UMP et assembléePatrick Ollier Président de la Métropole du Grand Paris - Député de la 7ème circonscription des Hauts-de-Seine

Rueil-Malmaison - Garches - Saint-Cloud

UMP et assemblée
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
Journée parlementaire de l’UMP : "La réaction de Patrick Ollier aux déclarations de François Hollande"

Patrick Ollier, présent à la journée parlementaire du Groupe UMP organisée le 27 septembre à Marcq-en-Baroeul, dans le Nord, a réagi vivement aux déclarations de François Hollande sur le prétendu "héritage" subi par la majorité s’agissant de la situation de l’emploi : "« Le « C’est pas moi, ce sont les autres ! » que dégaine François Hollande est irresponsable et inacceptable (…)"

Patrick Ollier aux côtés de François Fillon et de Jean-François Copé pour la journée parlementaire« Le Président de la République et son Gouvernement sortent la carte de l’héritage politique, pour édulcorer leur responsabilité dans l’aggravation de la situation du chômage dans notre Pays. C’est la carte du « C’est pas moi, ce sont les autres ! ».

Aux affaires depuis maintenant plus de 4 mois, les socialistes prennent des décisions en maniant le gourdin fiscal pour matraquer ceux qu’ils appellent les riches, autrement dit les investisseurs et les classes moyennes qui font marcher l’économie de la France.

Prendre pour cible ceux qui investissent en instaurant des impôts confiscatoires provoque irrémédiablement une perte de confiance brutale et une paralysie de l’initiative qui cassent le faible ressort de notre économie. Les conséquences sont manifestement dramatiques pour la France et la responsabilité en incombe bel et bien à la rue de Solférino.

Nous avons besoin en réalité d’un Président de la République dynamique et volontariste pour protéger les Français contre les effets de la crise, non pas d’une majorité qui ne légifère que par esprit de revanche ».

A l’occasion de cette journée parlementaire, d’anciens ministres ainsi que les députés et sénateurs UMP, se sont réunis autour de débats consacrés aux 100 jours socialistes et aux attentes des Français. Ces rencontres qui ont débuté par un dépôt de gerbe à la maison natale de Charles de Gaulle, se sont clôturées par une réunion ouverte à tous les militants.

Mentions légales  -  Contact