service de soins palliatifs de la clinique Notre Dame du Lac à Rueil-Malmaison le 17 juillet, Patrick Ollier a souhaité réagir, comme député-maire, à la réouverture du débat sur l’euthanasie :

« L’accompagnement de fin de vie relève à la fois de l’intime et de l’éthique parce que cela touche un être qui nous est cher. Malgré la charge émotionnelle, qui en toute humanité peut nous submerger, je suis fermement opposé à ce que l’on réforme la loi Léonetti du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie. J’apprécie d’ailleurs que le Président de la République ait reconnu lui-même les progrès que cette loi a permis de faire. Aller plus loin, c’est-à-dire franchir la limite en autorisant un acte médical assumé pour provoquer la fin de vie est un débat qui ne semble pas s’imposer aujourd’hui. La formation des personnels de santé aux soins palliatifs, l’information et la pédagogie du public me semblent constituer des pistes prioritaires dans lesquelles l’Etat doit s’engager. Aussi, ouvrir le débat sur l’euthanasie sans employer le terme peut paraitre habile, mais cela représente un débat qui va fracturer la société française. »

Mentions légales  -  Contact