UMP et assembléePatrick Ollier Président de la Métropole du Grand Paris - Député de la 7ème circonscription des Hauts-de-Seine

Rueil-Malmaison - Garches - Saint-Cloud

UMP et assemblée
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
Invalidation des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy par le Conseil Constitutionnel : "J’appelle à un sursaut républicain pour sauver l’UMP !"

« Je regrette que le Conseil Constitutionnel ait appliqué une législation dans toute sa rigueur et sans moduler son appréciation, en confirmant le rejet du compte de campagne de Nicolas Sarkozy pour un dépassement du plafond des dépenses de seulement 2.1%. Je suis choqué pour Nicolas Sarkozy qui ne mérite pas un tel traitement. Les conséquences de cette décision sont à l’origine d’un véritable tremblement de terre pour l’UMP, et c’est l’expression démocratique de notre formation politique qui est mise en danger. Nous devons en prendre acte et réagir ! La droite républicaine refuse d’être ainsi bâillonnée car si nous baissons les bras aujourd’hui, nous ne serions pas crédibles pour présenter aux Français un projet d’alternance en 2017. 17 millions de Français ont soutenu Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle de 2012. J’appelle donc celles et ceux qui croient toujours en nos valeurs, à un sursaut républicain pour sauver « le soldat UMP » en participant activement à la campagne de souscription nationale que nous lançons. » Patrick Ollier

A la suite de la décision du Conseil Constitutionnel d’invalider ses comptes de campagne pour l’élection présidentielle de 2012, Nicolas Sarkozy, lui aussi a réagi le 5/07/2013 via son compte Facebook : "A la suite de la décision du Conseil Constitutionnel, le premier parti d’opposition de France qui a contribué à rassembler il y un an près d’un Français sur deux ne bénéficiera d’aucun remboursement public. Un principe nouveau a donc été mis en œuvre : pour un dépassement, que nous avons contesté, de 400 000 euros soit 2.1 % du compte de campagne s’applique une sanction de 100% soit 11 millions d’euros. Toutes les formations politiques ont été remboursées par l’Etat à l’exception de l’UMP. Cette situation inédite sous la Vème République met en péril la formation qui doit préparer l’alternance tellement nécessaire au socialisme (…)" La réaction de Nicolas Sarkozy sur son compte facebook : https://www.facebook.com/nicolassarkozy

La réaction de Jean-François Copé, Président de l’UMP : http://www.u-m-p.org/actualites/a-l…

Mentions légales  -  Contact