UMP et assembléePatrick Ollier Président de la Métropole du Grand Paris - Député de la 7ème circonscription des Hauts-de-Seine

Rueil-Malmaison - Garches - Saint-Cloud

UMP et assemblée
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
Gèves à la SNCF, bouclier fiscal, retraites, livret A : Patrick Ollier a réagi le 15 avril 2010 sur BFM radio

Grèves à la SNCF :

"Il ne peut y avoir de négociations pendant qu’il y a une grève. Je suis surpris de l’obstination de la Cgt et de Sud rail, alors que 95% des cheminots travaillent. J’appelle ces syndicats à la raison, car ce sont les usagers qui pâtissent de ce mouvement, qui coûte 20 millions d’euros par jour à l’entreprise ! Ce n’est pas le moment, en pleine crise, de remettre en cause un dialogue social qui porte ses fruits si l’on en juge par la hausse de 3,6% des salaires !"

Bouclier fiscal :

"C’est le terme de "bouclier fiscal"qui est mal choisi. Il s’agit d’un taux maximal d’impôt…."

Retraites :

"Après l’échec des Régionales, où on a cherché des boucs émissaires, on regarde devant nous maintenant. On va faire en sorte d’être unis derrière le Gouvernement ; je souhaite que la Gauche se retrouve avec nous, car les retraites ne sont ni à Droite ni à Gauche, c’est l’intérêt général. Le Gouvernement veut sauver le régime par répartition ; avec 22 millions de retraités en 2050, soit un actif pour un retraité(…)Il faut voir quel est le meilleur curseur pour éviter de toucher ceux qui sont dans la précarité tout en établissant des retraites préservées dans leur taux et dans la durée(…)

Livret A :

"Le taux de rémunération reste inchangé jusqu’au mois d’août, car la banque de France a émis des suggestions pour ne pas rendre plus cher le financement de l’économie et ne pas déstabiliser les éléments de la relance"

- La totalité de l’interview de Patrick Ollier le 15 avril 2010 sur BFM Radio

Mentions légales  -  Contact