UMP et assembléePatrick Ollier Président de la Métropole du Grand Paris - Député de la 7ème circonscription des Hauts-de-Seine

Rueil-Malmaison - Garches - Saint-Cloud

UMP et assemblée
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
Le groupe de suivi du Grenelle de l’environnement

Patrick Ollier a mis en place en août 2007, dans le cadre de la commission des Affaires économiques, de l’Environnement et du Territoire, un groupe de suivi du Grenelle de l’environnement réunissant 17 députés de la majorité et de l’opposition, en liaison avec la délégation à l’Aménagement et au Développement durable du Territoire, et en coordination avec le groupe de suivi parallèlement créé au Sénat.

Ce comité présidé par Patrick Ollier est destiné à vérifier, depuis le lancement de la consultation nationale à l’automne 2007 et tout au long de la législature, les progrès du Grenelle de l’environnement et la mise en oeuvre de son programme.

« J’ai souhaité la création de ce groupe de suivi pour veiller, en en temps réel, à l’évolution des travaux du Grenelle de l’Environnement, depuis son lancement jusqu’à la mise en œuvre des mesures tout au long de la législature. Le groupe a ainsi pu influer sur la formulation concrète des orientations, avant que le programme ne soit complètement arrêté. Avec mon homologue au Sénat Jean-Paul Emorine, nous avons ainsi, avant les tables rondes finales, soumis à Jean-Louis Borloo, ministre d’État, et à Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d’État, une position commune sur les suites à donner à la démarche engagée par le Gouvernement », explique le président Ollier.

Un accord qui a défini, sur la base de la synthèse du Grenelle, quatre priorités :
- la présentation, dès le début 2008 devant le Parlement, d’une loi cadre qui définisse les objectifs à atteindre dans les différents secteurs (habitat, transport, énergie, biodiversité et territoire)
-  la volonté de mettre en œuvre des mesures à pression fiscale constante et de privilégier une fiscalité incitative
-  l’identification d’une « trame verte » au niveau national, pour préserver la biodiversité et faciliter l’élaboration de documents d’occupation de l’espace par les collectivités territoriales
-  le renforcement de l’action de la France au service du développement durable au niveau européen et international, notamment dans la perspective de la prochaine présidence française de l’Union européenne en 2008.

"Les auditions auxquelles j’ai procédé pour préparer ces travaux, comme celles de du Professeur Jouzel, prix Nobel, de Monsieur Jancovici, expert climatique, d’Edgar Morin sociologue, du Professeur Maraninchi, cancérologue ou bien encore de Jean-LouisEtienne, spécialiste des pôles, nous ont ouvert les yeux sur une réalité que nous n’avions pas voulu percevoir jusqu’à présent. Le changement climatique et l’augmentation des températures sont irréversibles et c’est dès aujourd’hui qu’il nous faut diminuer nos consommations énergétiques afin que dans 30 ans, les atteintes au climat ne soient pas plus graves ! La fonte de la calotte glacière, les risques d’interruption du Gulf Stream, le déclenchement de cataclysmes naturels inhabituels en Europe, vont provoquer des bouleversements considérables et, hélas, inévitables. Seule notre prise de conscience peut limiter leur impact sur nos enfants et petits- enfants et c’est pour cela qu’il y a urgence ! Provoquer la prise de conscience des Français, même s’ils ne représentent que 62 millions d’habitants, c’est donner l’exemple pour tenter d’entraîner derrière nous toute l’Europe et pourquoi pas le monde ! Notre majorité a la capacité à relever concrètement ce pari difficile et à hisser la France en tant que nation vertueuse ! Oui, ce Grenelle de l’Environnement est opportun ; oui il faut aller loin, oui il faut aller vite, mais d’une manière coordonnée et programmée dans le temps. L’Assemblée nationale veut jouer son rôle dans cette grande ambition, pour que soient clairement fixés des objectifs à atteindre en vingt ans et des décisions à prendre en cinq ans, le temps de la législature".

TEMPS FORTS :

L’audition de Jean-Marc Jancovici, expert climatique. Cliquer ici :

PDF - 2.1 Mo

L’audition de Jean-Louis Borloo,ministre d’État, ministre de l’écologie, du développement et de l’aménagement durables le 16 janvier 2007 :

- groupe de suvi du "Grenelle de l’environnement"

Pour accéder aux autres auditions et aux compte-rendus, cliquer sur le lien vers le site de l’Assemblée nationale :
- le Grenelle de l’Environnement sur le site de l’Assemblée nationale

Mentions légales  -  Contact