UMP et assembléePatrick Ollier Président de la Métropole du Grand Paris - Député de la 7ème circonscription des Hauts-de-Seine

Rueil-Malmaison - Garches - Saint-Cloud

UMP et assemblée
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
Panorama de presse 2006

2006-12-28

Sud Ouest : « Quand MAM se confie »

Michèle Alliot-Marie a profité de ses vacances en Dordogne avec son compagnon Patrick Ollier pour évoquer sa possible candidature à la présidentielle (dans une interview accordée au journal Sud-Ouest)…

2006-12-28

Le Télégramme de Brest : « Présidentielle : MAM candidate hors UMP ? »

…MAM va « réfléchir » à une candidature en consultant les membres de son association « Le Chêne », ainsi que les parlementaires – au premier chef son compagnon, le député des Hauts-de-Seine Patrick Ollier- et « des personnalités de l’UMP ». « Après, je dirai si je suis candidate ou non », a-t-elle affirmé (dans un entretien au journal Sud Ouest)… « Ce qui m’intéresse, c’est de savoir comment faire gagner ma famille politique et mes convictions… ».

2006-12-27

L’Humanité : « Le président de l’UMP ratisse large dans son camp »

…Même le compagnon de MAM, le député Partick Ollier, fait tout pour dissuader MAM de s’engager dans la bataille…

2006-12-27

AFP : « MAM laisse le champ libre à Sarkozy à l’UMP sans pour autant renoncer »

…MAM va « réfléchir » à une candidature en consultant les membres de son association « Le Chêne », ainsi que les parlementaires – au premier chef son compagnon, le député des Hauts-de-Seine Patrick Ollier- et « des personnalités de l’UMP ». « Après, je dirai si je suis candidate ou non », a-t-elle affirmé…

2006-12-23

Le Monde : « Présidentielle : vague de ralliements à l’UMP autour de Nicolas Sarkozy »

…Reste à Mme Alliot-Marie à faire connaître sa décision…Son compagnon Patrick Ollier milite pour qu’elle renonce à se présenter devant les militants…

2006-12-23

Midi Libre : « UMP : les deux jours qui ont propulsé Sarkozy au zénith »

…On apprenait par RMC que, la veille de ce forum, les couples Cécilia et Nicolas Sarkozy et Michèle Alliot-Marie et son compagnon Patrick Ollier, avaient dîné ensemble.

2006-12-22

Le Parisien : « Raffarin soutient Sarkozy »

….Les derniers mots de celle (Michèle Alliot-Marie) qui avait invité à dîner la veille, avec son compagnon Patrick Ollier, Nicolas et Cécilia Sarkozy, auront été (lors du dernier forum de l’UMP du 21 décembre) : « Ce qui nous réunit tous, c’est une certaine idée de la France. Je prendrai ma décision d’ici quelques jours »…

2006-12-21

Aujourd’hui en France : « MAM et POM, un couple en vue »

…Député-maire de Rueil-Malmaison, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, 62 ans, a acquis une vraie autonomie politique…

2006-12-21

Sud Ouest : « UMP »

…Quant à cette dernière (Michèle Alliot-Marie), « elle ne fera rien pour faire perdre son camp ». C’est son compagnon, le député Patrick Ollier qui s’en porte garant.

2006-12-21

Le Nouvel Observateur : « Téléphone rouge »

Ollier, président…Si Jacques Chirac décidait de nommer Jean-Louis Debré au Conseil constitutionnel à la place de Pierre Mazeaud dont le mandat arrive à échéance en février, Patrick Ollier, député UMP et compagnon de Michèle Alliot-Marie, serait candidat à la présidence de l’Assemblée nationale…

2006-12-21

Le Nouvel Observateur : « 2006 : l’année où tout a basculé »

…A droite, en revanche, le plus grand propagandiste de l’éventuelle candidature de Michèle Alliot-Marie est son compagnon, Patrick Ollier, par ailleurs député UMP. Les hommes de droite seraient-ils plus galants que les homologues de gauche ?

2006-12-20

Aujourd’hui en France : « Libye : les infirmières bulgares condamnées à mort »

Cinq infirmières bulgares et un médecin palestiniens, détenus depuis sept ans en Libye sous l’accusation d’avoir délibérément inoculé le sida à 400 enfants, ont été condamnés à la peine capitale hier. Un verdict qui a provoqué l’indignation de l’Europe…Tout n’est peut-être pas perdu, la Cour suprême libyenne peut en effet « modifier, réduire ou annuler le verdict » : Patrick Ollier, président du groupe d’amitié franco-libyen à l’Assemblée veut y croire. S’il souligne que « seul le pardon des familles ou la grâce du résident Kadhafi peut sauver les condamnés », il reste persuadé que « la sagesse finira par l’emporter »…

2006-12-20

AFP : « SNCF : l’impact des nouvelles normes comptables sur les retraites au CA »

Le Conseil d’administration (CA) de la SNCF a pris connaissance mercredi des résultats d’un audit sur « l’impact de l’application des nouvelles normes IFRS sur la comptabilité de l’entreprise, et notamment sur le régime spécial de retraite des cheminots…Patrick Ollier, membre du CA de la SNCF et président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, plaide régulièrement pour une réforme de ces régimes spéciaux, mais « dans le temps et la concertation » et après la présidentielle de 2007.

2006-12-18

Aujourd’hui en France : « Transports : les péniches mieux contrôlées »

Alors que de nombreux élus du littoral se plaignent de l’augmentation du nombre de péniches dormantes ou installées en situation illégale, le président de la commission des Affaires économiques, de l’Environnement et du territoire de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, vient de faire adopter un amendement favorisant le contrôle de ces navires : « En région parisienne », précise Patrick Ollier, « plusieurs centaines de péniches sont en situation irrégulière sans que les maires ne puissent rien faire. Il fallait remédier à cela ».

2006-12-18

AFP : « Grève à Saint-Lazare : AG des conducteurs sur propositions nouvelles »

…La grève (des agents de conduite du réseau banlieue Paris Saint-Lazare) entre dans sa deuxième semaine…Ce nouveau conflit à la SNCF à l’approche des élections, a fait renaître le débat sur l’instauration par la loi d’un service minimum dans l’entreprise nationale ferroviaire, dont les grèves, en 2005, ont coûté « 102 millions d’euros », selon le député UMP des Hauts-de-Seine et président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier : « Cela fait 3 ans que le ministre (des Transports) nous dit que le dialogue avance, mais que l’accord (sur un service minimum garanti) n’est pas conclu, et aujourd’hui je crains effectivement qu’il ne faille voter la loi », a déclaré lundi à I Télévision M. Ollier, également administrateur de la SNCF…

2006-12-14

AFP : « Ollier : Alliot-Marie participera au deuxième forum de l’UMP à Lyon »

« …Toutes les observations faites par Michèle Alliot-Marie ont été prises en compte s’agissant de la forme du débat qui sera plus alerte, plus réactif et plus intéressant pour tout le monde », a expliqué à l’AFP le député Patrick Ollier, compagnon de la ministre de la Défense, qui s’est félicité de la « vraie volonté » d’apaisement (observée de part et d’autre)…

2006-12-14

L’Express : « Présidentielle : MAM prise au piège »

…C’est désormais Patrick Ollier qui négocie avec les sarkozystes…Mais c’est elle seule qui décidera ou non de se lancer dans la bataille…

2006-12-12

AFP : « L’UMP rejette une proposition de loi UDF pour combattre le surendettement »

La majorité UMP a rejeté mardi une proposition de loi UDF soutenue par le PS et le PCF visant à combattre le surendettement…Pour le gouvernement, Christine Lagarde (Commerce extérieur) a souhaité « améliorer l’arsenal déjà existant plutôt que de (lui) superposer encore un nouvel instrument ». « Est-ce que la solution n’est pas un peu disproportionnée par rapport au problème ? », s’est quant à lui interrogé Patrick Ollier (UMP), pour lequel 60 000 ménages sont concernés.

2006-12-12

Investir : « EDF doublerait son bénéfice net avec la suppression des tarifs réglementés »

La décision du Conseil constitutionnel d’abroger à terme les tarifs administrés a fait sauter un verrou…Au fil du temps, ces prix réglementés pourraient disparaître, même si le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier (UMP), cherche les moyens de les maintenir…

2006-12-08

Centre-Presse : « Alliot-Marie fait monter la pression »

…Mme Alliot-Marie, qui a fondé il y a quelques semaines l’association « Le Chêne » pour « défendre ses idées gaullistes », a toujours dit qu’elle ne contribuerait « pas à faire perdre son camp » : « si dans quelques semaines il apparaît que Nicolas Sarkozy est le candidat qui a le plus de chances de l’emporter, je le soutiendrai »…Il y a quelques jours, le compagnon de la ministre de la Défense, Patrick Ollier, avait affirmé que MAM « cheminait vers une candidature »…

2006-12-08

Sud Ouest : « Des forums sous condition »

Alors qu’elle ne s’est pas encore déclarée, Michèle Alliot-Marie a obtenu d’être considérée d’égal à égal avec Nicolas Sarkozy pour les trois forums du parti…Michèle Alliot-Marie…semble exclure l’idée de se présenter en dehors de l’UMP, car elle se refuse à « faire perdre son camp » : « elle chemine vers une candidature au sein de l’UMP », assure de son côté son compagnon, le député (UMP) Patrick Ollier….

2006-12-07

Les Echos : « EDF-GDF : Patrick Ollier suggère une loi pour préserver les tarifs réglementés »

Le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier (UMP), a suggéré hier de déposer une proposition de loi pour sauver les tarifs réglementés du Gaz et de l’électricité, dont le maintien pour une durée illimitée a été censurée par le Conseil constitutionnel…Le député a proposé une « initiative parlementaire » pour essayer de trouver une solution « sans faire de pied de nez à l’Europe », mais s’est dit également « preneur » d’une solution non législative si le gouvernement en avait une…

2006-12-07

La Tribune : « Proposition de loi à l’étude pour le maintien des tarifs régulés »

Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, suggère de déposer une proposition de loi pour sauver les tarifs réglementés du Gaz et de l’électricité…après leur remise en cause, la semaine dernière, par le Conseil constitutionnel…Le député dit « rechercher une solution sans faire de pied de nez à l’Europe »…

2006-12-07

Investir.fr : « L’UMP tente de sauver les tarifs réglementés »

Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, envisage de déposer une proposition de loi pour sauver les tarifs réglementés du Gaz et de l’électricité, après leur remise en cause, la semaine dernière, par le Conseil constitutionnel. Il a proposé hier, au cours d’une réunion du groupe UMP sur le sujet, une « initiative parlementaire » pour « essayer de trouver une solution sans faire un pied de nez à l’Europe ». Le député se dit légalement « preneur » d’une solution qui ne soit pas législative…

2006-12-07

Ouest-France : « L’UMP cherche un candidat contre Sarkozy »

…Reste le cas Alliot-Marie…Les conditions ne sont visiblement pas réunies pour qu’elle participe à la primaire. Patrick Ollier, son compagnon et, en l’occurrence, porte-parole, estime que « ce serait une erreur qu’il y ait au premier tour de la présidentielle plusieurs candidats issus de l’UMP ».

2006-12-07

Ouest-France : « EDF-GDF : l’UMP au secours des tarifs réglementés »

Le député UMP Patrick Ollier suggère le dépôt d’une proposition de loi pour « sauver » les tarifs réglementés du gaz et de l’électricité, remis en cause,fin novembre, par le Conseil constitutionnel…

2006-12-07

Le Monde : « Mme Alliot-Marie exigeante sur les débats de son parti »

…L’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin,…chargé de l’organisation de forums régionaux de l’UMP,… a reçu une lettre et un coup de téléphone de Michèle Alliot-Marie…demandant des garanties…« Pour être utiles à notre image à l’UMP, ces débats doivent être respectueux, libres et constructifs…Ils ne peuvent être de simples colloques noyant l’expression des différentes sensibilités qui composent l’UMP »…Les débatteurs devront représenter une « sensibilité réelle » (sarkozyste, gaulliste, libérale et centriste)… « Si ces conditions ne sont pas remplies, on en tirera les conclusions »…Interrogé sur France 3 le 5 décembre, le compagnon de la ministre de la Défense, Patrick Ollier, a déclaré que « ce serait une erreur qu’il y ait au premier tour de la présidentielle plusieurs candidats issus de l’UMP ».

2006-12-07

Aujourd’hui en France : « Polémique sur les tarifs du gaz et de l’électricité »

…L’invalidation, fin novembre, par le Conseil constitutionnel, de certains garde-fous inscrits dans la loi sur l’énergie ouvrant le marché à la concurrence au 1er juillet 2007, et destinés à protéger les consommateurs contre toute explosion de leur facture de gaz et d’électricité,…déclenche un nouveau vent de fronde tant au sein de l’UMP que de la part de la gauche, ainsi que la colère des associations de consommateurs…Face à la décision « ahurissante » du Conseil constitutionnel, le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, Patrick Ollier, défend lui une proposition de loi rétablissant intégralement les tarifs régulés…

2006-12-07

Le Figaro Économie : « Le débat sur les prix de l’énergie s’intensifie »

La décision du Conseil constitutionnel de mettre fin, dans certains cas de figure, aux prix réglementés du gaz et de l’électricité, est bien le casse-tête annoncé. Depuis quelques jours, les experts de Bercy planchent sur ce dossier pour mesurer exactement son impact…Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques, a proposé une « initiative parlementaire » pour parer la décision des Sages. Mais il se dit également « preneur » d’une solution non-législative…

2006-12-07

La Tribune : « Tarifs : Bercy cherche une parade »

Le gouvernement relativise l’impact de la restriction (imposée par le Conseil constitutionnel) sur les tarifs réglementés. Il estime à seulement 2% le nombre d’abonnés concernés…Reste à savoir quelle sera la réaction de Bruxelles qui doit encore se prononcer…Pour l’heure, toutes les hypothèses sont à l’étude, y compris celle de soumettre un dispositif transitoire à l’Assemblée, comme le suggère l’UMP Patrick Ollier…

2006-12-07

Libération : « EDF-GDF : le gouvernement essaie de ne pas disjoncter »

Il tente de calmer le jeu après la décision des 9 sages sur les tarifs régulés…Depuis l’Assemblée nationale, toute la classe politique a…appelé à sauver les tarifs régulés d’EDF et de GDF menacés par la décision du Conseil constitutionnel du 30 novembre…Hier matin, le groupe UMP a tenu une réunion de crise sur le sujet. Le président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier, a tenté de débroussailler les marges de manœuvre du gouvernement, sans pour autant « faire un pied de nez à l’Europe »…

2006-12-06

La Tribune.fr : « Patrick Ollier veut une nouvelle proposition de loi sur les tarifs réglementés »

…Les relations se tendent entre Conseil constitutionnel et majorité. Le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, a suggéré aujourd’hui de déposer une proposition de loi pour sauver les tarifs réglementés du gaz et de l’électricité, pourtant remis en cause par le Conseil constitutionnel (car jugés contraires à l’objectif d’ouverture du marché européen de l’énergie) ; ce matin, au cours d’une réunion du groupe UMP sur le sujet, Patrick Ollier a proposé une « initiative parlementaire » pour « essayer de trouver une solution sans faire un pied de nez à l’Europe ». Interrogé par l’AFP, le député des Hauts-de-Seine s’est dit « preneur » d’une solution non législative si le gouvernement en avait une. Patrick Ollier a déclaré vouloir « mettre le Conseil constitutionnel au pied du mur », car avec cette décision, « il est allé au-delà des directives européennes, ce qui est ahurissant ». Le député des Hauts-de-Seine a enfin précisé qu’une nouvelle réunion aurait lieu d’ici 8 jours avec le ministre, « lorsque toutes les conséquences de cette décision auront pu être évaluées ».

2006-12-06

AFP : « Gaz / Électricité : Ollier suggère une proposition de loi sur les tarifs réglementés »

Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, a suggéré mercredi de déposer une proposition de loi pour sauver les tarifs réglementés du gaz et de l’électricité, remis en cause par le Conseil constitutionnel…

2006-12-06

Reuters : « GDF : des députés demandent à Villepin de ne pas privatiser »

Le président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, Jean-Marc Ayrault, a écrit mercredi au Premier ministre Dominique de Villepin pour lui demander de ne pas se lancer dans la procédure de privatisation de Gaz de France…pour « trouver les voies et les moyens de pérenniser les tarifs réglementés »…D’autre part, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, Patrick Ollier (UMP) a proposé le dépôt d’une proposition de loi afin de maintenir les tarifs réglementés du gaz et de l’électricité que le Conseil constitutionnel a remis en cause…

2006-12-06

Boursorama : « Gaz / Électricité : Ollier suggère une proposition de loi sur les tarifs réglementés »

Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, a suggéré mercredi de déposer une proposition d loi pour sauver les tarifs réglementés du gaz et de l’électricité, remis en cause par le Conseil constitutionnel…

2006-12-05

Reuters : « 2007 : Ollier soutient l’idée d’une candidature unique de l’UMP « 

Le député Patrick Ollier, conjoint de la ministre de la Défense, a plaidé pour une candidature unique de l’UMP pour l’élection présidentielle de 2007 : « Pour ma part, je considère que ce serait une erreur qu’il y ait au premier tour de la présidentielle plusieurs candidats issus de l’UMP ; Michèle Alliot-Marie…décidera de faire ce qu’elle souhaite », a indiqué sur France 3 Patrick Ollier, qui a souhaité que la ministre de la Défense participe, quoi qu’il en soit, au débat interne à l’UMP : « Elle souhaite l’union et veut qu’il n’y ait qu’un candidat ou une candidate face à la gauche pour que l’on puisse gagner ces élections présidentielles, mais elle veut défendre ses idées…On verra ensuite quelle est sa décision par rapport à la désignation interne de l’UMP ; on n’en est pas encore là », a-t-il ajouté…

2006-12-05

La Tribune : « Je mets le PS au défi de re-nationaliser GDF »

Interview de Patrick Ollier, député UMP et président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale.

Le report de la fusion Suez-GDF au 1er juillet constitue-t-il une menace pour le projet ?

Pas du tout. La décision du Conseil constitutionnel valide totalement la privatisation de GDF et laisse les deux groupes libres de mener à bien leur union. Cet aspect représente une victoire pour le gouvernement, certains font aujourd’hui semblant de l’oublier. Les socialistes, qui avaient déposé ce recours, n’ont pas eu gain de cause.

Ne craignez-vous pas que l’opposition, si elle remporte la présidentielle, revienne sur la privatisation de GDF ?

Je les mets au défi de le faire. Cela n’aurait pas de sens puisque, entre-temps, le marché de l’énergie aura été totalement ouvert. Comment justifier la renationalisation d’une entreprise qui aura perdu sa position de monopole et de service public national ? D’autant que, contrairement à EDF, GDF ne produit pas d’énergie mais se contente de l’acheter sur les marchés. On re-nationaliserait une coquille vide, en quelque sorte. Et l’opération coûterait une fortune à l’État.

Faut-il réécrire les dispositions annulées par le Conseil sur les tarifs réglementés ?

Je le souhaiterais, car le maintien de ces tarifs représente une protection importante pour les Français. Mais la réouverture de ce dossier devant le Parlement se ferait dans un contexte forcément polémique. Je ne suis pas sûr que le moment soit opportun. Il sera temps d’y revenir après l’élection présidentielle.

2006-12-05

Le Monde : « Candidates libres »

…Michèle Alliot-Marie ? Moins simple, plus secrète –que Ségolène Royal-. Nous savons tous qu’elle est la compagne de Patrick Ollier, moins connu qu’elle mais tout aussi actif au sein de la planète UMP ( il est maire de Rueil-Malmaison, conseiller politique à l’UMP, député des Hauts–de-Seine et président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale). La petite histoire veut qu’en 1999, son amie lui a annoncé son choix de briguer la présidence du RPR, le jour même où il s’apprêtait à lui faire part de la même décision : chevaleresque, il s’est effacé devant l’ambition de sa compagne…

2006-12-05

Les Echos : « Nicolas Sarkozy fait des Hauts-de-Seine un laboratoire d’idées, pas un vitrine »

….Comme il le fait à l’UMP, Nicolas Sarkozy n’a eu cesse, dans le département qu’il préside depuis avril 2004, d’afficher son volontarisme. Avec un seul objectif en tête : améliorer, par touches concrètes, la vie quotidienne des Alto-Séquanais, en priorité les familles et les classes moyennes…« Sa politique n’est ni gaulliste, ni libérale ; elle est pragmatique », explique Patrick Ollier, député des Hauts-de-Seine…

2006-12-05

L’Humanité : « Sarkozy décourage ses concurrents »

…Michèle Alliot-Marie a indiqué qu’elle était prête à participer aux forums régionaux organisés à Paris, Lyon et Bordeaux, pour « défendre ses idées et ses valeurs », avant d’annoncer sa candidature. « Mais il faut que les conditions du débat soient satisfaites », selon Patrick Ollier, député UMP des Hauts-de-Seine et compagnon de la ministre de la Défense…

2006-12-04

Aujourd’hui en France : « Alliot-Marie prend son temps »

…« Michèle Alliot-Marie est dans une logique de candidature », confiait, il y a quelques jours, Patrick Ollier, député UMP des Hauts-de-Seine et compagnon de la ministre de la Défense. Mais pour l’instant, MAM ne veut pas changer de calendrier : « C’est à la fin de l’année que je prendrai ma décision »…

2006-12-04

La Croix : « L’hypothèse d’une seconde candidature UMP en 2007 s’éloigne »

…Michèle Alliot-Marie, qui avait caressé l’idée de se lancer dans la course à l’élection présidentielle en dehors du cadre de l’UMP, « chemine vers une candidature » à l’intérieur du parti majoritaire, selon les mots de son compagnon, le député UMP Patrick Ollier…

2006-12-04

La Tribune : « La remise en cause des tarifs réglementés pèse sur la fusion Suez-Gaz de France »

La remise en cause –par le Conseil constitutionnel- des tarifs réglementés, pèse sur la fusion Suez-Gaz de France.Le maintien de ces tarifs « administrés », fixés par l’État actionnaire de GDF (et d’EDF) à un niveau inférieur au prix du marché libre, avait été exigé par les députés comme une des conditions à la privatisation…Patrick Ollier, rapporteur UMP du projet de loi, avait bataillé en première ligne pour que ces dispositions figurent dans le texte final…Du fait de la décision du Conseil constitutionnel, seuls les Français qui ne changeront pas de fournisseur à partir du 1er juillet pourront conserver ces tarifs…

2006-12-01

AFP : « Ollier (UMP) : le projet de fusion GDF-Suez pas remis en cause »

Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, a assuré vendredi que la décision du Conseil constitutionnel –la privatisation de GDF est validée mais ne peut intervenir qu’au 1ER juillet 2007- « ne remet pas en cause » le projet de fusion entre GDF et Suez : « La prise d’effet reportée de trois ou quatre mois ne remet certainement pas en cause le projet de fusion », a-t-il affirmé sur « Europe 1 », jugeant que les scrutins de 2007 ne remettront pas en cause le processus : « Ce n’est plus une affaires de citoyens aujourd’hui, c’est une affaire d’entreprises…Je n’imagine pas que si les socialistes gagnaient les élections,- ce que je ne crois pas- ils votent une loi de re-nationalisation de GDF »…

2006-12-01

AFP : « Ollier : MAM participera aux forums si un débat « serein » est assuré »

Patrick Ollier, député UMP et compagnon de Michèle Alliot-Marie, a indiqué vendredi que la ministre de la Défense était prête à participer aux forums internes à l’UMP si les conditions d’un débat « serein et transparent » étaient réunies : « Michèle Alliot-Marie veut défendre des idées et des valeurs, mais il faut que les conditions du débat soient satisfaites », a expliqué M. Ollier…

2006-12-01

Le Progrès : « Présidentielle : l’UMP se dirige vers des primaires »

Premier candidat déclaré, Nicolas Sarkozy pourrait affronter Michèle Alliot-Marie…« Si elle est candidate, ce sera très bien pour la démocratie interne, c’est une personne de très grande qualité », a estimé Nicolas Sarkozy hier soir sur France 2…Michèle Alliot-Marie chemine vers une candidature », a confirmé hier Patrick Ollier, député et compagnon de la ministre de la Défense…

2006-12-01

Le Monde : « Michèle Alliot-Marie pose ses conditions pour s’engager »

Michèle Alliot-Marie a mis un pied dans la place mais elle se réserve le choix d’entrer en lice le moment venu…Son compagnon, Patrick Ollier, s’acquitte de la défense de ses intérêts au sein du groupe de liaison chargé d’organiser les trois forums régionaux, décidés lors du dernier bureau politique du 22 novembre…

2006-11-30

La Tribune : « Suez-GDF : la fusion différée au 1er juillet »

Le Conseil constitutionnel a validé la fusion Suez-GDF. Mais elle ne pourra prendre effet qu’au 1er juillet 2007, date de l’ouverture du marché de l’énergie…Alors que dans la loi sur l’énergie, à la demande de parlementaires comme Patrick Ollier, rapporteur de la loi, ou Pierre Méhaignerie, président de la commission des Finances, il avait été prévu de garantir des prix réglementés, inférieurs aux prix du marché du gaz pour les ménages et les entreprises…le Conseil constitutionnel a censuré ce dispositif…jugeant que les tarifs administrés n’étaient pas compatibles avec la directive communautaire instituant l’ouverture des marchés de l’énergie à la concurrence…

2006-11-30

Le Figaro : « Michèle Alliot-Marie s’apprête elle aussi à entrer en lice »

Michèle Alliot-Marie s’apprête elle aussi à entrer en lice…La ministre de la Défense devrait annoncer sa candidature dans les quinze jours qui viennent, selon ses proches… « Elle est entrée dans une logique de candidature et je serais surpris si tout cela se terminait dans une impasse », assure son compagnon Patrick Ollier, actuel président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, avant de préciser « qu’il est prématuré d’annoncer une décision qui n’appartient qu’à elle »…Patrick Ollier joue d’ailleurs les intermédiaires auprès des instances de l’UMP pour préparer les trois forums de l’Union, dont l’organisation a été confiée à Jean-Pierre Raffarin…

2006-11-30

AFP : « Alliot-Marie devrait entrer en lice « dans les quinze jours » »

Michèle Alliot-Marie devrait entrer en lice pour la présidentielle dans les quinze jours qui viennent, affirme jeudi Le Figaro…Le quotidien cite –notamment- le député UMP Patrick Ollier, le compagnon de Michèle Alliot-Marie, qui indique : « Michèle Alliot-Marie est entrée dans une logique de candidature et je serais surpris si tout cela se terminait dans une impasse » …

2006-11-30

Le Point : « Sarkozy face à la machine à perdre »

…Michèle Alliot-Marie se prononcera – sur sa candidature à l’élection présidentielle - à la lumière des débats qui doivent être organisés au sein de l’UMP, mais Nicolas Sarkozy ne la craint pas vraiment…Simplement et parce qu’au bout du compte, ils font partie de la même famille…Patrick Ollier, compagnon de Michèle Alliot-Marie et député-maire de Rueil-Malmaison, au cœur des Hauts-de-Seine, du « Sarkoland », est le premier à dire que « rien d’irréversible entre eux » ne doit être commis…

2006-11-29

AFP : « Automobile : Ollier salue les décisions « courageuses » de Villepin »

Le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, Patrick Ollier (UMP), a salué les décisions annoncées mercredi par Dominique de Villepin en faveur du secteur automobile : « ces mesures permettront de répondre aux principaux problèmes de l’industrie automobile, tel celui du délai de paiement aux entreprises sous-traitantes, la formation des personnels à requalifier ou les crédits destinés à la recherche », a souligné Patrick Ollier. « Alors que la filière est confrontée à d’importantes difficultés, il était urgent de réagir. Le Premier ministre l’a fait en prenant des mesures courageuses et énergiques, qui vont permettre de redonner à l’industrie automobile française un nouvel élan », a-t-il ajouté.

2006-11-29

L’Agefi : « Le texte sur la participation adopté »

…Selon Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée et député des Hauts-de-Seine, le texte pour le développement de la participation et de l’intéressement constitue un outil déterminant pour la promotion du patriotisme économique…L’article premier de la loi, qui prévoit la création d’un dividende du travail, « permet de faire tomber le mur de Berlin opposant, dans l’esprit des Français, le capital et le travail », s’est félicité le député des Hauts-de-Seine, …invité au forum annuel de Fondact…

2006-11-28

Les Echos : « UMP : le casse-tête des débats internes »

Le temps presse pour l’UMP, qui veut organiser avant Noël des « forums interrégionaux » afin que « toutes les sensibilités du mouvement puissent s’exprimer, avant la désignation du candidat à la présidentielle »…L’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a accepté de présider le groupe de travail chargé d’échafauder ces « débats »…Il devrait être épaulé par les présidents des groupes UMP au Parlement…et par Patrick Ollier, député des Hauts-de-Seine et compagnon de Michèle Alliot-Marie…

2006-11-28

NouvelObs.com : « UMP : bientôt des forums interrégionaux »

Organisés par Jean-Pierre Raffarin, ces forums de pré campagne présidentielle auraient lieu avant la période de Noël…Jean-Pierre Raffarin sera aidé dans cette tâche…Des représentants d’éventuels candidats à la candidature…rejoindront la « task force ». Brice Hortefeux, secrétaire général délégué de l’UMP, représentera Nicolas Sarkozy, Patrick Ollier représentera Michèle Alliot-Marie…

2006-11-28

La Tribune : « Airbus veut sous-traiter 1,8 milliards d’euros du développement de l’A 350 »

Le président d’Airbus,Louis Gallois, souhaite faire sous-traiter la moitié de la production de l’aérostructure de l’avion…Il s’est vu soutenu par les deux commissions des Affaires économiques et des Finances de l’Assemblée nationale : « Il est indispensable que l’on reste sur ce marché qui représente 40% du marché global en valeur. C’est essentiel pour la survie d’Airbus », a déclaré Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée…

2006-11-28

Reuters : « A 350 : Airbus pourrait sous-traiter 50% de la structure »

Airbus envisage de confier à des sous-traitants la moitié de la fabrication de sa structure, a déclaré mardi à Reuters son président Louis Gallois…A l’issue de l’audition de Louis Gallois, les parlementaires de la commission des Affaires économiques et des Finances de l’Assemblée nationale ont jugé urgent de lancer ce programme afin que les européens restent compétitifs face à l’américain Boeing : « il ressort de cette audition qu’il y a une priorité aujourd’hui, qui est de lancer l’A 350. Il est indispensable que l’on reste sur ce marché, c’est essentiel pour la survie d’Airbus », a déclaré Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée…

2006-11-28

AFP : « Airbus A 350 : M.Gallois veut sous-traiter 1,8 milliard EUR de développement »

Airbus veut faire contribuer ses sous-traitants à hauteur de 1,8 milliard d’euros au développement de son A 350, a déclaré mardi son président Louis Gallois, en marge d’une audition devant les députés français –de la commission des Affaires économiques et des Finances de l’Assemblée nationale-,qui ont apporté leur soutien au lancement de l’appareil…Selon Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques, « il ressort de cette audition qu’il y a une priorité aujourd’hui, c’est de lancer l’A 350, et les deux commissions soutiennent M. Gallois ; car il est indispensable que l’on reste sur le marché des longs courriers, qui représente en valeur 40% du marché mondial. C’est essentiel pour la survie d’Airbus, face au rival américain Boeing », a–t-il ajouté.

2006-11-24

Le Figaro : « MAM attendra le dernier moment pour annoncer sa décision »

Michèle Alliot-Marie veut un vrai débat au sein de l’UMP…Hier matin sur « RTL », le député UMP Patrick Ollier, compagnon de Michèle Alliot-Marie, a laissé entendre que si elle devait être candidate, ce serait à l’intérieur du parti…

2006-11-24

La Nouvelle République : « UMP : une pause dans la guerre des chefs »

…En tous les cas, une chose paraît désormais acquise : si Mme Alliot-Marie y allait, « l’hypothèse la plus probable est qu’elle le ferait à l’intérieur de l’UMP », a indiqué son compagnon Patrick Ollier…

2006-11-23

Boursorama : « GDF-Suez : « la fusion se fera »

Alors que le projet…de fusion de GDF-Suez est repoussé, le député UMP des Hauts-de-Seine, Patrick Ollier, a estimé jeudi que « ça ne change rien au projet » et que « la fusion se fera »…

2006-11-23

NouvelObs.com : « En cas de candidature, MAM respecterait la procédure »

En cas de candidature, MAM respecterait la procédure…Selon le député UMP des Hauts-de-Seine, Patrick Ollie,r –interviewé jeudi sur « RTL »- si Michèle Alliot-Marie veut être candidate, elle ne le sera pas en dehors de l’UMP : « je ne vois pas pourquoi elle ne s’inscrirait pas dans ce calendrier qui a été accepté … mais c’est elle qui doit dire si ce qui est pour moi probable devient certain »… « Michèle Alliot-Marie participera aux débats ; ce sera très utile et très intéressant que ces débats aient lieu avec toutes les candidates ou tous les candidats qui s’inscriront dans cette logique », a ajouté le député des Hauts-de-Seine…

2006-11-23

Reuters : « 2007 : Alliot-Marie candidate le serait au sein de l’UMP »

Michèle Alliot-Marie, si elle lance sa candidature à l’élection présidentielle, le fera probablement au sein de l’UMP, a déclaré jeudi le député UMP Patrick Ollier, qui est son compagnon à la ville ; « mais c’est elle qui doit dire si ce qui est pour moi probable devient certain », a ajouté le député des Hauts-de-Seine…

2006-11-23

AFP : « Si Alliot-Marie est candidate, « probable » que ce soit au sein de l’UMP »

Le député UMP Patrick Ollier, compagnon de la ministre de la Défense Michèle Alliot-Marie, a indiqué jeudi sur « RTL » que si celle-ci décidait d’être candidate à l’Élysée, « l’hypothèse la plus probable » serait qu’elle s’inscrive dans la procédure de désignation retenue par l’UMP…Patrick Ollier a jouté que la ministre de la Défense « participera au débat » et « avait souhaité ces débats régionaux » que l’UMP a décidé d’organiser…

2006-11-23

AFP : « GDF-Suez : report « regrettable » mais « ne change rien au projet » (Ollier)

Patrick Ollier, le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, a déclaré jeudi que le report de la fusion GDF-Suez était « regrettable », mais « ne changeait rien au projet ». Le député UMP des Hauts-de-Seine s’est dit sur « RTL » convaincu que dans le premier trimestre de 2007, la fusion se ferait, ajoutant que cela n’avait « aucun rapport avec la campagne électorale »…

2006-11-23

La Tribune : « Coup dur politique »

L’affaire GDF-Suez…empoisonne la vie des élus UMP depuis des mois …La décision de la justice retarde la réalisation du projet industriel qui ne pourra intervenir qu’en mars, en plein débat électoral…S’avouant « très déçu » de la décision de la justice, le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, Patrick Ollier, ne désarme pas : « Cela ne change rien au projet industriel ; il sera mis en œuvre dans quelques mois, plutôt que dans quelques jours », confie-t-il…

2006-11-23

Le Figaro : « UMP : Sarkozy veut ménager Alliot-Marie »

« Ouverture, dialogue et respect » : toute la journée d’hier, le mot d’ordre a couru dans les rangs sarkozystes…Bernard Accoyer a souhaité « que le débat ait lieu dans le respect des différentes sensibilités », mais également « dans le respect des procédures adoptées unanimement pour le choix du candidat à l’élection présidentielle ». Une motion de principe approuvée par tous les participants, -jeudi dernier, au conseil national de l’UMP-, Patrick Ollier compris. Le compagnon de MAM a assuré qu’elle ne voulait pas « se situer en dehors du parti », et qu’elle était « respectueuse des règles »…

2006-11-22

AFP : « Les députés UMP appellent à la « sérénité et au « respect de la procédure »

Les députés UMP ont appelé mercredi à la « sérénité » et au « respect de la procédure » pour la désignation du candidat de l’UMP à la présidentielle…Tous ont insisté sur la nécessité de « respecter le calendrier »,….comme Patrick Ollier, compagnon de MAM …

2006-11-16

AFP : « Conseil national de l’UMP : Ollier prend à son tour la défense d’Alliot-Marie »

Le député UMP Patrick Ollier a pris jeudi la défense de sa compagne Michèle Alliot-Marie… « Michèle Alliot-Marie souhaite le débat à l’intérieur du parti, c’est pour ça qu’elle était venue dire sa différence », a déclaré devant la presse le député –maire de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine)…

2006-11-16

L’Express : « Les indiscrets »

Au moment où Michèle Alliot-Marie était entendue comme témoin par les juges dans le cadre de l’affaire Clearstream, le 10 novembre, son compagnon, Patrick Ollier, se trouvait…dans le bureau de Nicolas Sarkozy. Le député UMP des Hauts de Seine confie qu’il a pu aborder « tous les sujets » avec le ministre de l’Intérieur.

2006-11-15

Reuters : « Clerastream : Alliot-Marie persuadée qu’elle a pu « déranger » »

Michèle Alliot-Marie estime qu’on a voulu lui porter préjudice sur le terrain politique avec l’affaire Clearstream : « …On parlait de moi pour Matignon ou la présidence de l’UMP. Cela devait surprendre, même déranger », avance la ministre de la Défense dans un entretien au « Monde » daté de jeudi. Les juges enquêtent sur la manipulation menée avec les faux listings de comptes bancaires de Clearstream, qui visaient à compromettre des centaines de personnalités, dont le député Patrick Ollier (compagnon de Michèle Alliot-Marie), Nicolas Sarkozy, Jean-Pierre Chevènement, Alain Madelin ou bien encore Dominique Strauss-Kahn…

2006-11-14

Reuters : « Clerastream : Alliot-Marie a défendu Villepin devant les juges »

…Michèle Alliot-Marie a ensuite appris que le nom de son compagnon, Patrick Ollier, député UMP, était cité lors de cette réunion –du 9 janvier- « Je pense que j’étais vraisemblablement visée à travers sa personne », dit-elle…

2006-11-13

Les Echos : « La SNCF veut apaiser le débat sur les retraites et le dialogue social »

Anne-Marie Idrac, présidente de la SNCF, réclame la plus grande prudence lorsqu’il s’agit de remettre à plat le régime spécial de retraite des cheminots, et plaide pour une amélioration du dialogue social…Les politiques semblent sur la même longueur d’ondes : « Il faut revoir les régimes spéciaux d’une manière générale, mais dans le temps et la concertation », a estimé vendredi Patrick Ollier, président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale…

2006-11-12

Midi Libre : « UMP : trente propositions pour « changer la vie » »

Le projet de l’UMP pour les législatives 2007…comporte trente propositions « qui changent la vie »…Certains semblent déjà préparer le travail d’après présidentielle. Patrick Ollier, président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, a plaidé pour une réforme des régimes spéciaux de retraites, mais « dans le temps et la concertation », après la présidentielle de 2007. Une réforme avant ladite élection serait, selon lui, « tout à fait impossible ».

2006-11-11

Le Figaro : « Majorité : Ollier ne veut pas rompre »

Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, ne veut pas de rupture à tout prix. Il estime qu’ « il faut savoir de quoi on parle et avec quoi on veut rompre. S’il s’agit de rompre avec les mauvaises habitudes socialistes, oui ; s’il s’agit de rompre avec ce que nous avons fait nous-même, c’est non », a-t-il lancé sur LCI…

2006-11-11

Le Télégramme de Brest : « Alliot-Marie : une longue audition devant les juges »

Michèle Alliot-Marie a été entendue hier, à sa demande, par les juges qui instruisent l’affaire Clearstream…Estimant « avoir été visée » par les intervenants de l’affaire à travers son compagnon, le député UMP Patrick Ollier, dont le nom a été cité, la ministre de la Défense a demandé à être entendue « le plus vite possible ». Le Conseil des ministres avait donné son feu vert le 18 octobre…

2006-11-11

L’Indépendant : « La ministre Alliot-Marie entendue par les juges de l’affaire Clearstream »

La ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, a été entendue hier par les juges chargés de l’affaire Clearstream…Estimant elle-même « avoir été visée » par ce complot à travers son compagnon, le député UMP Patrick Ollier, dont le nom a été cité dans l’affaire et aujourd’hui partie civile, la ministre de la Défense a demandé à être entendue « le plus vite possible ». Le 18 octobre, le Conseil des ministres a donné son feu vert à cette audition…Le choix du statut de simple témoin, octroyé à Mme Alliot-Marie par les juge,s montre qu’ils ne disposent pas d’indices la rendant suspecte d’une « éventuelle complicité des infractions poursuivies »…

2006-11-11

Le Progrès : « Clearstream : MAM longuement entendue par les juges »

Michèle Alliot-Marie est arrivée vendredi vers 13h30 dans le bureau des juges Jean-Marie d’Huy et Henri Pons chargés de l’enquête sur l’affaire Clearstream…Estimant elle-même « avoir été visée » par ce complot à travers son compagnon, le député UMP Patrick Ollier, dont le nom a été cité dans l’affaire et aujourd’hui partie civile, la ministre de la Défense a demandé à être entendue « le plus vite possible ». Le 18 octobre, le Conseil des ministres avait donné son feu vert à cette audition…

2006-11-11

Paris-Normandie : « Clearstream : Michèle Alliot-Marie entendue »

…Estimant elle-même « avoir été visée » par ce complot à travers son compagnon, le député UMP Patrick Ollier, dont le nom a été cité dans l’affaire et aujourd’hui partie civile, la ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, a demandé à être entendue « le plus vite possible ».

2006-11-11

Le Monde : « Le Sénat veut modifier grandement le projet de loi sur la participation »

…Les sénateurs ont introduit de nombreux amendements au texte qui avait été voté le 11 octobre en première lecture à l’Assemblée nationale,…dont un amendement autorisant les entreprises à reporter leurs déficits sur cinq ans au lieu de trois ans dans le calcul de la réserve de participation, afin quelles puissent « reconstituer leurs fonds »…Interrogé vendredi matin par « Le Monde », le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier (UMP, Hauts-de-Seine), s’est dit « plutôt partisan de rester à trois ans »…

2006-11-11

AFP : « Clearstream : la ministre de la Défense entendue par la justice »

…Estimant elle-même « avoir été visée » par ce complot à travers son compagnon, le député UMP Patrick Ollier, dont le nom a été cité dans l’affaire et aujourd’hui partie civile, la ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, a demandé à être entendue « le plus vite possible ».

2006-11-11

La Croix : « Gaullisme : que reste-t-il en héritage ? »

…Tel est l’objet d’un projet de loi actuellement débattu au Parlement –développement de la participation et de l’actionnariat salarié-. Débats durant lesquels les surenchères au gaullisme se sont multipliées …Sur les bancs de l’UMP, Patrick Ollier, Jean-Michel Dubernard… Le mouvement créé en 1958 pour soutenir Charles de Gaulle s’est poursuivi jusqu’au 17 novembre 2002, jour où le RPR se dissout dans l’UMP…Aujourd’hui sans parti, les Gaullistes se retrouvent dans divers groupes :…Union des démocrates pour le progrès (Patrick Ollier, Paul Aurelli…)…

2006-11-10

AFP : « Ollier (UMP) : réforme des régimes spéciaux de retraites après 2007 »

Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, a plaidé vendredi pour une réforme des régimes spéciaux, mais « dans le temps et la concertation », après la présidentielle de 2007. « Une réforme avant la présidentielle est « tout à fait impossible », a indiqué Patrick Ollier sur LCI, « il faut revoir les régimes spéciaux d’une manière générale,…mais il faut préparer cela pour que d’une manière plus détendue et plus sereine, on puisse voir ensemble ce qui est insupportable pour les Français »…

2006-11-10

AFP : « Clearstream : arrivée d’Alliot-Marie comme témoin »

La ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, est arrivée vendredi peu avant 13H30 au pôle financier du tribunal de Paris pour y être entendue comme témoin par les juges de l’affaire Clearstream…La ministre de la Défense avait demandé fin octobre à être « entendue le plus vite possible ». Le Conseil des ministres avait donné son feu vert à cette audition le 18 octobre…Le député UMP Patrick Ollier, compagnon de MAM, est partie civile dans cette affaire depuis mai 2006.

2006-11-10

Aujourd’hui en France : « Clearstream : Alliot-Marie »

Michèle Alliot-Marie est convoquée en début d’après-midi comme témoin…234 personnes ont été accusées à tort…Le compagnon de MAM, Patrick Ollier, est lui-même une victime du corbeau et s’est constitué partie civile…

2006-11-10

Le 18H.COM : « Idrac conteste la « faillite virtuelle » de la SNCF »

…La « bombe » du financement des retraites de la SNCF menace-t-elle d’exploser ?…Pour Patrick Ollier, président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, une réforme avant la présidentielle est « tout à fait impossible », au vu du « climat polémique d’une campagne »…

2006-11-10

AFP : « Régimes spéciaux : négociations à la BDF et adaptation comptable à la SNCF »

Les régimes spéciaux de retraite, qui doivent être remis à plat en 2008, sont déjà l’objet de tractations, à la Banque de France…et à la SNCF qui doit s’adapter…Au plan politique, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale,Patrick Ollier, a plaidé vendredi pour une réforme des régimes spéciaux, mais « dans le temps et la concertation », après la présidentielle de 2007 .

2006-11-09

L’Express : « La tête à Paris »

…Patrick Ollier arpente les couloirs de l’Assemblée nationale depuis le début des années 1970. D’abord comme conseiller parlementaire de plusieurs ministres, puis comme député. Il connaît sur le bout des doigts le fonctionnement de l’institution et les subtilités du débat parlementaire. Très actif pour sa ville, c’est à l’Assemblée nationale, qui est un peu sa seconde maison, que cet acharné de travail –il ne dort que cinq heures par nuit- passe le plus clair de son temps…Le maire de Rueil-Malmaison est, dans l’hémicycle, l’un des députés les plus entreprenants …Son art de la conduite du débat lui a également permis de marquer des points…

2006-11-09

L’Express : « Un homme de réseaux »

Admis très jeune dans les arcanes du pouvoir, Patrick Ollier peut aujourd’hui revendiquer un joli carnet d’adresses, à droite bien sûr, …mais aussi parmi les députés socialistes…Le président de la commission des Affaires économiques entretient aussi d’excellentes relations avec les grands patrons d’entreprises publiques (Louis Gallois -EADS-, Anne-Marie Idrac -SNCF-) et des vedettes…Un spectre éclectique…

2006-11-09

L’Express : « La carte MAM »

Michèle Alliot-Marie a bouleversé la vie et…la carrière de Patrick Ollier…La mise en avant de cette relation ne présente pas que des avantages. Tant que sa femme sera ministre, le député-maire de Rueil-Malmaison n’a guère l’espoir de se voir confier un portefeuille. Michèle Alliot-Marie le reconnaît : « J’ai sûrement limité la carrière de mon compagnon »…

2006-11-09

Le Figaro : « Feu vert du Parlement à la privatisation de GDF »

Le Parlement a définitivement adopté, hier matin au Sénat, le projet de loi sur l’énergie, dont l’objet principal est la privatisation de GDF en vue de sa fusion avec Suez…Il a fallu tout l’effort de pédagogie déployé durant l’été par le ministre de l’Économie, Thierry Breton, et le président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier, pour plaider auprès des élus UMP la pertinence de ce projet industriel…

2006-11-07

Aujourd’hui en France : « Secteur énergétique : des consommateurs dans l’organisme de contrôle »

…Une mini révolution dans le secteur de l’énergie :les consommateurs feront bientôt leur entrée au sein de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), l’organisme chargé de contrôler le secteur et de donner son avis sur les évolutions tarifaires. C’est la conséquence d’une décision prise hier, en commission mixte paritaire, par les représentants des commissions des Affaires économiques et du Sénat… « Les associations représentatives des consommateurs compteront prochainement deux représentants au sein de la CRE, qui est composée de neuf membres. Ils pourront notamment défendre l’intérêt des particuliers en matière de tarifs », explique Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée. « Un précédent qui devrait progressivement s’appliquer à d’autres organismes indépendants chargés de contrôle… », poursuit le député UMP des Hauts-de-Seine. Autre décision des députés et sénateurs, le futur président de la CRE, avant d’être nommé par décret du gouvernement, devra obligatoirement passer devant les commissions économiques du Parlement :« Cela va donner un véritable pouvoir aux élus », poursuit Patrick Ollier, « je n’imagine pas le gouvernement nommer un président en cas d’avis négatif de notre part »…

2006-11-06

AFP : « Privatisation de GDF : adoption du texte de compromis par les députés »

L’Assemblée nationale a adopté mardi le texte de compromis sur le projet de loi sur l’énergie, dont l’objet principal est la privatisation de GDF en vue de sa fusion avec Suez…(A propos de la spectaculaire panne d’électricité de samedi soir en Europe et en France) : les orateurs UMP, à l’instar de Patrick Ollier et de Serge Poignant, ont fait valoir que ces coupures avaient démontré le « bon fonctionnement » du système européen de distribution et la nécessité de donner plus de moyens à GDF…

2006-11-06

AFP : « Clearstream : Alliot-Marie entendue comme témoin vendredi »

La ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, sera entendue comme simple témoin vendredi par les magistrats chargés de l’affaire Clearstream…Le nom du compagnon de Mme Alliot-Marie, le député UMP Patrick Ollier, est également apparu dans le dossier, la ministre s’affirmant visée à travers lui…

2006-11-06

News Press : « Audition de Dominique Perben sur les crédits budgétaires, le 8 novembre »

Audition publique de M. Dominique Perben, dans le cadre de l‘examen des crédits en commission élargie à l’ensemble des députés…Comme dans l’hémicycle, cette séance présidée par Patrick Ollier (UMP, Hauts de Seine), président de la commission des Affaires économiques, et Pierre Méhaignerie (UMP, Ille et Vilaine), président de la commission des Finances, comprendra une intervention de M. Dominique Perben, ministre des Transports…

2006-11-01

Centre-Presse : « Sainte-Afrique : lettre ouverte aux hôteliers restaurateurs, par J.Godfrain, député UMP »

Vous m’avez saisi pour me faire part de vos inquiétudes suite à la décision du Conseil d’État du 18 octobre dernier annulant (l’accord de 2004 sur les 39 heures dans ce secteur)….

…Afin de rassurer les entreprises et leurs salariés, un amendement a été adopté dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2007, à l’initiative des présidents UMP des commissions des Affaires économiques, Patrick Ollier, des Affaires sociales Jean-Michel Dubernard, et des Finances Pierre Méhaignerie. Il valide (transitoirement) l’accord de 2004 sur la durée du travail dans l’hôtellerie-restauration, ainsi que les dispositions favorables aux salariés…

2006-11-01

Gestion de Fortune : « Les actifs gérés en épargne salariale devraient doubler d’ici cinq ans »

L’invité :Henri Alline, président du club de l’épargne salariale

A n’en pas douter, l’épargne salariale sera la grande affaire de 2007, avec la mise en place, par les pouvoirs publics, d’une large réforme de la participation et, plus largement, de l’épargne salariale. L’invité, Henri Alline, président du club de l’épargne salariale, en analyse la portée…Gestion de fortune : « La grande nouveauté introduite par le projet de loi vise la création d’un dividende du travail ; de quoi s’agit-il plus précisément ? » Henri Alline : « ce mécanisme ayant pour premier défenseur le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, vise à accroître la part de création de richesse de l’entreprise distribuée aux salariés…Ce message fort adressé aux salariés,…a pour objet de les associer aux enjeux de l’entreprise…Techniquement, le dividende du travail est notamment un supplément de participation ou d’intéressement versé dans la limite des plafonds légaux… »

2006-10-31

Le Figaro : « 2007 : Alliot-Marie fait un pas de plus »

Présidentielle : la numéro trois du gouvernement franchit une nouvelle étape vers une candidature, en installant à Paris son association « Le Chêne »… « Nous croulons sous les demandes de réunions », assure Patrick Ollier, député des Hauts-de-Seine et compagnon de la ministre de la Défense. En même temps, il calme les ardeurs : « Michèle Alliot-Marie ne fera rien qui fasse perdre sa famille politique »…

2006-10-30

La Tribune : « Nos groupes publics doivent-ils acheter français ? »

…Alors que la SNCF vient de passer commande de 172 trains au canadien Bombardier…l’enjeu de cette commande conduit chacun à s’interroger : nos groupes publics doivent-ils acheter français ?

Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale et administrateur de la SNCF :

« Je considère que la puissance publique a un rôle clé à jouer dans le développement économique du pays et la défense de l’emploi. Les groupes publics doivent avoir la liberté de privilégier les fournisseurs nationaux. Mais les règles européennes de passation des marchés publics, tout comme celles de l’OMC, ne nous permettent pas de privilégier une entreprise française répondant à l’appel d’offres avec des prix sensiblement supérieurs à ceux du mieux-disant. La situation est d’autant plus délicate pour la SNCF que Bombardier a attendu le dernier moment pour donner son vrai prix. Aussi, s’est-elle entourée de toutes les précautions en faisant réaliser un audit sur les raisons de la différence de prix. Il me paraît indispensable que l’on revoit les règles européennes de passation des marchés publics pour que chaque pays soit libre de défendre ses entreprises, à condition qu‘elles soient publiques et qu’elles soient, sur leur secteur, en position de monopole. Si cette préférence française de nos entreprises doit se traduire par un surcoût, on ne peut exiger que l’entreprise en supporte les conséquences. C’est donc à l’État de s’en charger, au nom de la défense de l’emploi ».

2006-10-29

La Tribune.fr : « Affaire Clearstream : de nouveaux noms au tableau de chasse de la justice »

…Le Conseil des ministres a donné son feu vert à l’audition de a ministre de la Défense…Michèle Alliot-Marie dit vouloir aujourd’hui savoir si l’on a voulu l’atteindre par le biais de son compagnon, Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, dont le nom apparaît lui aussi ….

2006-10-26

Le Parisien/Aujourd’hui en Franee : « Présidentielle : MAM et Villepin s’organisent »

« Tu lui diras de ma part que cela me fait…rire » : c’est ce que lançait, il y a dix jours, entre deux réunions du groupe UMP à l’Assemblée, Nicolas Sarkozy à Patrick Ollier, député des Hauts-de- Seine et compagnon de Michèle Alliot-Marie, au sujet de la possible candidature de cette dernière à l’élection présidentielle….

2006-10-26

La Croix : « Les députés proposent de rétablir les 39 heures dans la restauration »

La majorité UMP de l’Assemblée nationale n’a pas traîné : dès hier, les présidents des trois importantes commissions de l’Assemblée, (Patrick Ollier pour les Affaires économiques, Jean-Michel Dubernard pour les Affaires sociales et Pierre Méhaignerie pour les Finances), ont fait adopter par la commission des Affaires sociales un amendement rétablissant transitoirement l’accord de 2004 sur les 39 heures dans l’hôtellerie-restauration…

2006-10-25

AFP : « L’Assemblée vote l’amendement UMP sur l’hôtellerie »

Les députés ont voté mercredi soir l’amendement UMP concernant la durée du travail dans l’hôtellerie-restauration…Cet amendement, présenté par les présidents des commissions des Affaires économiques, Patrick Ollier, des Affaires sociales, Jean-Michel Dubernard, et des Finances, Pierre Méhaignerie,,…vise, selon la majorité, à « pallier le vide juridique » créé par la décision du Conseil d’État d’annuler l’accord de 2004 sur les 39 heures dans ce secteur…

2006-10-24

AFP : « Hôtels-restaurants : la CFDT dénonce « l’amendement scandaleux de l’UMP » »

La CFDT a dénoncé mardi « l’amendement scandaleux » proposé par le groupe UMP pour rétablir l’accord de 2004 sur les 39 heures dans la restauration, annulé par le Conseil d’Etat. Les députés UMP ont déposé lundi soir un amendement…rétablissant, « dans l’attente d’un nouvel accord de branche », l’accord de 20004… Cet amendement, présenté par les présidents des commissions des Affaires économiques, Patrick Ollier, des Affaires sociales, Jean-Michel Dubernard, et des Finances, Pierre Méhaignerie, sera (finalement) discuté en commission mercredi matin…

2006-10-24

AFP :« Hôtels-restaurants : la voie législative, « un choix scandaleux » »

Le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, a qualifié mardi de « choix scandaleux » le recours, par l’UMP, à la voie législative après l’annulation, par le Conseil d’État, de l’accord sur les 39 heures dans les cafés-hôtels-restaurants…Les députés UMP ont déposé lundi soir un amendement…rétablissant « dans l’attente d’un nouvel accord de branche », l’accord de 2004 sur les 39 heures… Cet amendement, présenté par les présidents des commissions des Affaires économiques, Patrick Ollier, des Affaires sociales, Jean-Michel Dubernard, et des Finances, Pierre Méhaignerie, doit être discuté en commission ce mardi…

2006-10-24

AFP : « Hôtellerie : le Synhorcat (PME) pour un « décret en Conseil d’État » »

Le synhorcat, 2ème organisation patronale de l’hôtellerie-restauration représentant les PME, demande mardi que soit pris au plus vite un décret en Conseil d’État fixant à 39 heurs la durée hebdomadaire du travail dans la branche… Les députés ont déposé lundi soir un amendement au projet de budget de la sécurité sociale pour 2007 rétablissant, « dans l’attente d’un nouvel accord de branche » l’accord de 2004 sur les 39 heures dans la restauration, annulé par le Conseil d’Etat. Cet amendement, présenté par les présidents des commissions des Affaires économiques, Patrick Ollier, des Affaires sociales, Jean-Michel Dubernard, et des Finances, Pierre Méhaignerie, sera discuté en commission ce mardi…

2006-10-24

AFP : « Restauration : dépôt de l’amendement UMP rétablissant les 39 heures »

Les députés ont déposé lundi soir un amendement au projet de budget de la sécurité sociale pour 2007 rétablissant, « dans l’attente d’un nouvel accord de branche », l’accord de 2004 sur les 39 heures dans la restauration, annulé par le Conseil d’Etat. Cet amendement, présenté par les présidents des commissions des Affaires économiques, Patrick Ollier, des Affaires sociales, Jean-Michel Dubernard, et des Finances, Pierre Méhaignerie, sera discuté en commission mardi…

2006-10-24

La Tribune : « Les députés veulent rétablir l’accord des 39 heures dans l’hôtellerie-restauration »

…L’amendement déposé par les présidents des commissions des Affaires économiques, Patrick Ollier, des Affaires sociales, Jean-Michel Dubernard, et des Finances, Pierre Méhaignerie,…destiné à valider par la loi l’accord de 2004 sur les 39 heures dans l’hôtellerie-restauration, que le Conseil d’État annulé le18 octobre,… prévoit que « dans l’attente d’un nouvel accord de branche, il convient de sécuriser l’accord de 2004 signé par les partenaires sociaux », résument les auteurs…

2006-10-23

Le Parisien : « Législatives Hauts–de-Seine »

Les candidats : 7ème circonscription : Patrick Ollier, député sortant, canton de Garches, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud…

2006-10-23

La Tribune.fr : « Auditions et déclarations s’accélèrent dans l’affaire Clearstream »

…Déjà, mercredi, le Conseil des ministres avait autorisé Michèle Alliot-Marie à être entendue par la justice dans cette affaire : son compagnon, Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques à l’Assemblée nationale, a été mis en cause dans ce dossier : « je veux savoir pourquoi et, s’il était visé, si c’est moi qui l’étais aussi », avait commenté la ministre de la Défense…

2006-10-23

AFP : « Dépôt de l’amendement UMP rétablissant les 39 heures »

…Cet amendement, présenté par les présidents des commissions des Affaires économiques, Patrick Ollier, des Affaires sociales, Jean-Michel Dubrenard et des Finances, Pierre Méhaignerie, sera discuté en commission mardi…

2006-10-22

NouvelObs.com :« Chirac encense Sarkozy sur l’immigration » par Liberté Algérie

Voici, chaque jour, l’actualité politique française vue par un journal étranger…L’affaire Clearstream et la présidentielle, par la « Libre Belgique » du 21 octobre : « …Parmi la centaine de personnalités faussement accusées en 2004 de détenir, via la banque luxembourgeoise « Clearstream », des comptes occultes à l’ étranger, figurent plusieurs présidentiables : Nicolas Sarkozy, bien sûr, mais aussi Dominique Strauss-Kahn, Michèle Alliot-Marie (visée par le biais de son compagnon Patrick Ollier), ou encore Jean-Pierre Chevènement…

2006-10-21

Libération : « Contre le candidat Sarkozy, MAM en légitime défense »

Partisane d’une primaire à l’UMP, la ministre maintient le suspense sur ses intentions…Jean-Louis Debré, président de l’Assemblée nationale, considère qu’elle est « une ministre sérieuse, qui a la cote auprès des parlementaires et dispose d’un « rabatteur » de première classe, son compagnon Patrick Ollier, ( président de la commission des Affaires économiques à l’Assemblée nationale), considéré comme « un bon camarade »…

2006-10-21

Le Monde : « Hôtels, restaurants, cafés, : les députés UMP veulent rétablir les 39 heures »

Après la décision du Conseil d’État d’invalider l’accord de 2004 sur le temps de travail dans l’hôtellerie, les parlementaires UMP ont proposé, jeudi 19 octobre, de réinstaller cet accord en le validant par la loi…Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques à l’Assemblée nationale, est explicite : « Cette décision du Conseil d’État est une énorme connerie. L’accord était bon, nous sommes déterminés à soutenir les hôteliers et les restaurateurs dans cette affaire, il est clair qu’on ira à la proposition de loi »…

2006-10-21

Le Monde : « Laurence Parisot défie Thierry Breton d’abroger les 35 heures »

…Le 4 octobre1999, Ernest Antoine-Sellière, alors président du Medef, réclamait haut et fort l’abrogation des 35 heures lors d’une réunion de

30 000 chefs d’entreprises…Auditionné – ensuite- par les députés UMP Patrick Ollier et Hervé Novelli dans le cadre de la mission d’évaluation sur les 35 heures, il avait formulé la même requête…

2006-10-21

AFP : « Aux USA, Alliot-Marie pousse ses pions et se distingue de Sarkozy »

…Sa position est clairement apparue comme une réplique à Nicolas Sarkozy, qui aux États-Unis cinq semaines avant elle, avait appelé à « un dialogue sans arrogance » de la France avec son alliée d’outre-Atlantique…Elle a confié au « Washington Post » que pendant 15 ans, elle s’était appliquée à garder clandestine sa relation avec le député Patrick Ollier…

2006-10-20

Le Parisien / Aujourd’hui en France : « Etats-Unis : Alliot-Marie répond à Sarkozy »

…Dans un portrait de Michèle Alliot-Marie, publié mercredi dans le « Washington Post », le quotidien américain relate quelques confidences de la ministre de la Défense, qui revient des Etats-Unis…Elle a évoqué sa vie personnelle avec son compagnon Patrick Ollier, qu’elle a tenue secrète pendant quinze ans…

2006-10-19

La Tribune.fr : « Clearstream : Raffarin entendu pendant plusieurs heures »

…Est intervenue mercredi la décision du Conseil des ministres, de permettre à la ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, numéro trois du gouvernement, d’être entendue par la justice. Son compagnon , Patrick Ollier, président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, a été mis en cause dans ce dossier : « je veux savoir pourquoi et, s’il était visé, si c’était moi aussi qui l’étais », a déclaré MAM à l’issue du Conseil des ministres…

2006-10-19

AFP : « Abécédaire de l’affaire Clearstream »

…Politique : des personnalités politiques mentionnées sur les listings sont parties civiles, dont Alain Madelin, Dominique Strauss-Kahn, Jean-Pierre Chevènement, Patrick Ollier, Charles Pasqua, Georges Klejman, Dominique Baudis, Laurent Fabius et Nicolas Sarkozy…

2006-10-19

Sud Ouest : « Clearstream : des auditions à répétition »

Le Conseil des ministres a donné son feu vert, hier, à l’audition de Michèle Alliot-Marie dans l’enquête sur les faux listings de la société Clearstream : « Depuis le début, j’ai essayé au maximum d’aider les juges car il faut que nous voyions clair ; de plus, quelqu’un qui m’est proche a été mis en cause (NDLR : son compagnon, le député Patrick Ollier). Je veux savoir pourquoi et, s’il était visé, si c’est moi qui l’étais aussi. Il est important que la vérité soit faite le plus rapidement possible », a souligné la ministre de la Défense…

2006-10-19

Le Progrès : « Affaire Clearstream : Raffarin entendu aujourd’hui »

L’audition de l’ancien Premier ministre doit précéder celle de Michèle Alliot-Marie…Comme le réclamait cette dernière, le conseil des ministres a autorisé cette audition, également en qualité de témoin. MAM affirme qu’elle ignorait que des noms d’hommes politiques, dont celui de son compagnon, Patrick Ollier, figuraient sur les comptes Clearstream : « Tout un ensemble d’hommes politiques sont mêlés à toute cette affaire, et il est temps que l’on sache pourquoi »,indiquait hier ce dernier, qui est aussi partie civile dans ce dossier…

2006-10-18

AFP : « Clearstream : une « baudruche qui se dégonfle », selon Patrick Ollier »

Patrick Ollier, député UMP et compagnon de Michèle Alliot-Marie, a estimé mercredi « important que la vérité soit faite le plus rapidement possible » dans l’affaire Clearstream, ajoutant qu’il craignait que ce ne soit « une baudruche qui se dégonfle » : « Tout un ensemble d’hommes politiques sont mêlés à toute cette affaire, et il est temps que l’on sache pourquoi », a encore affirmé M. Ollier, dont le nom a été cité dans l’affaire des listings falsifiés. Il a porté plainte et s’est constitué partie civile dans une affaire qu’il a qualifiée de « tout à fait triste »…

2006-10-18

NouvelObs.com : « Clearstream : MAM souhaite témoigner »

MAM souhaite témoigner…La ministre de la Défense a également souhaité que son audition « aille le plus vite possible ». « Je souhaite que toute la lumière soit rapidement faite sur cette affaire, d’autant plus que Patrick Ollier (député UMP et compagnon de la ministre NDLR) a lui-même été visé, et peut-être moi à travers lui », a indiqué Michèle Alliot-Marie …Le député des Hauts-de-Seine a confirmé dans les couloirs de l’Assemblée que lui-même et sa compagne feraient « tout pour connaître la vérité ». Quant à la prochaine audition de la ministre, Patrick Ollier a expliqué : « Mme Alliot-Marie a demandé à être entendue comme témoin ; quoi de plus naturel pour quelqu’un injustement mis en cause dans une affaire dont personne ne comprend les méandres ? » ; « c’est une affaire qui doit se dénouer rapidement, on peut comprendre que c’était une baudruche politique qui s’est dégonflée », a conclu le député qui, en mai, s’était constitué partie civile dans le dossier de « dénonciation calomnieuse » de Clearstream.

2006-10-18

Le Parisien : « Clearstream : les juges vont entendre la ministre de la Défense »

MAM, qui part aujourd’hui en déplacement aux États Unis, pourrait être entendue la semaine prochaine…Le compagnon de la ministre de la Défense, le député-maire UMP de Rueil-Malmaison, Patrick Ollier, dont le nom est cité, s’est constitué partie civile en tant que victime du corbeau : « Il est insupportable pour moi que mes administrés puissent soupçonner que je sois impliqué dans l’affaire Clearstream », a-t-il expliqué aux magistrats, « il est évident que cela me cause un préjudice certain par rapport à mon image d’élu. Ne connaissant aucun des protagonistes cités dans cette affaire, et ces personnes elles-mêmes ne me connaissant pas directement, je pense qu’à travers moi il n’est pas impossible que ce soit Michèle Alliot-Marie qui ait été visée »…

2006-10-18

Le Monde : « Clearstream : Mme Alliot-Marie veut que « toute la lumière soit faite sur cette affaire »

Le ministre de la Défense va être entendue comme témoin : « Je souhaite que toute la lumière soit rapidement faite sur cette affaire, d’autant plus que Patrick Ollier (député UMP et compagnon de la ministre) a lui-même été visé, et peut-être moi à travers lui », a indiqué Michèle Alliot-Marie …M. Ollier avait publiquement balayé ces rumeurs, et exprimé sa volonté de connaître les raisons de cette mise en cause…

2006-10-18

Les Echos : « Clearstream : les juges se rapprochent de Matignon »

Michèle Alliot-Marie pourrait être entendue très prochainement en qualité de témoin – c’est à dire qu’aucune charge n’est retenue contre la ministre de la Défense, - par les juges chargé de l’enquête Clearstream ; elle souhaite d’ailleurs que « la procédure aille le plus vite possible » et entend que « toute la lumière soit faite sur cette affaire » dans laquelle le nom de son compagnon Patrick Ollier est cité…

2006-10-18

Reuters : « Clearstream : l’audition de Michèle Alliot-Marie comme témoin, autorisée »

Le Conseil des ministres a donné son feu vert, mercredi, à l’audition de Michèle Alliot-Marie dans l’enquête sur les faux listings de la société Clearsrteam : « Depuis le début, j’ai essayé au maximum d’aider les juges car il faut que nous voyions clair, d’autant que quelqu’un qui m’est proche a été mis en cause (NDLR : le député UMP Patrick Ollier, son compagnon). Je veux savoir pourquoi et, s’il était visé, si c’est moi qui l’étais aussi. Il est important que la vérité soit faite le plus rapidement possible », a souligné la ministre de la Défense…

2006-10-18

Sud Ouest : « L’Affaire Clearstream resurgit »

La ministre de la Défense sera entendue comme témoin…Le Conseil des ministres a donné son feu vert : « Je souhaite que la procédure aille le plus vite possible », a déclaré au « Monde » Michèle Alliot-Marie, qui entend que « toute la lumière soit faite » dans cette affaire dans laquelle le nom de son compagnon, le député Patrick Ollier, est cité…

2006-10-18

Centre-Presse : « Retour de l’affaire Clearstream »

…La ministre de la Défense sera entendue comme témoin…Le Conseil des ministres a donné son feu vert : « Je souhaite que toute la lumière soit faite et que la procédure aille le plus vite possible », a déclaré hier Michèle Alliot-Marie, au sujet d’une affaire dans laquelle le nom de son compagnon, le député Patrick Ollie,r est cité…

2006-10-18

AFP : « Clearstream :feu vert à l’audition du ministre de la Défense »

Le gouvernement français a autorisé mercredi l’audition, en tant que témoin, de la ministre de la Défense dans l’affaire Clearstream de dénonciation calomnieuse…Mme Alliot-Marie estime avoir été visée au travers de son conjoint, le député UMP Patrick Ollier, dont le nom a aussi été évoqué dans l’affaire… « Il est important que la vérité soit faite le plus rapidement possible », a insisté Mme Alliot-Marie…

2006-10-18

Aujourd’hui en France :« Raffarin en champion de l’unité »

Hier soir, dans un grand hôtel parisien, l’ancien Premier ministre faisait sa rentrée politique. L’occasion pour lui de lancer un appel à l’unité…Plus de 1500 personnes ont fait le déplacement…Parmi eux, plus de 120 parlementaires…Patrick Ollier a lui aussi tenu à venir…

2006-10-18

Midi Libre :« L’affaire Clearstream revient sur le devant de la scène »

L’affaire Clearstream revient sur le devant de la scène politique avec la prochaine audition, par la justice, de la numéro trois du gouvernement : « Je souhaite que la procédure aille le plus vite possible », a déclaré hier au « Monde » Michèle Alliot-Marie, qui veut que « toute la lumière soit faite sur cette affaire », où le nom de Patrick Ollier, son compagnon, est cité…

2006-10-18

NouvelObs.com :« MAM et Raffarin chez les juges »

…Le Conseil des ministres a donné son accord à la demande d’audition de MAM… « Je m’en réjouis », a déclaré Michèle Alliot-Marie, « depuis le débu,t j’ai essayé au maximum d’aider les juges, car il faut que nous voyions clair, d’autant que quelqu’un qui m’est proche a été mis en cause (NDLR : le député UMP Patrick Ollier, son compagnon). Je veux savoir pourquoi et, s’il était visé, si c’est moi qui l’étais aussi. »

2006-10-18

La Tribune :« Clearstream : Raffarin entendu jeudi, Alliot-Marie autorisée à témoigner »

…Est aussi intervenue ce jour la décision du Conseil des ministres de permettre à la ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, numéro trois du gouvernement, d’être entendue par la justice. Son compagnon , Patrick Ollier, président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, a été mis en cause dans ce dossier : « je veux savoir pourquoi et, s’il était visé, si c’était moi aussi qui l’était », a-t-elle déclaré à l’issue du Conseil des ministres…

2006-10-18

AFP :« Clearstream : les jugent atteignent la sphère gouvernementale »

…La ministre de la Défense affirme qu’elle ignorait que des noms d’hommes politiques figuraient sur les listings Clearstream. Son compagnon, le député Patrick Ollier, est partie civile dans ce dossier…

2006-10-17

AFP : « Clearstream :« nous ferons tout pour connaître la vérité » (Ollier)

Le député UMP Patrick Ollier a assuré mardi que lui-même, ainsi que sa compagne Michèle Alliot-Marie, feraient « tout pour connaître la vérité » dans l’affaire Clearstream, dans laquelle la ministre de la Défense a demandé à être entendue par les magistrats…M. Ollier s’est constitué partie civile en mai 2006, lorsqu’il a découvert que son nom avait été cité… « C’est une affaire qui doit se dénouer rapidement…On se rend compte que c’était une baudruche politique qui s’est dégonflée et on peut regretter que les journalistes fassent autant de tam-tam sur quelque chose qui ne le mérite pas », a-t-il déclaré…

2006-10-17

Reuters : « Le Casque bleu de l’UMP, Raffarin, pose ses conditions à Sarkozy »

…En présence du député Patrick Ollier, conjoint de Michèle Alliot-Marie, Jean-Pierre Raffarin a réaffirmé à l’adresse de la ministre de la Défense que toute candidature devait respecter les règles du parti…

2006-10-17

Reuters : « Alliot-Marie va être entendue sur l’affaire Clearstream »

La ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, va être entendue comme témoin dans l’enquête sur les faux listings de la société Clearstream. Dans ses déclarations au « Monde » publié mardi, la ministre se prononce pour une enquête rapide, soulignant que son compagnon, le député Patrick Ollier, figure aussi sur les listings falsifiés de la société Clearstream…

2006-10-17

AFP : « Clearstream:que la procédure aille « le plus vite possible » (Alliot-Marie)

La ministre de la Défense…souhaite que son audition comme témoin, par les juges chargés de l’enquête sur l’Affaire Clearstream, « aille le plus vite possible » : « Je souhaite que toute la lumière soit rapidement faite sur cette affaire, d’autant plus que Patrick Ollier (député UMP et compagnon de la ministre), a lui-même été visé, et peut-être moi à travers lui », a poursuivi Michèle Alliot-Marie …

2006-10-14

L’Humanité : « Les parlementaires se sentent trompés »

…Après les dernières rumeurs d’une OPA préparée par François Pinault sur le pôle environnement de Suez…le trouble a aussi gagné les rangs de la majorité…Le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, favorable au projet de fusion GDF-Suez, s’est ainsi déclaré « surpris » de la rumeur d’un rachat de Suez environnement par François Pinault…

2006-10-13

Aujourd’hui en France :« Sports : interview de Max Guazzini, président du Stade Français »

…Aujourd’hui en France : « Max Guazzini, avez-vous déjà fait de la politique ? ». Max Guazzini rit : « Lors de mes études à Aix-en-Provence, j’ai rencontré Patrick Ollier, (aujourd’hui président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale et conjoint de Michèle Alliot-Marie) qui a fondé l’Union des Jeunes pour le Progrès, le mouvement des jeunes gaullistes…

2006-10-13

Le Monde : « Le gouvernement reste attaché au projet initial »

Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, ne cachait pas sa « colère » jeudi matin, après avoir appris par la presse l’opération préparée par François Pinault pour s’emparer du pôle environnement de Suez, en s’alliant avec l’Italien Enel :

« si cette opération devait connaître un début de commencement, cela mettrait à mal le travail engagé depuis des mois », estime le député (UMP) des Hauts-de- Seine, qui n’a pas ménagé sa peine pour convaincre ses collègues de voter le projet de loi sur l’énergie…« Ce n’est encore qu’une intention », se rassure toutefois M. Ollier, qui juge cette annonce « inopportune » : « je suis d’autant plus irrité par cette rumeur, que les parlementaires ont été tenus dans la plus parfaite ignorance d’autres projets en préparation », poursuit-il, « l’hypothèse n’a jamais été évoquée devant nous. Je veux croire que cela restera à l’état de rumeur. Mon devoir est à présent de m’assurer du respect de la parole donnée. Le ministre de l’Économie, Thierry Breton, s’était engagé à revenir début décembre devant la commission, pour faire le point sur le projet de fusion GDF-Suez, dès que le périmètre en aurait été établi. Ce sera à lui de s’expliquer sur les éléments nouveaux qui auront pu intervenir. Celui-ci en est un ; nous avions prévu une fusion dans un certain contexte. Si le contexte change, il faudra évidemment revoir ce que nous avions prévu ».

2006-10-13

Le Figaro Économie : « « Sérénité » à Bercy et « indignation » à l’Assemblée »

Au ministère de l’Économie, on défend toujours le projet Suez-GDF et on ne croit pas à d’autres alternatives – rachat d’une partie de Suez par François Pinault…En tout cas, chez les parlementaires, la nouvelle a fait l’effet d’une bombe. Le président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier (UMP), s’est déclaré « surpris par la rumeur » qui, si elle se révélait fondée, « mettrait à mal plusieurs mois de travail »…

2006-10-13

Libération :« Cet été, Pinault serait bien allé à Suez »

….L’information –le projet de rachat d’une partie du groupe Suez par François Pinault- a secoué toute la classe politique…Jean-Marc Ayrault, le patron du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, a demandé au gouvernement de « venir s’expliquer devant la représentation nationale ». Seul le député Patrick Ollier, président UMP de la commission des Affaires économiques, est sorti du bois pour exprimer sa « surprise »…

2006-10-13

Aujourd’hui en France : « Avis de tempête sur la fusion GDF-Suez »

…L’homme d’affaires François Pinault serait prêt à lancer une bataille boursière pour mettre la main sur une partie du groupe Suez qui, en cas de succès, ferait capoter le mariage avec GDF…La droite était sous le choc…« Je suis furieux, cette menace d’OPA est un canular, une rumeur qui confine à la manipulation », gronde le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier. Ce dernier appelle les sénateurs à accélérer l’examen du texte car, une fois celui-ci voté et approuvé par les actionnaires, le groupe sera, assure–t-il, à l’abri d’une OPA…

2006-10-13

La Tribune : « GDF-Suez :l’irruption de François Pinault accentue le trouble sur la fusion »

Le président de la commission des Affaires économiques , Patrick Ollier (UMP), s’est déclaré de son côté « surpris par la rumeur d’un éventuel rachat » de Suez environnement par François Pinault,, tout en se disant « confiant » dans l’avenir du projet de fusion GDF-Suez…

2006-10-12

Reuters :« Suez : Ollier « surpris » de l’intérêt supposé de Pinault »

Le président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, s’est dit « surpris par la rumeur d’un éventuel rachat », par François Pinault, de Suez environnement : « Elle s’inscrit en ligne droite dans les intentions d’Enel du mois de juin dernier, qui ne sont plus d’actualité aujourd’hui. Cette rumeur justifie en tout cas d’une manière spectaculaire tous les efforts déployés pour engager la fusion GDF-Suez et créer un grand champion européen de l’énergie, et démontre que tous les opérateurs de l’énergie ont aujourd’hui besoin de bouger… Le projet de fusion GDF-Suez, souhaité par le gouvernement, approuvé par l’Assemblée à travers son vote, en cours de validation favorable par l’Europe et, bien entendu, revendiqué par les deux groupes, est un projet industriel crédible et nécessaire. Je suis très confiant dans son avenir »…

2006-10-12

La Nouvelle République :« GDF : la gauche relancée par les menaces sur Suez »

Le président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, s’est dit « surpris par la rumeur d’un éventuel rachat » de Suez environnement par François Pinault, tout en se disant « confiant » dans l’avenir du projet de fusion.

2006-10-12

AFP :« GDF-Suez : Ollier « surpris par la rumeur » sur une éventuelle initiative Pinault »

Le président de la commission des Affaires économiques , Patrick Ollier (UMP), s’est déclaré jeudi « surpris par la rumeur d’un éventuel rachat » de Suez environnement par François Pinault, tout en se disant « confiant » dans l’avenir du projet de fusion : « cette rumeur s’inscrit en ligne droite dans les intentions d’Enel du mois de juin dernier qui ne sont plus d’actualité aujourd’hui, ce que doit savoir M.François Pinault », souligne M. Ollier dans un communiqué…Selon lui, cette rumeur « justifie d’une manière spectaculaire tous les efforts déployés pour engager la fusion GDF-Suez, et démontre que tous les opérateurs de l’énergie ont aujourd’hui besoin de bouger ».« Le projet de fusion GDF-Suez, souhaité par le gouvernement, approuvé par l’Assemblée à travers son vote, en cours de validation favorable par l’Europe et, bien entendu, revendiqué par les deux groupes, est un projet industriel crédible et nécessaire »…

2006-10-12

Midi Libre :« Villepin et Sarkozy à fleurets très peu mouchetés »

Le parti présidentiel pourrait avoir plusieurs prétendants dans la course à l’Élysée…Les Villepinistes maintiennent que le soutien de l’UMP à un candidat « ne veut pas dire qu’il y a une investiture donnée avec interdiction à quelqu’un d’autre de se présenter avec le label du parti » . Dixit Patrick Ollier, qui n’est autre que…le conjoint d’une certaine Michèle Alliot-Marie…

2006-10-12

Reuters : « GDF : remous au Parlement après les rumeurs sur Pinault »

Des informations sur l’intérêt supposé de François Pinault sur Suez ont suscité de vives réactions au Parlement…Le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, s’est dit en tout cas « surpris par la rumeur » ; selon lui, elle « justifie d’une manière spectaculaire tous les efforts déployés pour engager la fusion GDF-Suez »…

2006-10-12

La Tribune.fr :« Gaz de France persiste dans son projet avec Suez malgré les concessions à Bruxelles »

Le conseil d’administration de Gaz de France, réuni jeudi soir, confirme le projet de mariage avec Suez…Il n’en demeure pas moins que ce projet est plus que jamais sous tension.Les révélation par le journal « Les Echos », jeudi, d’un projet de l‘homme d’affaires François Pinault d’acquérir les activités environnement de Suez en compagnie d’un partenaire, a mis le feu aux poudres au Sénat où est examiné le texte sur l’énergie, qui prévoit notamment la privatisation de Gaz de France…Le président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, s’est dit en tout cas « surpris par la rumeur » de l’irruption, dans ce dossier, de l’homme d’affaires breton…

2006-10-12

AFP :« Privatisation de GDF : la gauche relancée par les menaces de fusion avec Suez »

Les nouvelles menaces sur la fusion de GDF/Suez relancent la bataille de la gauche contre le projet de privatisation de l’entreprise gazière, actuellement en examen au Sénat. L’homme d’affaires François Pinault a en effet jeté un pavé dans la mare, avec un projet de rachat du pôle environnement de Suez éventé jeudi dans la presse…Le président de la commission des Affaires économiques , Patrick Ollier (UMP), s’est déclaré « surpris par la rueur d’un éventuel rachat » de Suez environnement par François Pinault, tout en se disant « confiant » dans l’avenir du projet de fusion…

2006-10-12

Le 18h.com : « La « bombe » Pinault relance le débat Suez/GDF »

François Pinault projetterait une OPA hostile de 18 milliards d’euros sur le pôle environnement de Suez, en s’alliant avec l’italien Enel. Cette option, dévoilée jeudi matin par « Les Échos », ne cesse depuis d’enflammer les esprits… Pour certains, dont Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques, l’option Pinault n’est qu’une « rumeur qui justifie d’une manière spectaculaire tous les efforts déployés pour engager la fusion GDF-Suez »…

2006-10-11

Le Progrès : « S arkozy a la migraine »

…Dans une interview publiée hier par « Le Figaro », Michèle Alliot-Marie affirme que de nombreux militants lui demandent d’être candidate à l’élection présidentielle. Le même jour, le député UMP Patrick Ollier a confirmé que sa compagne « pense effectivement à une candidature », en assurant que la ministre de la Défense « n’est cependant pas quelqu’un qui divisera l’UMP »…

2006-10-11

Reuters : « L’Assemblée adopte la réforme sur les stock-options »

Les députés ont adopté, dans la nuit de mardi à mercredi, l’amendement d’Édouard Balladur qui réforme le dispositif de détention des stock-options. L’Assemblée a également adopté un amendement de Jean-Michel Dubernard et de Patrick Ollier, respectivement président de la commission des Affaires sociales et président de la commission des Affaires économiques, qui propose d’étendre le dispositif prévu par l’amendement Balladur aux actions gratuites …

2006-10-11

Reuters : « L’Assemblée adopte le texte sur la participation »

Les députés ont adopté…le projet de loi sur la participation et l’actionnariat salarié…Un amendement des présidents de la commission des Affaires économiques et de la commission des Affaires sociales, Patrick Ollier et Jean-Michel Dubernard, tous deux UMP, a été voté, qui étend aux actions gratuites le dispositif d’encadrement des stock-options, prévu par l’amendement Balladur.…

2006-10-10

Reuters : « De la bataille sémantique à la bataille politique »

Dominique de Villepin et Michèle Alliot-Marie ont laissé entendre qu’il pourrait y avoir plusieurs candidats issus de l’UMP…Le soutien de l’UMP à un candidat « ne veut pas dire qu’il y a une investiture qui est donnée avec interdiction à quelqu’un d’autre de se présenter avec le label du parti », souligne le député Patrick Ollier, conjoint de Michèle Alliot-Marie…

2006-10-10

AFP :« Participation : adoption de l’amendement encadrant les stock-options »

L’Assemblée nationale a adopté, dans la nuit de mardi à mercredi, un amendement d’Édouard Balladur encadrant les stock-options, lors de l’examen du projet de loi sur la participation….Outre l’amendement de l’ancien Premier ministre…,les députés ont approuvé un sous- amendement des présidents (UMP) de la commission des Affaires économiques et de la commission des Affaires sociales, Patrick Ollier et Jean-Michel Dubernard, étendant aux actions gratuites le dispositif d’encadrement des stock-options…

2006-10-10

AFP : « Présidentielle : Michèle Alliot-Marie n’est pas quelqu’un qui divisera »

Le député UMP Patrick Ollier a confirmé mardi que sa compagne, Michèle Alliot-Marie, « pense effectivement à une candidature à la présidentielle de 2007 » en assurant que la ministre de la Défense n’est pas quelqu’un qui divisera l’UMP dans cette bataille électorale ; « Je suis totalement rassuré, Michèle Alliot-Marie ne fera certainement rien qui puisse faire perdre sa famille politique, bien au contraire »…

2006-10-10

AFP : « Les députés votent un dispositif pour former les salariés à l’épargne salariale »

L’Assemblée a adopté mardi deux amendements au projet de loi sur la participation, qui visent à favoriser la formation des salariés aux mécanismes de l’épargne salariale et de l’actionnariat salarié. Le premier amendement, déposé par les deux rapporteurs du texte, Jean-Michel Dubernard (UMP) et Patrick Ollier (UMP), crée un crédit d’impôt pour les PME qui offrent à leurs salariés des actions de formation « sur la vie économique et les dispositifs d’épargne salariale afin de renforcer l’attractivité de ces derniers »…

2006-10-07

Aujourd’hui en France : « Le choix de MAM »

…L’annonce d’une candidature imminente de Michèle Alliot- Marie à l’élection présidentielle (nos éditions d’hier) a fortement agité hier l’entourage de la ministre de la Défense. L’intéressée elle-même a déclaré : « Je me prononcerai sur ma candidature au vu de l’analyse que je ferai de la situation au début de l’année prochaine »…Le principe d’une candidature de MAM est donc toujours acquis – « elle y pense » ou « elle s’y prépare » répète son compagnon Patrick Ollier..

2006-10-07

NouvelObs.com : « Michèle Alliot-Marie remet les pendules à l’heure »

Michèle Alliot-Marie s’est prononcée dimanche 8 octobre pour un candidat unique de la majorité à l’élection présidentielle de 2007…La dernière présidente du RPR a déclaré qu’elle annoncerait sa décision en temps voulu, c’est à dire au début de l’année 2007…Le 3 octobre, Patrick Ollier, député UMP et conjoint de Michèle Alliot-Marie, avait encore indiqué qu’elle « pensait » à une candidature…

2006-10-07

NouvelObs.com : « Michèle Alliot-Marie serait candidate »

La ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, sera candidate à l’Élysée en 2007, affirme « Le Parisien » dans son édition du 7 octobre…Depuis plusieurs semaines, les rumeurs se multiplient sur la possible candidature de l’ancienne présidente du RPR (1999-2002), que l’intéressée n’a jamais écartée. Le 3 octobre, Patrick Ollier, député UMP et conjoint de Michèle Alliot-Marie, avait encore déclaré qu’elle « pensait » à une candidature…

2006-10-06

La Tribune.fr : « Ollier :« Le texte sur la participation permet de mieux protéger le capital des entreprises françaises » »

Patrick Ollier, président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, fait le point sur le projet de loi sur la participation et l’actionnariat salarié.

latribune.fr.- Après un début poussif, vous avez accéléré l’examen du projet de loi sur la participation que vous avez défendu. Quels en sont à vos yeux les points clés ?

Patrick Ollier.- Nous avons progressé à marches forcées et pour cela, nous avons supprimé 16 articles qui, à notre avis, n’avaient rien à faire dans ce texte car ils n’étaient pas liés au sujet de la participation. Nous avons toutefois accepté, comme le gouvernement le souhaitait, qu’y figurent le ticket transport, important pour les salariés, et la mise en bourse des clubs de foot. Je suis au final très satisfait que ce texte et ses amendements aient été adoptés. Je considère que ce texte marque un grand progrès social, qu’il révolutionne les relations capital - travail et permet de replacer l’homme au centre de la société.

Quels en sont les points forts ?

Avant tout, la création du dividende du travail. Avec la participation et l’intéressement, il s’agit de mécanismes qui doivent aussi permettre de mieux protéger le capital de nos entreprises face à la menace d’OPA hostile. On a bien vu la fragilité d’un Danone dont 95% du capital était volatil. Quand Renault envisage de porter la part d’actionnariat salarié de 4% à 8% de son capital, c’est certes pour mieux associer ses salariés à son développement mais aussi pour mieux protéger l’entreprise. Cela relève, selon l’expression que j’ai inventée et qui a été beaucoup reprise depuis, du patriotisme économique.

Comment associer toutes les entreprises à ces mécanismes ?

Il faut que les PME mais aussi le secteur public puissent en bénéficier. D’où des amendements permettant aux PME de développer la participation grâce à la signature d’accord de branche, grâce à la possibilité pour les syndicats de demander la mise en place de tels mécanismes, ou pour les patrons de petites entreprises, de proposer un tel dispositif même en cas d’absence d’accord de branche. Dans la fonction publique et les entreprises publiques comme la SNCF ou la RATP, il faut aussi que la participation se développe. Je l’ai expérimenté dans ma ville de Rueil à la satisfaction de tous. Le gouvernement devra tenir informer l’assemblée nationale de ses projets en matière de développement de la participation dans la fonction publique.

Qu’en est-il du fameux amendement Balladur sur les stocks-options ?

C’est un élément important qui permet d’apporter une réponse concrète après les dérives que l’on a connues dans l’affaire EADS - Airbus avec des soupçons de délit d’initiés et le départ forcé de Noël Forgeard ou face aux quelques excès de rémunérations exorbitantes comme chez Vinci avec l’affaire Zacharias. Mais j’ai tenu à ce que soient bien séparées, même si elles seront traitées de façon similaires avec interdiction d’en profiter pendant la durée de son mandat, les stock-options et les actions gratuites pour bien marquer leur différence.

Ce texte a été voulu par Jacques Chirac et défendu par le gouvernement, notamment par Dominique de Villepin, le Premier ministre, Gérard Larcher et Jean-louis Borloo. Mais on n’a guère entendu Nicolas Sarkozy. Selon vous, c’est un projet d’inspiration trop gaulliste et pas assez libérale à ses yeux ?

Le président de l’UMP, Nicolas Sarkozy, m’a dit il y a quelque temps qu’il était favorable à ce projet. J’espère que c’est toujours le cas, même s’il ne s’est pas exprimé, et qu’il figurera en bonne place dans le projet de l’UMP pour l’élection présidentielle de 2007.

2006-10-06

La Tribune : « Participation : les entreprises déficitaires mieux traitée s »

Incitation, oui ; obligation, non. Les députés ont adopté hier, dans le cadre de l’examen du projet de loi sur la participation, un dispositif d’incitation…pour les entreprises de moins de 50 salariés, où la participation est facultative…C’est lors des discussions sur la formule permettant de calculer le montant de la participation (RSP) qu’ont eu lieu des échanges musclés, et notamment une passe d’armes entre Patrick Ollier (UMP), rapporteur au nom de la commission des Affaires économiques et Jean Le Garrec (PS)…

2006-10-06

Les Échos : « Participation : le dividende du travail et l’intéressement de projet adoptés »

L’examen du projet de loi sur la participation se poursuit à l’Assemblée nationale…Entamé dans la nuit de mercredi, l’examen des articles du projet de loi sur la participation et l’actionnariat salarié a déjà permis aux députés d’adopter les deux principales mesures du projet…notamment la création d’un « dividende du travail »…Au passage, une mesure à même de soutenir rapidement le pouvoir d’achat a été glissée : les dividendes attachés aux actions gratuites détenues par les salariés dans le cadre d’un fonds commun de placement (FCPE)– dont plus du tiers de l’actif est composé de titres émis par l’entreprise- seront « immédiatement disponibles » pour les salariés, et non plus bloqués, en vertu de l’adoption d’un amendement proposé par Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques…

2006-10-05

La Tribune : « Les députés donnent leur feu vert à la création d’un « dividende du travail » »

Les parlementaires ont approuvé dans la nuit le principe d’un « dividende du travail » et la mise en place d’un « livret d’épargne salariale ». Le texte vise à mieux associer les Français aux bénéfices de leur entreprise…Après avoir ouvert, dans la soirée, l’examen des articles du projet de loi sur la participation et l’actionnariat salarié, les députés de la majorité ont fait adopter, avec l’accord du gouvernement, deux amendements défendus par les présidents de la commission des Affaires sociales, Jean-Michel Dubernard, et de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier, prévoyant le premier dispositif…

2006-10-05

AFP : « Création d’un « dividende du travail » et d’un « livret d’épargne salariale » »

Les députés ont approuvé mercredi soir la création d’un « dividende du travail », un concept qui vise à « favoriser le développement de la participation et de l’actionnariat salarié », et ont décidé à l’unanimité de mettre en place un « livret d’épargne salariale ». Les députés, qui ont ouvert dans la soirée l’examen des articles du projet de loi sur la participation et l’actionnariat salarié, ont en effet adopté deux amendements identiques défendus par les présidents de la commission des Affaires sociales, Jean-Michel Dubernard, et de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier, prévoyant le premier dispositif…

2006-10-05

L’AGEFI : « Mobilisation pour stimuler l’épargne salariale » »

Les propositions se multiplient autour du projet de loi sur la participation pour étendre son champ d’application. Ce projet, qui sera examiné début octobre à l’Assemblée nationale, rencontre globalement l’aval des professionnels…En dépit de leur satisfaction, ces derniers proposent des améliorations sur la forme et sur le fond. Ils penchent pour une version plus musclée du texte, soutenue notamment par le député UMP des Hauts de Seine, Patrick Ollier, qui souhaite contraindre davantage les entreprises à mettre en place des dispositifs de gestion participative. Le député a proposé plusieurs amendements (qui vont dans ce sens)…

2006-10-05

Le Figaro : « Patrick Ollier : « Parlons enfin de la participation ! »

(Propos recueillis par Cyrille Lachevre)

Le président UMP de la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale veut étendre la participation aux fonctionnaires et aux entreprises publiques.

- Que vous inspirent les premières discussions sur le projet de loi ?

- Je regrette toutes les récentes interférences. Nous avons un très beau projet de nature à modifier la structure du dialogue social, accroître les liens des Français avec leur entreprise, et qui donne sens au patriotisme économique en renforçant la part du capital détenu par les salariés. Mais le gouvernement a affaibli le texte en ôtant certaines dispositions clefs et en ajoutant les articles sur les stock-options, le ticket transport, la cotation des clubs de foot… Avec Jean-Michel Dubernard, qui préside la commission des affaires sociales, nous voulons ramener les débats sur le coeur du projet et qu’enfin on parle vraiment de la participation.

- Sur quels thèmes précisément ?

Il faut revoir la question de la participation dans les petites entreprises. Je sais qu’il est difficile de les contraindre et je me suis rallié à l’idée de procéder par accords de branche laissant ensuite le choix aux PME de les appliquer ou non. Je vais toutefois introduire un amendement permettant au chef d’entreprise de décider d’instaurer la participation sans qu’il y ait eu accord de branche au préalable.

Il faut aussi que le gouvernement s’engage à développer une forme d’intéressement dans les entreprises publiques mais aussi dans les administrations centrales et territoriales. Tous les Français doivent y avoir accès. Ce thème est provocateur, je le sais, mais j’attends un geste du gouvernement.

- Qu’allez-vous faire pour la représentation des salariés actionnaires aux conseils ?

Ce sujet fait encore l’objet de débats. Je suis favorable à la création d’un « corps » de salariés actionnaires élus. Je souhaite que ces derniers puissent, entre eux, désigner deux ou trois personnes au sein de l’entreprise qu’ils jugent capables de les représenter et qu’ensuite l’assemblée générale élise parmi ces candidats celui qui siégera au conseil d’administration. Cette solution satisferait tout le monde : les salariés actionnaires auront désigné l’un des leur et l’organe de décision de l’entreprise, l’AG, garde la prééminence.

- La réduction à trois ans du blocage de la participation est-elle abandonnée ?

Oui, nous ne déposerons pas d’amendements dans ce sens. En y regardant bien, cette proposition est contradictoire avec celle - plus importante à mes yeux - d’assurer aux salariés une part de capital stable, le plus proche possible des 5 %. En raccourcissant la durée de blocage on rend ce capital trop fragile. En revanche, de nouveaux cas de déblocage anticipé seront prévus, pour assouplir le dispositif.

2006-10-05

AFP : « L’Assemblée vote un dispositif encourageant le versement d’actions gratuites »

L’Assemblée a voté, dans la nuit de jeudi à vendredi, en première lecture du texte sur la participation, le dispositif visant à favoriser le versement d’actions gratuites …Les députés ont également adopté un amendement des rapporteurs Jean-Michel Dubernard (UMP) et Patrick Ollier (UMP), qui complète le dispositif adopté mercredi soir pour créer un « dividende du travail »…

2006-10-05

AFP : « Les députés encouragent les PME à développer la participation »

Les députés ont adopté jeudi, dans le cadre de l’examen du projet de loi sur la participation, un dispositif d’incitation pour les entreprises de moins de 50 salariés où la participation est facultative. Ils ont voté l’article 5 du projet prévoyant que syndicats et patronat devront, dans les trois ans, négocier,, au niveau des branches, des accords de participation. : « Nous avons renoncé à rendre ce choix obligatoire, car l’obligation crée la contrainte », a souligné le rapporteur pour avis Patrick Ollier, « il faut que les salariés s’approprient le projet, donc l’accord de branche est la bonne formule », a-t-il ajouté.

2006-10-05

NouvelObs.com : « Les petites phrases de la campagne »

…Patrick Ollier, député UMP, sur RTL à propos des attaques de François Fillon contre Jacques Chirac : « Ce n’est pas en critiquant le chef de l’État qu’on arrive à rassembler les Français autour d’une candidature »…

2006-10-05

Challenges : « Hors tension »

Portrait : Pierre Gadonneix, PDG d’EDF…Éviter les mots qui fâchent tout en restant fidèle à ses convictions…L’homme abhorre les conflits. Allant jusqu’à refuser, selon « Le Canard Enchaîné », la présence de contradicteurs lorsqu’il fut invité à l’émission de Christine Ockrent, France Europe Express, au printemps dernier. Les députés pressentis, Patrick Ollier, (UMP) et François Brottes (PS), auraient sans doute posé des questions acerbes sur la hausse des tarifs de l’électricité…

2006-10-04

Le Monde : « La droite veut développer la participation sans trop contraindre les entreprises »

Pour la droite « gaulliste et sociale » -tendance Patrick Ollier- et pour sa branche « humaniste » -que représenterait Jean-Pierre Raffarin-, le développement de la participation et de l’actionnariat salarié est « une valeur éthique ». M. Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, travaille depuis deux ans avec l’ancien Premier ministre à la mise en chantier d’une « grande loi » sur la participation…MM. Ollier et Raffarin ont tenté de redynamiser l’idée du « dividende du travail », qui permettrait aux salariés de toucher immédiatement les dividendes attachés aux actions investies dans leurs plans d’épargne et de participation…

2006-10-04

Libération : « Feu vert à la privatisation de Gaz de France »

…Hier, l’Assemblée nationale a adopté, à l’issue d’un vote solennel, le projet de loi énergie autorisant l’État à céder le contrôle du gazier national…Dominique de Villepin sort donc victorieux d’une affaire mal engagée…Le numéro 2 de l’UMP, Pierre Méhaignerie, qui avait fait part de sa « réserve », a finalement approuvé le texte. Quelques secondes plus tôt, alors qu’ils s’asseyaient à leur banc respectif, Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques, s’est une dernière fois assuré de sa fidélité…

2006-10-04

AFP : « Participation : amendement sur les salariés adoptés en commission »

La commission des Affaires sociales a adopté mardi un sous-amendement pour mieux représenter les salariés actionnaires au sein des conseils d’administration ou de surveillance des entreprises,…présenté par les rapporteurs du texte Jean-Michel Dubernard (UMP) et Patrick Ollier (UMP)…

2006-10-04

Midi Libre : « Présidentielle »

La ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, « pense » à une candidature éventuelle à la présidentielle,selon le député UMP Patrick Ollier qui est aussi son conjoint…

2006-10-04

RTL : « GDF-Suez : un succès politique pour le gouvernement »

…On avait pourtant brandi des menaces de crise…Le gouvernement a réussi une petite prouesse, mardi, en faisant adopter, sans même le 49-3, la loi sur l’énergie qui comporte le fameux article de privatisation de Gaz de France…Qu ‘est-ce qui s’est passé ? D’abord, les salariés ne se sont pas tellement mobilisés parce qu’ils avaient des garanties en ce qui concerne leur propre statut. Ensuite, parce que la gauche a été très maladroite dans cette affaire avec les fameux 137 000 amendements…Par-dessus le marché, Jean-Louis Debré et Patrick Ollier ont été plutôt habiles dans cette affaire…

2006-10-04

AFP : « L’Assemblée vote la représentation des salariés aux conseils d’administration »

L’Assemblée a voté jeudi soir, en première lecture du projet de loi sur la participation, l’obligation de désigner des représentants des salariés au conseil d’administration ou de surveillance des sociétés cotées, dont 3% au moins du capital est détenu par le personnel…L’Assemblée a aussi adopté deux amendements de Jean-Michel Dubernard (UMP) et Patrick Ollier (UMP), qui visent à améliorer « l’information directe des salariés » et à prévoir que « l’employeur organise un débat en comité d’entreprise sur l’évolution de la démarche participative » pour « favoriser l’implication des comités d’entreprises ».

2006-10-04

AFP : « Participation : l’Assemblée instaure un « dividende du travail » »

Les députés ont approuvé mercredi soir la création d’un « dividende du travail », un concept qui vise à « favoriser le développement de la participation et de l’actionnariat salarié » et à « favoriser l’association des salariés à la gestion et à la propriété de leur outil de travail ». Les députés ont adopté deux amendements identiques, défendus par les présidents de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier, et des Affaires sociales, Jean-michel Dubernard, prévoyant ce dispositif…

2006-10-04

AFP : « Participation : la gauche dénonce un coup fourré, l’UMP salue la modernité »

Les députés ont poursuivi mercredi la discussion générale sur le projet de loi sur la participation, la gauche dénonçant un « coup fourré », du gouvernement alors que l’UMP salue un texte « moderne » et « novateur »… (Mais) les modifications introduites au texte n’ont pas non plus fait l’unanimité de la majorité. Ainsi une partie d’entre-elles ont été supprimées en commission, à l’initiative du rapporteur UMP Patrick Ollier, dont celles portant sur les élections aux prud’hommes.. « Je voulais que ce soit un texte qui présente un projet de société, car la participation dépasse la simple ligne budgétaire d’une entreprise », a expliqué M. Ollier à l’AFP. »Il faut renforcer ce texte », a-t-il ajouté… »

2006-10-03

Reuters : « 2007 : Michèle Alliot-Marie « pense à une candidature » réaffirme Ollier »

La ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, « pense » à une candidature éventuelle à l’élection présidentielle de 2007 », a réaffirmé mardi le député UMP Patrick Ollier, qui est aussi son conjoint : « il est important que dans la droite et le centre, il puisse y avoir aussi un choix », a déclaré le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale sur France 2, « chacun est libre de faire ce qu’il veut, sachant que ce qui est certain, c’est que Michèle Alliot-Marie ne fera rien qui fasse perdre son camp ».

2006-10-03

Les Échos : « La majorité s’affiche soudée autour du projet de loi sur la participation »

L ‘Assemblée nationale entame aujourd’hui l’examen du projet de loi sur la participation…Le texte multiplie les ambitions puisqu’il entend « revaloriser le pouvoir d’achat et stabiliser l’actionnariat pour lutter contre les OPA hostiles » (Patrick Ollier), « réhabiliter l’image de l’entreprise » (Thierry Breton), et « favoriser le dialogue social » (Gérard Larcher). Plus qu’un projet de loi, le texte se veut finalement « un projet de société » (Jean-Louis Borloo)…

2006-10-03

NouvelObs.com : « Michèle Alliot-Marie « pense » à 2007 »

« Michèle Alliot-Marie « pense » à 2007 » : c’est ce qu’indique Patrick Ollier, député UMP et conjoint de la ministre de la Défense…

2006-10-03

L’Humanité : « Pas d’OGM à l’Assemblée »

Le projet de loi relatif aux organismes génétiquement modifiés (OGM) ne devrait pas passer à l’Assemblée nationale avant les élections présidentielles….La faute à un calendrier parlementaire surchargé, a affirmé Patrick Ollier, rapporteur du projet de loi dans « La Croix » du 2 octobre…

2006-10-03

AFP : « Ollier : 20-25 députés UMP pourraient voter contre le projet GDF »

Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques, soulignant la cohésion de la majorité, a évalué mardi sur France 2 à environ 20 ou 25 le nombre de députés UMP qui pourraient voter contre le projet de privatisation de GDF : « si quelques-uns votent contre le projet, c’est légitime, nous ne sommes pas un groupe de godillots »…

2006-10-03

Aujourd’hui en France : « Polémique sur le gendarme du prix de l’énergie »

Le projet de loi sur l’énergie, qui fait aujourd’hui l’objet d’un vote solennel à l’Assemblée, continue à provoquer des remous…L’article 2 du texte suscite toujours la polémique…au sein cette fois-ci de la majorité. Objet du litige : à l’initiative du rapporteur du projet de loi, Jean-Claude Lenoir (UMP, Orne) et du président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier (UMP, Hauts de Seine), les députés ont réformé la Commission de régulation de l’énergie (CRE) pour y faire siéger des parlementaires et un représentant des consommateurs afin qu’ils puissent faire entendre leurs voix. L’enjeu est de taille, la CRE, cette autorité administrative inconnue du public, a toujours poussé à l’augmentation des prix du gaz et de l’électricité…

2006-10-03

Reuters : « Selon Ollier, 20 à 25 députés UMP ne voteront pas la loi GDF »

Une vingtaine de députés UMP pourraient ne pas voter mardi le projet de loi sur l’énergie, dont un article ouvre la voie à la privatisation de GDF, a estimé mardi sur France 2 Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale : « Peut-être 20 ou 25 d’entre eux manifesteront une idée différente de la nôtre, mais la majorité est cohérente derrière ce texte et soutient la position du gouvernement ».

2006-10-03

Les Échos : « Les parlementaires UMP, sarkozystes de raison »

…S’il est une chose qui rassure les parlementaires, c’est l’agenda de la dernière session de la législature. Autant Suez-GDF a divisé la majorité, autant les textes à venir sont consensuels : le budget 2007, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale, la participation, les tutelles, la parité la justice, la délinquance… « Je ne vois pas de texte susceptible de diviser la majorité », insiste Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée…

2006-10-03

Reuters : « Lang courtisé par les partisans de Royal »

…L’ancien ministre de la culture a annoncé lundi soir qu’il renonçait à briguer l’investiture…A droite, le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, a déclaré ne pas être surpris par la décision de Jack Lang : « Je pense que Jack Lang, même s’il a une grande popularité chez les Français, ne représente pas un courant particulier au sein du PS », a-t-il déclaré sur France 2, « Il est soutenu par sa fédération, et je crois que ça s’arrête là. Il est donc réaliste et a bien fait de renoncer »…

2006-10-03

La Tribune : « L’Assemblée entérine le projet de loi sur l’énergie et la privatisation de GDF »

Après seize jours de débats passionnés, les députés procèdent aujourd’hui au vote solennel du projet de loi sur l’énergie… « Un combat mené de haute lutte sans avoir fait usage de l’article 49-3 », se félicite-t-on dans l’entourage de Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques, qui a porté le projet depuis le début…

2006-10-03

Les Échos : « Pourquoi GDF n’a pas été un CPE bis »

Le feuilleton Suez-Gaz de France est loin d’être terminé, mais le vote solennel qui aura lieu cet après-midi à l’Assemblée nationale marque une étape cruciale dans le rapprochement des deux entreprises. Il représente aussi une victoire politique pour Dominique de Villepin…A l’Assemblée nationale, le Premier ministre a trouvé de précieux alliés en la personne de Henri Cuq, le ministre chargé des relations avec le Parlement, de Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques et de Jean-Louis Debré, le président de l’Assemblée nationale…

2006-10-03

Le Figaro : « Les députés abordent le texte sur la participation »

Promouvoir la participation financière et développer l’actionnariat salarié au sein des entreprises : voilà le double objectif du texte que présentent aujourd’hui à l’Assemblée Thierry breton, Jean-Louis Borloo et Gérard Larcher…C’est sa principale faiblesse, le texte ne s’attaque pas frontalement au développement de la participation dans les PME. Simplement, il obligera les branches professionnelles à négocier entre elles, dans les trois ans, des dispositifs que les PME seront ensuite libres d’appliquer ou pas.Patrick Ollier, président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée et fervent promoteur de « la participation pour tous », a longtemps caressé l’idée d’imposer la participation dans les entreprises de moins de 50 salariés, mais le Conseil supérieur de la participation y est globalement opposé…

2006-10-02

Le Progrès : « Tandem avec Ollier »

C’est en étroite collaboration avec Patrick Ollier, qui préside la commission des Affaires Économiques à l’Assemblée, que Jean-Michel Dubernard (président de la commission des Affaires sociales), a multiplié les auditions pour enrichir le texte final sur la participation. Cela lui a aussi permis de se rapprocher un peu plus de Michèle Alliot-Marie (la compagne de Patrick Ollier) dont il est un fervent supporter.

2006-10-02

La Croix : « Parlement : le gouvernement devra sacrifier quelques réformes »

Pour cause de campagne électorale, la session parlementaire sera écourtée et ne permettra pas d’examiner tous les projets de loi…Ont été pour l’instant inscrits à l’ordre du jour le projet de loi sur la fonction publique territoriale et celui sur la participation. Ce dernier texte, qui vise à mieux répartir les fruits de la croissance en développant l’actionnariat salarié, entend être une réponse au problème du pouvoir d’achat des Français : « Si nous voulons faire la démonstration que nous avons un vrai projet social et que l’on peut faire tomber les murs entre le capital et le travail, il s’agit d’une priorité », argumente le Gaulliste Patrick Ollier…

2006-10-02

Les Échos : « Participation : l’examen du projet de loi relance le débat sur le pouvoir d’achat »

Discuté à partir de demain à l’Assemblée nationale, le projet de loi sur la participation entend réconcilier capital et travail en étendant les dispositifs d’intéressement à de nouveaux publics…Patrick Ollier (UMP), rapporteur du texte et président de la commission des Affaires économiques, souhaite « ouvrir la porte à un développement de l’intéressement dans la fonction publique ». Ses arguments devront toutefois convaincre le gouvernement…

2006-10-02

La Croix : « Le projet de loi sur les OGM est reporté sine die »

« J’ai demandé que le texte soit reporté, je l’assume ». Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale et rapporteur du projet de loi relatif aux organismes génétiquement modifiés (OGM), a confirmé l’information : le projet de loi sur les OGM ne sera pas discuté avant l’échéance présidentielle : « L’embouteillage parlementaire ne permet pas de débattre dans la sérénité. Si le texte était adopté à la sauvette, cela risquerait de provoquer un rejet complet dans l’opinion », justifie Patrick Ollier. Il reviendra donc au prochain gouvernement de gérer un dossier particulièrement conflictuel…

2006-10-02

La Croix : « Présidentielle : c’est Ségolène Royal que la droite redoute le plus »

Quel candidat de gauche craignent-ils le plus ? …Pour le très villepiniste Hervé Mariton, « le retrait de Lionel Jospin est une très mauvaise nouvelle pour la droite …car Ségolène Royal…répond à un désir très fort de renouvellement politique dans l’opinion ». Mêmes regrets pour Patrick Ollier, député des Hauts de Seine, qui…avoue que « Lionel Jospin » était « son candidat préféré » car « le plus facile à battre ». L’intéressé, même s’il a jeté l’éponge, appréciera…

2006-10-01

AFP : « L’avant-projet de loi du gouvernement sur la participation (principaux points) »

Le projet de loi sur le développement de la participation et de l’actionnariat salarié, discuté à partir de mardi à l’Assemblée, vise à mieux associer les salariés aux bénéfices de leur entreprise…Principaux amendements adoptés en commission : …-Amendement de Patrick Oller (UMP)ouvrant la voie à une extension de l’intéressement dans la fonction publique.

2006-10-01

AFP : « La privatisation de GDF en passe de franchir l’épreuve de l’Assemblée »

Le projet de privatisation de GDF est en passe de franchir la première épreuve parlementaire, avec le vote solennel mardi de l’Assemblée nationale, au terme de trois semaines d’examen marathon…Si le texte, qualifié par Jacques Chirac de projet « d’intérêt national », est parvenu enfin au vote, la route a été longue et l’ombre du 49-3 (adoption sans vote) a plané jusqu’aux derniers jours…A l’achèvement des débats…c’est le soulagement pour les « marathon men » de GDF : le ministre François Loos (Industrie), le rapporteur Jean-Claude Lenoir, le président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier…

2006-09-30

Paris-Normadie : « Sarkozy s’appuie sur les sondages »

A droite, Nicolas Sarkozy s’appuie sur les sondages pour justifier ses orientations…Mais selon une enquête CSA, 25% seulement des Français sont favorables à une « rupture avec le fonctionnement actuel de la société française » et 62% souhaitent un « aménagement »…Et Michèle Alliot-Marie, qui « pense » à une candidature, selon son compagnon Patrick Ollier, prend aussi ses distances avec la « rupture » : « Ne brûlons pas ce que nous avons construit ensemble », déclare la ministre de la Défense…

2006-09-28

Ouest-France : « Clearstream : Baudis et Ollier entendus »

Le député UMP Patrick Ollier et le président du conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), Dominique Baudis, ont été entendus comme partie civile, hier, par les juges Jean-Marie d’Huy et Henri Pons, en charge de l’affaire Clearstream…Patrick Ollier s’est constitué partie civile au mois de mai 2006 dans le dossier de « dénonciation calomnieuse » de Clearstream, lorsqu’il a découvert dans la presse que son nom avait été cité…

2006-09-28

Les Échos : « Clearstream : Ollier et Baudis entendus par les juges comme parties civiles s »

Le député UMP Patrick Ollier et le président du conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), Dominique Baudis, ont été entendus comme partie civile, mercredi, par les juges en charge de l’affaire Clearstream…Patrick Ollier s’est constitué partie civile en mai 2006 lorsqu’il a découvert dans la presse que son nom aurait été cité lors d’une réunion organisée la 9 janvier 2004 par Dominique de Villepin, à l’époque ministre des Affaires étrangères…

2006-09-28

L’Express : « Classement des députés selon leurs interventions dans l’hémicycle »

Les 50 premiers :

- 4 ème : Patrick Ollier (UMP), Hauts de Seine.

2006-09-28

Le Figaro : « les députés votent la privatisation de GDF »

C’est une victoire pour Dominique de Villepin et pour son ministre de l’Économie Thierry breton…Les députés ont donné hier matin leur feu vert à la privatisation de GDF : l’article clé…a été adopté par 91 voix UMP contre 39 voix PS, PCF et UDF… « C’est un grand succès pour l’unité de la majorité », s’est félicité Thierry Breton. Le travail pédagogique entrepris cet été par Thierry Breton et par Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques, a porté ses fruits…

2006-09-28

Reuters : « L’Assemblée a achevé l’examen du texte Gaz de France »

Les députés ont achevé jeudi, à la date prévue, l’examen du projet de loi sur l’énergie qui autorise notamment la privatisation de Gaz de France en vue de sa fusion avec Suez…Les débats, qui ont duré environ 130 heures, ont été animés par une poignée de députés…sans oublier le président de la commission des Affaires économiques Patrick Ollier, (UMP) et le rapporteur du texte, Jean-Claude Lenoir (UMP).

2006-09-28

L’Express : « A la croisée des couloirs »

Les députés savent qu’il (Frédéric Lefèbvre, le très influent conseiller parlementaire de Nicolas Sarkozy) connaît intimement le Palais-Bourbon, pour avoir commencé sa carrière de jeune militant RPR comme collaborateur parlementaire de Patrick Ollier , actuel président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée…

2006-09-28

Le Point : « Le bloc-notes politique »

…A force d’entendre parler de la participation…Pour le Premier ministre, la cohésion du pays suppose que, lorsque les entreprises françaises obtiennent de bons résultats, tous les salariés en tirent intérêt. C’est un moyen de rehausser la valeur du travail et de reconnaître le rôle des salariés. Ambition gaulliste par excellence, la participation…est chère à tous ceux qui, comme Dominique de Villepin ou Michèle Alliot-Marie , trouvent que Nicolas Sarkozy ne défend pas assez les valeurs gaullistes… Pour la ministre de la Défense, « le président de l’UMP ne tient pas assez compte des différentes sensibilités de son parti ». Ce projet, c’est l’amorce d’une vision nouvelle de la société » assure-t-elle. Projet qui sera âprement défendu par son compagnon Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques.

2006-09-27

AFP : « Clearstream : Patrick Ollier et Dominique Baudis : parties civiles entendues »

Le député UMP Patrick Ollier et le président du conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), Dominique Baudis, ont été entendus comme partie civile, mercredi, par les juges Jean-Marie d’Huy et Henri Pons, en charge de l’affaire Clearstream…Monsieur Ollier s’est constitué partie civile au mois de mai 2006 dans le dossier de « dénonciation calomnieuse » de Clearstream lorsqu’il a découvert dans la presse que son nom avait été cité…lors de la réunion organisée la 9 janvier 2004 par Dominique de Villepin, à l’époque ministre des Affaires étrangères. « Je souhaite connaître le plus rapidement possible le responsable de l’apparition de mon nom dans cette affaire » a-t-il déclaré. Le député, qui est également conjoint de la ministre de la Défense Michèle Alliot-Marie, a qualifié d’ « hypothèse envisageable » le fait que la personne qui a cité son nom cherche à atteindre cette dernière à travers lui…

2006-09-27

La Tribune : « Le durcissement du régime des stock-options adopté par les députés »

Après avoir obtenu un avis favorable de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, le projet de loi sur la participation et l’actionnariat salarié a été examiné hier par la commission des Affaires culturelles, familiales et sociales. Celle-ci a adopté les amendements déjà retenus la semaine dernière, les deux présidents, Jean-Michel Dubernard pour les Affaires sociales et Patrick Ollier pour les Affaires économiques, s’étant mis d’accord sur ce texte à la fois défendu par Gérard Larcher et par Thierry Breton…

2006-09-27

NouvelObs.com : « Furieux, Fillon accuse les médias »

Alors que le sénateur de la Sarthe estime que les extraits de son livre dans lesquels il critique violemment Jacques Chirac sont « tirés de leur contexte »…la critique féroce de François Fillon contre le président Jacques Chirac a fait des vagues à droite. Le député UMP Patrick Ollier a déclaré mardi 26 septembre sur RTL que cette critique était « dure à entendre ». « Ce n’est certainement pas en critiquant le chef de l’État qu’on arrive à rassembler les Français autour d’une candidature », a-t-il estimé ; « Chacun doit comprendre que si nous voulons gagner, c’est dans l’unité et certainement pas en critiquant le chef de l’État. »…

2006-09-27

Le Monde : « M. Hollande ne veut pas être « un candidat de plus » en 2007 »

Michèle Alliot-Marie n’a pas renoncé à présenter sa candidature à la présidentielle de 2007, a déclaré mardi 26 septembre sur « RTL » son compagnon Patrick Ollier, député UMP des Hauts de Seine : « elle y pense », a indiqué M .Ollier, ajoutant que « c’est à elle et à elle seule que reviendra, le moment venu, de dire si elle est candidate ou pas »…

2006-09-27

Ouest France : « Présidentielle : ils ont dit »

Patrick Ollier (UMP) : « Oui, Michèle Alliot-Marie (sa compagne), la ministre de la Défense, pense à la candidature »…

2006-09-27

La Nouvelle République : « Michèle Alliot-Marie sur les rangs pour 2007 ? »

Michèle Alliot-Marie, qui « a des valeurs à défendre et incarne la sensibilité gaulliste au sein de l’UMP » … « pense à une candidature à l’Elysée » a affirmé hier son compagnon Patrick Ollier, député UMP des Hauts de Seine qui a toutefois précisé … « mais c’est à elle seule que reviendra, le moment venu, de dire si elle est candidate ou pas… »

2006-09-27

L’Humanité : « Alliot-Marie « pense » à une candidature à la présidentielle »

La ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, « pense » à une candidature à la présidentielle, a affirmé hier son compagnon Patrick Ollier, député UMP des Hauts de Seine, qui a fait valoir « des valeurs à défendre » et « une sensibilité gaulliste au sein de l’UMP »…

2006-09-27

Le Monde « Privatisation de GDF : feu nourri des candidats à l’investiture de PS »

Dans l’hémicycle…sur la feuille des inscrits figurait la quasi totalité des ténors du PS. Parmi les premiers, Ségolène Royal, qui devait s’envoler en milieu d’après-midi pour Dakar au Sénégal, …et qui a dû endurer une suspension de séance d’une demi-heure demandée par Patrick Ollier président (UMP) de la commission des Affaires économiques, pour « pendre connaissance » des documents que venait de lui remettre Thierry Breton, ministre de l’Économie…

2006-09-27

L’Indépendant : « Alliot-Marie pense à une candidature à la présidentielle »

…Interrogé sur RTL sur l’hypothèse d’une candidature de Mme Michèle Alliot-Marie, son compagnon Patrick Ollier, député UMP des Hauts-de- Seine a répondu : « je sais qu’elle y pense, mais c’est à elle seule que reviendra, le moment venu, de dire si elle est candidate ou pas… »

2006-09-27

Le Figaro Économie : « Suez-Gaz de France »

Après plus de 120 heures et trente-deux séances de débats à l’Assemblée, les députés doivent adopter aujourd’hui l’article clé du projet de loi sur l’énergie, qui autorise l’État à descendre jusqu’à un tiers du capital de GDF…Dominique de Villepin a remercié hier les députés UMP pour leur « formidable mobilisation » sur ce texte. Lors de la réunion du groupe UMP, le Premier ministre a aussi « remercié particulièrement le président de l’UMP », Nicolas Sarkozy, « le président du groupe , Bernard Accoyer, et le président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier, pour « son savoir-faire inégalé ». Le chef du gouvernement s’est félicité de « cette belle victoire, celle de l’unité de notre majorité face à une opposition déchirée ».

2006-09-26

Reuters : « Énergie : le calendrier sera tenu, selon Ollier (UMP) »

Le vote solennel sur la loi énergie et la privatisation de Gaz de France à l’Assemblée nationale aura bien lieu le 3 octobre, a déclaré mardi le président UMP de la commission des Affaires économiques à l’Assemblée : « Nous maintenons le vote solennel le 3 octobre et tout laisse penser que cette date sera respectée », a déclaré sur « RTL » Patrick Ollier, qui a précisé : « je pense que, par rapport à la moyenne des amendements que nous avons votés jusqu’à présent, nous devrions pouvoir terminer à la fin de cette semaine ; nous allons d’ailleurs, par précaution, ouvrir samedi et dimanche, de telle sorte que nous ayons le temps devant nous ».

2006-09-26

Le Figaro : « GDF : la campagne PS s’invite à l’Assemblée »

Gaz de France : ils voulaient tous être sur la photo…La plupart des présidentiables socialistes (Ségolène Royal, François Hollande, Laurent Fabius, Jack Lang et Dominique Strauss-Kahn) ont fait une apparition hier à l’Assemblée pour intervenir sur le cœur du projet de loi sur l’énergie, l’article 10 qui prévoit la privatisation de GDF…Tandis que Patrick Ollier dénonçait cette « politique spectacle », Thierry Breton a ironisé sur cette sorte de « Lens bis », allusion au grand bal organisé à Lens entre les prétendants à l’investiture socialiste et les militants…

2006-09-26

AFP : « critique de Fillon contre Chirac : « dur à entendre « selon Ollier »

La critique féroce de François Fillon contre Jacques Chirac…dans un livre à paraître le 5 octobre…est « dure à entendre », a estimé mardi l’UMP Patrick Ollier, député des Hauts de Seine, ajoutant que « ce n’est certainement pas en critiquant le chef de l’État qu’on arrive à rassembler les Français autour d’une candidature »…

2006-09-26

Reuters : « Alliot-Marie pense à l’Élysée, confirme son compagnon »

La ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, envisage de présenter sa candidature à l’élection présidentielle de 2007, a déclaré mardi sur RTL son compagnon, le député UMP Patrick Ollier…pessé de dire si Michèle Alliot-Marie pensait à une éventuelle candidature…

2006-09-26

RTL : « Présidentielle UMP : Michèle Alliot-Marie y pense de plus en plus »

La course à l’Élysée : Michèle Alliot-Marie « y pense ». C’est son compagnon,Patrick Ollier, invité mardi sur RTL, qui a levé le voile sur les possibles intentions présidentielles de la ministre de la Défense. Selon le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, elle « a incontestablement des valeurs à défendre ». Il a ajouté qu’elle se prononcerait « le moment venu » sur ses intentions…

2006-09-26

AFP : « GDF : Villepin remercie Sarkozy et les députés UMP pour leur mobilisation »

Dominique de Villepin a remercié hier les députés UMP pour leur « formidable mobilisation » sur le projet de loi GDF, et « particulièrement le président de l’UMP Nicolas Sarkozy », mais également « le président du groupe Bernard Accoyer » et le président de la commission des Affaires économiques Patrick Ollier pour « son savoir-faire inégalé » et sa « présence dans l’hémicycle jour et nuit »…

2006-09-26

AFP : « Méhaignerie : 98% des militants UMP derrière Nicolas Sarkozy »

Pierre Méhaignerie (UMP) a affirmé mardi que « 98% des militants de l’UMP soutiennent Nicolas Sarkozy » pour la présidentielle, excluant implicitement les candidatures de Dominique de Villepin ou de Michèle Alliot-Marie…Le député UMP Patrick Ollier, compagnon de Michèle Alliot-Marie a déclaré mardi matin que la ministre de la Défense « pense » à une candidature présidentielle.

2006-09-26

Le Progrès : « GDF : les députés entrent dans le vif du sujet »

Les députés sont entrés hier dans le vif du sujet du projet de loi sur l’énergie avec l’examen de l’article 10, un article clé privatisant GDF, dans un climat électrique… le président UMP de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier, a demandé une longue suspension de séance…

2006-09-26

La Nouvelle République : « Les députés sont entrés dans le vif du sujet du projet de loi sur l’énergie »

Les députés sont entrés dans le vif du sujet du projet de loi sur l’énergie avec l’examen de l’article clé privatisant GDF…Le débat s’est très vite enflammé dans un hémicycle très peu garni, où les socialistes n’étaient qu’une petite quinzaine…Le ministre de l’Économie Thierry Breton est monté au créneau pour s’élever contre l’alternative proposée par l’opposition d’une fusion EDF-GDF, tandis que le président UMP de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier, demandait une longue suspension de séance…

2006-09-26

NouvelObs.com : « Ségolène Royal veut re-nationaliser GDF »

…Alors que l’Assemblée entame l’examen de l’article permettant la privatisation du groupe gazier, la présidentiable PS,…venue participer avec les autres présidentiables socialistes au débat à l’Assemblée…appelle à sa re-nationalisation…L’UMP a accueilli avec étonnement ce ballet des présidentiables. « Depuis trois semaines que nous sommes en débat du matin 9H30 jusqu’à 1H du matin, nous ne les avons jamais vus », s’est étonné Patrick Ollier, le président UMP de la commission des Affaires économiques.

2006-09-26

Reuters : « Vote sous peu de l’article privatisant Gaz de France »

… « Nous maintenons le vote solennel le 3 octobre et tout laisse penser que cette date sera respectée », a déclaré sur « RTL » Patrick Ollier, le président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale…

2006-09-26

La Tribune : « Dominique de Villepin : les Français ont la capacité de réussir dans la mondialisation »

…Innovation, emploi, pouvoir d’achat et dette : dans un entretien exclusif à « La Tribune », le Premier ministre dessine les quatre enjeux de l’élection présidentielle de 2007… « Tous les parlementaires de la majorité animent sans relâche le débat autour de l’avenir énergétique du pays : Patrick Ollier, Jean-Claude Lenoir et Hervé Novelli se sont consacrés sans réserve à ce projet »….

2006-09-25

AFP : « GDF : Ollier « s’étonne » de la présence de Mme Royal et de M.Fabius »

Le président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, s’est « étonné » lundi, dans les couloirs du Palais-Bourbon, de la présence, dans l’hémicycle, de Ségolène Royal et de Laurent Fabius pour le débat de privatisation de GDF, alors qu’ « on ne les a jamais vus » depuis le début de l’examen du texte, le 7 septembre : « Leur présence m’étonne considérablement car depuis trois semaines que nous sommes en débat, de 9H30 le matin jusqu’à une heure du matin, on ne les a jamais vus, pas plus Mme Royal que M.Fabius ; on est dans la politique spectacle ! »

2006-09-25

La Tribune.fr : « Le débat sur la privatisation de GDF démarre sous le signe de la campagne présidentielle »

…Au vu des orateurs inscrits cet après-midi pour débattre de l’article 10 du projet de loi sur l’Énergie privatisant GDF, le sujet paraît plus que jamais placé sous le signe des présidentielles. Le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, s’est tout de suite « étonné » de la présence dans l’hémicycle de Ségolène Royal et Laurent Fabius : « on ne les a jamais vus pendant le débat sur le projet de loi sur l’Énergie ; on est dans la politique spectacle », a ajouté Patrick Ollier.

2006-09-25

AFP : « GDF : suspension de séance dès l’ouverture du débat à l’Assemblée »

A la demande du président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier (UMP), l’Assemblée nationale a suspendu ses travaux pour une demi-heure à l’ouverture lundi du débat sur l’article central du projet de loi sur l’énergie privatisant GDF. M. Ollier a souhaité cette suspension de séance pour que « l’on puisse se pénétrer de l’ensemble des arguments qui sont développés autour de la privatisation de Gaz de France »…Ségolène Royal, présidentiable socialiste inscrite dans la discussion générale en troisième position…pourrait ne pas avoir le temps d’intervenir avant son départ pour le Sénégal…

2006-09-25

AFP : « Privatisation de GDF ; Mme Royal appelle au retrait d’une « mauvaise réforme »

…M. Thierry Breton, le président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier, et le rapporteur du projet Jean-Claude Lenoir, ont multiplié les réponses à des réponses à des rappels au règlement de l’opposition,…rendant impossible l’intervention de Mme Royal dans la discussion générale avant son départ pour le Sénégal.

2006-09-25

Reuters : « L’Assemblée engage l’examen de l’article privatisant GDF »

…Le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, Patrick Ollier (UMP), a ensuite demandé une suspension de séance afin que les députés puissent consulter (ces) trois rapports évoqués par le ministre de l’Économie et des Finances, Thierry Breton…

2006-09-25

L’Humanité : « Stock ou encore ? »

La commission des Affaires économiques de l’Assemblée vote demain sur les stock-options pour encadrer les salaires patronaux. …Comme l’a rappelé Patrick Ollier, rapporteur à l’Assemblée du projet de loi sur la participation et en citant le général De Gaulle, l’actionnariat salarié est « une brèche ouverte dans le mur qui sépare les classes ». Le projet doit être débattu début octobre au Parlement.

2006-09-25

AFP : « La charte pour un service garanti signée par une quinzaine d’agglomérations »

La charte pour un service garanti en cas de grève, lancée en juillet dernier, a depuis été signée par « une quinzaine d’agglomérations », a annoncé lundi le ministre des Transports Dominique Perben, qui a mis en place un « comité de suivi » où siègent des parlementaires…et composé des représentants des signataires…Sont également membres de ce comité les quatre présidents des commissions des Affaires économiques et sociales de l’Assemblée et du Sénat. Jean Proriol, représentant le président UMP de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier, a estimé que le ministre avait fait « le bon choix » en choisissant la voie contractuelle…

2006-09-23

AFP : « Députés PS et PCF défendent pied à pied leurs amendements »

…Après les joutes oratoires entre majorité et opposition…l’examen de la pile d’amendements s’est engagée en séance de nuit à un rythme d’escargot. Le ministre de l’Économie, Thierry Breton, et les rapporteurs du projet Jean-Claude Lenoir (UMP) et Patrick Ollier (UMP), ont longuement et imperturbablement répondu à l’opposition accusée de « regarder dans le rétroviseur »…

2006-09-23

Investir : « Participation : le blocage à cinq ans réaffirmé »

Récemment remis en cause par Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, le blocage des sommes investies au titre de la participation pendant cinq ans a été , une nouvelle fois, défendu par Gérard Larcher, ministre délégué à l’Emploi…Le texte sera débattu à l’Assemblée nationale début octobre…

2006-09-23

Sud Ouest /Dordogne départementale

…Germinal Peiro, député PS du Sarladais, n’en finit pas de se battre pour faire passer sa mesure en faveur de la récupération de l’eau de pluie…l’élu espère encore le renfort (en deuxième lecture au Sénat) de Patrick Ollier, élu UMP de poids, qui comprend bien le sens de ces économies rurales par ses origines périgourdines…

2006-09-22

Le Figaro : « GDF : la gauche tente de sauver la face »

Le gouvernement et sa majorité sont en passe de gagner leur pari sur un achèvement en douceur des débats au sujet de la privatisation de Gaz de France. C’est à dire sans 49-3. Après plus de dix jours, le ministre de l’Économie, Thierry Breton, le président UMP de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier, et le rapporteur UMP, Jean-Claude Lenoir, assurent au pluriel que le débat « doit se poursuivre dans la dignité et dans un esprit républicain », selon la formule du ministre. Mais ils savent que la gauche s’est lassée de sa propre bataille et qu’elle est prise à son propre piège….

2006-09-22

La Tribune : « GDF et Suez parviennent à limiter les concessions négociées avec Bruxelles »

…La privatisation de GDF, qui fait l’objet de l’article 10 du projet de loi sur l’énergie , sera examinée à partir de lundi par l’Assemblée nationale. Jean-Marc Ayrault, le président du groupe socialiste, comme Patrick Ollier, président UMP de la commission des Affaires économiques, étaient d’accord hier sur ce calendrier…

2006-09-22

La Vie financière : « Eric Knight, directeur général de Knight Vinke Asset Management »

(Interview) Eric Knight, actionnaire de Suez, propose un schéma de rapprochement avec Suez, où l’État reste majoritaire chez GDF…Eric Knight :

« … d’où la nécessité d’un débat transparent et éclairé. J’ai donc demandé à Patrick Ollier, président de la commission des Affaires Économiques de l’Assemblée nationale, d’être auditionné… »

2006-09-22

AFP : « GDF : les députés ont encore 54.000 amendements à examiner »

…Le président de la commission des Affaires Économiques, Patrick Ollier (UMP), a reproché à l’opposition de « développer un scénario catastrophe » et à répondu – concernant l’article 6 qui instaure la séparation juridique des activités de production ou de fourniture d’électricité ou de gaz des réseaux de distribution desservant plus de 100.000 clients- qu’il s’agissait de l’application de la directive européenne sur l’ouverture à la concurrence du marché de l’énergie .

2006-09-22

Reuters : « GDF : Breton et Ollier confiants dans l’issue des débats »

Le ministre de l’Économie, Thierry Breton, et le président de la commission des Affaires Économiques de l’Assemblée, Patrick Ollier, sont confiants dans l’issue des débats relatifs au texte sur l’énergie et estiment que le calendrier devrait être respecté.

2006-09-21

Le Monde : « Le gouvernement réforme les stock-options pour éviter une mise en cause plus radicale »

…Lors de sa conférence mensuelle, mardi 19 septembre, la responsable patronale -Laurence Parisot, présidente du Medef- s’est émue des propositions formulées par Patrick Ollier, président (UMP) de la commission des Affaires Économiques de l’Assemblée. Dans un entretien aux « Échos » du 19 septembre, M. Ollier a indiqué qu’il était partisan « d’imposer la participation dans les entreprises de moins de 50 salariés » et de « ramener de cinq à trois ans » le délai de déblocage de la participation…

2006-09-21

AFP : « GDF-Suez : Breton a « bon espoir » que le débat continue à son rythme »

… « On apporte progressivement toutes les réponses aux questions qui sont posées. Il y a vraiment un souci de transparence totale de la part du gouvernement », a ajouté le ministre des Finances Thierry Breton, qui venait de présenter aux députés le contenu des propositions de GDF et de Suez à la Commission européenne. Le document présenté aux députés, relatif aux propositions des deux entreprises, contient des « informations confidentielles » dont ne peuvent faire état les élus, a insisté de son côté le président (UMP) de la commission des Affaires Économiques, Patrick Ollier. Le document, a-t-il dit « est couvert par la même confidentialité que la lettre de griefs elle-même (de la Commission adressée à GDF et Suez)…Concernant le déroulement des débats, M. Ollier a…laissé entendre que l’examen du texte irait jusqu’à son terme avec un vote solennel.

2006-09-20

Les Échos : « Le patronat farouchement opposé à la participation obligatoire dans les PME »

Le président de la commission des Affaires Économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, a réussi à faire sortir Laurence Parisot de ses gonds…en déclarant dans « Les Échos » hier qu’il allait proposer un amendement au projet de loi sur la participation pour l’imposer « dans les PME de moins de 50 salariés », sous forme de participation, d’intéressement ou de distribution d’actions gratuites aux salariés »…

2006-09-20

AFP « GDF : Réactions d’Ollier (UMP) après accord sur le débat »

- Patrick Ollier, président (UMP) de la commission des Affaires Économiques de l’Assemblée nationale : « Je suis stupéfait des réactions de certains responsables socialistes parlant d’un accord entre l’UMP et le PS. Le calendrier est indicatif. Il est ridicule de prétendre et de faire semblant de confondre perspective de calendrier et accord politique ».

2006-09-20

La Tribune : « Électricité : un tarif transitoire très contesté »

…Le fameux dispositif destiné à protéger les industriels, principalement les PME, des hausses de prix de l’électricité sur le marché libre, a été adopté hier par les députés dans le cadre du projet de loi sur l’énergie…Le dispositif, voté à l’initiative du rapporteur UMP du projet de loi Jean-Claude Lenoir et du président de la commission des Affaires Économiques, Patrick Ollier, prévoit que les clients d’EDF ayant choisi d’aller sur le marché libre –où les prix se sont envolés depuis 2002- pourront revenir à un tarif réglementé transitoire…

2006-09-20

La Tribune : « Quand intéressement rime avec productivité »

…François Guillaume, député de Meurthe et Moselle et rapporteur d’un rapport sur la participation et l’actionnariat salarié dans l’Union européenne….craint que « la question des stocks options n’occulte le débat de fond sur la participation ». Une crainte partagée par Patrick Ollier, président de la commission des Affaires Économiques de l’Assemblée nationale.

2006-09-20

Le Figaro : « Une réforme des stock-options dans la loi sur la participation »

…Le projet de loi sur la participation et l’actionnariat salarié, qui sera débattu à l’Assemblée début octobre, va s’enrichir d’une réforme des stock-options…Le risque est désormais que ce débat n‘occulte totalement le cœur du texte, consacré à la participation… Patrick Ollier, fervent défenseur de « la participation pour tous » s’est montré critique, regrettant un projet « trop timoré ». Il souhaite notamment que la durée de blocage de la participation ne soit ramenée à trois ans et qu’elle ne soit rendue obligatoire aux PME de moins de 50 salariés….

2006-09-20

La Tribune : « La loi va prévoir de renforcer l’encadrement des stock-options »

…Il y aura bien un encadrement législatif renforcé de la pratique des stock-options. Lundi, le ministre de l’Économie, Thierry Breton, et Edouard Balladur, sont tombés d’accord pour que la proposition de loi de l’ancien Premier ministre soit reprise sous forme d’amendement du gouvernement dans le prochain projet de loi sur la participation…Patrick Ollier (UMP), président de la commission des Affaires Économiques de l’Assemblée nationale, propose (dans un entretien aux Échos daté d’hier) de rendre obligatoire la participation dans les PME de moins de 50 salariés…Des projets qui inquiètent Laurence Parisot…

2006-09-20

Libération : « GDF : la gauche remballe ses amendements ; l’UMP son 49-3 »

…Les responsables de l’opposition et de la majorité sont tombés d’accord pour clore les débats sur le texte organisant la privatisation de GDF dans la nuit du mercredi 27 au jeudi 28 septembre…Le président du groupe UMP et celui de la commission des Affaires économiques Patrick Ollier, ont salué « l’attitude responsable » de l’opposition.

2006-09-20

AFP : « Participation et actionnariat salarié : avis favorable de la commission des Affaires économiques »

La commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale,…saisie pour avis, a donné son accord au projet gouvernemental qui affiche comme objectif de mieux associer les Français aux bénéfices de leur entreprise et à renforcer l’actionnariat salarié…Plusieurs amendements ont été adoptés, notamment…l’amendement Ollier…« Cet amendement ouvre la voie à l’extension de l’intéressement dans la fonction publique », souligne M.Ollier dans l’exposé des motifs.

2006-09-19

Midi Libre : « Fusion GDF-Suez : reprise du débat marathon »

…Un projet qui sera adopté avant fin septembre par les députés, à en croire le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, « la manière dont se déroule le débat me laisse supposer qu’on y arrivera entre le 22 et 29 septembre… », a ainsi déclaré hier Patrick Ollier, (UMP) dans les couloirs du Palais Bourbon. Il a réaffirmé son hostilité à ce que le Gouvernement puisse utiliser la procédure prévue par l’article 49-3 de la Constitution qui permet d’abréger les débats et de faire adopter un nouveau texte. Patrick Ollier a rejeté la proposition de plusieurs députés UMP et UDF qui, reprenant une proposition de loi UMP de juin 2003, proposent un rapprochement GDF-EDF, plutôt qu’une fusion GDF-Suez : « ce texte proposé est soutenu par les mêmes qui sont hostile au projet de loi que nous proposons ; il ne change en rien la détermination des députés UMP qui sont majoritaires pour soutenir le projet de loi ».

2006-09-19

Ouest France : « GDF : Patrick Ollier optimiste »

Le président UMP de la commission des Affaires Économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, s’est déclaré « résolument optimiste », hier, sur l’adoption du projet de privatisation de GDF par les députés, « entre le 22 et le 29 septembre », sans recours à l’article 49-3 de la Constitution.

2006-09-19

Libération : « Les députés ne désarment pas »

Une dizaine de députés UMP plaident pour le rapprochement de GDF avec EDF…De quoi impatienter le président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier, fervent partisan de la fusion GDF-Suez : « il ne s’agit pas d’un nouveau projet, mais d’une proposition de loi déposée par l’UMP François Gonnot il y a déjà trois ans ! »…

2006-09-19

Les Échos : « GDF les députés votent la tarification de solidarité pour le gaz naturel »

L’Assemblée nationale a adopté hier l’article 3 du projet de privatisation de GDF, qui instaure une tarification spéciale de solidarité pour les consommateurs domestiques de gaz naturel…Le président UMP de la commission des Affaires Économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, a par ailleurs estimé lundi que le projet de privatisation de GDF pourrait être adopté par les députés avant la fin du mois sans que soit utilisé l’article 49-3 (adoption sans vote).

2006-09-19

La Tribune : « Plus grande sécurité pour les entreprises nationales » (Ollier)

Le président de la commission des Affaires Économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, a estimé hier que « l’actionnariat salarié » était « un élément d’une plus grande sécurité des entreprises nationales contre les OPA hostiles »…Il s’est également félicité que le président Jacques Chirac ait hissé lundi,au micro d‘Europe 1, « au niveau de projet de société la loi sur la participation et l’actionnariat salarié », qui sera débattue par les députés début octobre…

2006-09-19

Le Figaro : « En bref : participation »

Le président UMP de la commission des Affaires Économiques, Patrick Ollier, s’est félicité que le président Jacques Chirac ait hissé au niveau de projet de société la loi sur la participation et l’actionnariat salarié…

2006-09-19

Les Échos : « Il faut imposer la participation dans les PME et la fonction publique »

Interview de Patrick Ollier, président de la commission des Affaires Économiques de l’Assemblée nationale (UMP)

(Propos recueillis par Jean-Francis Pecresse et Derek Perrotte)

Après l’ouverture du capital de GDF, un autre gros morceau attend les députés…le projet de loi pour le développement de la participation et de l’actionnariat salarié passera enfin en première lecture à l’Assemblée début octobre, probablement le 5 ou le 6. D’ici là, les consultations se poursuivent…Dans la majorité, certains souhaitent un texte plus ambitieux. C’est le cas du président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier (UMP), rapporteur pour avis sur ce projet et partisan de longue date du développement de la participation.

Etes-vous satisfait du projet de loi en l’état actuel ?

Le texte est encore trop timoré, et sa portée trop restreinte. Il faut le renforcer pour en faire un véritable projet de société. A cet effet, Jean-Michel Dubernard et moi-même allons proposer conjointement des amendements, en particulier pour imposer la participation dans les PME de moins de 50 salariés. Je souhaite qu’elles aient l’obligation d’instaurer, avec des procédures d’incitation et en fonction de leur structure juridique, au moins l’un des trois dispositifs existants, à savoir l’intéressement, la participation ou la distribution d’actions aux salariés. Il faut également instaurer des primes d’intéressement dans les trois fonctions publiques et les entreprises nationales. C’est un chantier qu’il est temps de lancer.

Vous êtes le premier à avoir proposé, en 2005, l’instauration d’un dividende du travail. Quelle forme faut-il lui donner ?

Il faut défendre l’idée gaulliste d’association du capital et du travail et sortir d’une vision, héritée de l’histoire, qui considère que l’un et l’autre sont opposés. Les actionnaires salariés ne doivent plus être traités différemment des autres actionnaires. Ils doivent recevoir tous les ans, dans les mêmes conditions que tous les autres actionnaires, des dividendes dont ils disposeraient immédiatement, sans obligation de les réinvestir dans un fonds commun de placement ou de les conserver quelques années.

Faut-il modifier le délai de blocage de la participation ?

Je souhaite qu’on le ramène de cinq à trois ans. Si on associe le concept de participation à celui de revalorisation du pouvoir d’achat, il faut que les salariés en voient les perspectives. Or cinq ans, c’est très long. Trois ans serait un délai plus adapté et laisserait encore le temps aux entreprises de bénéficier de la réserve de participation pour financer des investissements. C’est une meilleure option que de multiplier les cas de déblocage ou de développer des prêts gagés sur la participation, ce qui compliquerait le dispositif alors qu’il a besoin de gagner en simplicité.

Le projet de loi inclura-t-il des mesures d’encadrement des stock-options ?

C’est le souhait de Thierry Breton. Mais je suis très inquiet de voir ce texte s’alourdir. Il est déjà passé de 20 articles à plus de 40. On y a mis le ticket transport, la sécurisation des parcours professionnels, l’emploi des seniors, maintenant les stock-options… Attention à ne pas occulter le débat sur la participation !

Le problème posé par les stock-options est lié au risque de délit d’initié. Il faut rendre la procédure de cession plus rigoureuse afin de lever toute suspicion. Mais la proposition d’Edouard Balladur d’interdire à un dirigeant en exercice de vendre est trop radicale, car elle transformerait les stock-options en capitalisation longue. Je propose plutôt de confier à une autorité, par exemple à l’Autorité des marchés financiers, le soin de donner le feu vert avant toute cession après avoir vérifié qu’il n’y a aucune suspicion possible.

2006-09-19

AFP : « participation : patronat opposé à toute obligation pour les petites entreprises »

Le Medef et la CGPME (Confédération générale des petites et moyennes entreprises) se sont opposés mardi à toute obligation, pour les entreprises de moins de 50 salariés, de mettre en place un système de participation pour leurs salariés dans le projet de loi en préparation sur ce sujet…réagissant aux propos du député Patrick Ollier, qui a annoncé mardi dans une interview au quotidien « Les Échos », qu’il allait proposer des amendements, « en particulier pour imposer la participation dans les PME de moins de 50 salariés, où elle est pour l’instant facultative. Le député souhaite que ces entreprises « aient l’obligation d’instaurer, avec des procédures d’incitation et en fonction de leur structure juridique, au moins l’un des trois dispositifs existants, à savoir l’intéressement, la participation ou la distribution d’actions aux salariés ». Celui-ci se dit aussi favorable, dans cette interview, à des « primes d’intéressement dans les trois fonctions publiques et les entreprises nationales ».

2006-09-19

AFP : « Énergie : tarif réglementé pérennisé pour les nouveaux sites industriels »

L’Assemblée nationale a adopté mardi un amendement au projet de loi de privatisation de GDF pérennisant le tarif réglementé de l’électricité et du gaz pour les nouveaux sites industriels faisant ce choix,…amendement UMP du président de la commission Patrick Ollier, du rapporteur du texte Jean-Claude Lenoir et du député Serge Poignant…

2006-09-19

NouvelObs.com : « Privatisation de GDF : les réactions »

Voici les principales réactions, après l’annonce d’un accord entre UMP et PS pour achever le 28 septembre l’examen du texte concernant la privatisation de GDF et fixer son vote solennel le 3 octobre…A droite, Patrick Ollier, président UMP de la commission des Affaires Économiques : « je suis heureux de constater que le débat se déroulera jusqu’à son terme ; l’opposition veut le débat, elle l’a. Cette image fait honneur au Parlement. Le projet de loi n’est pas un projet idéologique et les polémiques politiciennes n’y ont pas leur place ».

2006-09-19

AFP : « L’Assemblée vote le volet financier du tarif transitoire d’électricité »

L’Assemblée nationale a voté mardi matin le volet financier du dispositif transitoire permettant aux entreprises ayant choisi le marché libre de l’électricité de bénéficier d’un tarif spécifique, au cours de l’examen du texte sur la privatisation de GDF. Pour répondre à une demande insistante des entreprises, principalement des PME, confrontées à une envolée de leur facture énergétique, le rapporteur UMP du texte Jean-Claude Lenoir, le président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier (UMP), et plusieurs députés, ont proposé de fixer pour deux ans renouvelables, un tarif à mi-chemin entre le tarif libre et le tarif réglementé…

2006-09-19

La Tribune : « GDF et Suez à l’heure des concessions »

…Le texte sur la privatisation de GDF devrait être prochainement examiné à l’Assemblée nationale. Au huitième jour de travaux sur le projet de loi sur l’énergie – qui vise aussi à transposer les directives européennes sur l’ouverture totale à la concurrence du marché de l’énergie au 1er juillet 2007 - le président UMP de la commission des Affaires Économiques, Patrick Ollier, a estimé que l’article 10 sur la privatisation de GDF pourrait être adopté « entre le 22 et le 29 septembre », sans que soit utilisé l’article 49-3.

2006-09-19

Le Figaro : « GDF : le chef de l’État invite à « la patience » »

A l’Assemblée où le débat a repris hier, il reste encore 93.000 amendements à examiner…Tout en soulignant qu’ « on ne peut pas faire de l’obstruction systématique », le président jacques Chirac a plaidé hier matin pour « la patience »…tandis que le président de la commission des Affaires Économiques, Patrick Ollier, s’est déclaré « résolument optimiste » sur un achèvement des travaux « d’ici à la fin du mois de septembre »…

2006-09-18

AFP : « Privatisation de GDF : le texte sera voté sans le 49-3 avant la fin du mois »

Le président UMP de la commission des Affaires Économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, a estimé lundi que le projet de privatisation de GDF pourrait être adopté par les députés avant la fin du mois sans que soit utilisé l’article 49-3 (adoption sans vote) : « Je suis résolument optimiste »… a déclaré M. Ollier dans les couloirs de l’Assemblée, peu avant la reprise des travaux sur ce texte lundi après-midi.

2006-09-18

AFP : « GDF/Suez : la course d’obstacles continue pour le gouvernement »

Au 8ème jour de débat à l’Assemblée nationale sur le texte de privatisation de GDF, la course d’obstacles continue pour le gouvernement malgré le soutien de Jacques Chirac…Même si lundi, le président UMP de la commission des Affaires Économiques à l’Assemblée, Patrick Ollier, se disait « résolument optimiste » en prévoyant une adoption sans recours au 49-3 (adoption sans vote) « entre le 22 et le 29 septembre », les débats tournaient toujours au ralenti lundi…

2006-09-18

Le Nouvel Observateur : « GDF : Les députés sont divisés »

Le rapporteur UMP chargé du dossier GDF a qualifié d’inutile la proposition de plusieurs députés de son parti de rapprocher EDF et GDF dans un groupe public…Le président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier (UMP), a estimé qu’il n’y avait « pas de nouveau projet », mais la « reprise d’une proposition de loi d’il y a plusieurs années d’un député UMP François-Michel Gonnot, par des députés qui sont contre le projet tel que nous l’avons présenté ».

2006-09-18

AFP : « Participation : « Plus grande sécurité pour les entreprises nationales » (Ollier)

Le président UMP de la commission des Affaires Économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, a estimé lundi que « l’actionnariat salarié » était « un élément d’une plus grande sécurité des entreprises nationales contre les OPA hostiles »… Soulignant qu’il était « l’un des initiateurs de ce texte », M. Ollier s’est félicité que le président Jacques Chirac ait, dans son interview de lundi, « hissé au niveau de projet de société la loi sur la participation et l’actionnariat salarié », qui sera débattu par les députés début octobre…

2006-09-18

Reuters : « Le texte GDF voté avant fin septembre, assure Ollier »

Le projet de loi sur l’énergie, qui permet la privatisation de GDF en vue de sa fusion avec Suez, sera adopté avant la fin septembre par les députés, a prédit lundi le président de la commission des Affaires Économiques de l’Assemblée nationale. « La manière dont le débat se déroule me laisse supposer qu’on y arrivera entre le 22 et le 29 septembre », a déclaré, Patrick Ollier (UMP), qui a réaffirmé son hostilité à ce que le gouvernement puisse utiliser la procédure prévue par l’article 49-3 de la Constitution, qui permet d’abréger les débats et de faire adopter un texte sans vote

2006-09-18

AFP : « projet de loi sur l’énergie : tarif transitoire d’électricité pour les entreprises »

L’Assemblée nationale a adopté, dans la nuit de lundi à mardi, dans le cadre de l’examen du projet de loi sur l’énergie, un dispositif transitoire permettant aux entreprises ayant opté pour le marché libre de l’électricité, de bénéficier d’un tarif spécifique. La mesure, votée à l’initiative du rapporteur UMP du projet de loi, Jean-Claude Lenoir, du président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier, et de plusieurs députés UMP, permet de fixer, pour deux ans renouvelables, un tarif à mi-chemin entre le tarif libre et le tarif réglementé (fixé par les pouvoirs publics). Le dispositif entend répondre à une demande pressante des entreprises, principalement des PME, confrontées à une envolée de leur facture énergétique.

2006-09-18

Boursorama : « Privatisation de GDF : le texte sera voté sans le 49-3 avant la fin du mois »

Le président UMP de la commission des Affaires Économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, a estimé lundi que le projet de privatisation de GDF pourrait être adopté par les députés avant la fin du mois, sans que soit utilisé l’article 49-3 (adoption sans vote).

2006-09-18

AFP : « GDF : Les députés votent la tarification de solidarité pour le gaz naturel »

L’Assemblée nationale a adopté lundi soir l’article 3 du projet de loi sur la privatisation de GDF, qui instaure une tarification spéciale de solidarité pour les consommateurs domestiques de gaz naturel…. François Brottes (PS) a retiré les 1.500 amendements du PS qui détaillaient, pourcentage par pourcentage, les contre-propositions chiffrées du PS. « Je vous remercie de ce geste qui a fait avancer le débat », a souri le président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier (UMP).

2006-09-15

La Nouvelle République : « GDF : 2.641 amendements examinés en une semaine »

…Le président UMP de la commission, Patrick Ollier, a souligné qu’au rythme de la semaine, il faudrait en théorie 1.245 heures encore de débat, c’est à dire la totalité de toute une session parlementaire pour finir d’examiner le projet…

2006-09-15

L’Agefi : « Les actionnaires salariés veulent être impliqués dans la gouvernance »

Ils attendent du nouveau projet de loi les mêmes droits que les autres actionnaires…La Fédération française des associations d’actionnaires salariés (FAS) propose huit amendements qu’elle espère voir soutenus par des députés UMP tels que Jacques Godfrain ou Patrick Ollier. Son objectif : que les actionnaires salariés soient d’abord considérés comme des actionnaires, avec les mêmes pouvoirs…

2006-09-15

La Tribune : « Électricité : le retour des industriels aux tarifs réglementés sème la zizanie »

…Au cœur du débat, le dispositif prévu pour atténuer l’effet des hausses de prix depuis 2002 sur les entreprises qui ont choisi d’aller sur le marché libre. Il s’agit de leur offrir la possibilité de revenir au tarif réglementé, majoré de 20 à 30%, pendant une période transitoire de deux ans…Une chose est sûre, Bruxelles, comme les opérateurs étrangers, seront très attentifs au dossier au regard du respect des règles de concurrence. ..Le président (UMP) de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier, a souligné qu’à ce rythme, il faudrait en théorie « la totalité de toute une session parlementaire » pour boucler l’examen du texte …

2006-09-15

AFP : « GDF : les députés modifient la composition de la CRE contre l’avis du Gouvernement »

Les députés ont modifié vendredi la composition de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) en y faisant entrer, contre l’avis du Gouvernement, des parlementaires et un représentant des consommateurs. Une majorité des députés ont adopté des amendements en ce sens au projet de loi de privatisation de GDF, présentés par le président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier (UMP).

2006-09-15

AFP : « Projet de loi GDF : jeu de chat et souris gauche-droite à l’ombre du 49-3 »

…Les élus PS et PCF se sont engagés, avec plus de 137.000 amendements, dans une bataille frontale contre l’UMP sur ce texte…Ils ont accepté d’accélérer un peu le temps en réduisant le nombre d’orateurs par amendement. Mais le rapporteur UMP du texte, Jean-Claude Lenoir, et le président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier…ont multiplié les réponses, allongeant d’autant les débats.

2006-09-14

Le Point : « En forme : Patrick Ollier »

Le travail de démineur du président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale sur le projet de fusion GDF-Suez fait l’unanimité. Gagnera-t-il le pari de faire passer le texte sans recourir au 49-3 ?

2006-09-14

AFP : « GDF : 2.641 amendements examinés après une semaine de débats »

…La droite continue de dénoncer « l’obstruction de la gauche »… Le président (UMP) de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier, a souligné qu’au rythme de la semaine, il faudrait en théorie « 1.245 heures encore de débat, c’est à dire la totalité de toute une session parlementaire » pour finir le projet.

2006-09-13

La Croix : « Énergie : Gaz de France annonce des résultats records »

…La discussion d’hier a été l’occasion de véritables débats sur le secteur énergétique, les notions d’entreprise publique et de service public…les députés PS ne semblant visiblement pas d’accord sur le sens de leurs critiques…Une contradiction que n’a pas manqué de relever Patrick Ollier (Hauts de Seine), président (UMP) de la commission des Affaires économiques, en soulignant le fossé idéologique entre Dominique Stauss-Kahn, « qui veut bien descendre au dessous du seuil des 50% du capital de GDF détenus par l’État » et Laurent Fabius, « qui veut re-nationaliser GDF »…

2006-09-13

Le Progrès : « Retraites : Fillon jette un pavé dans la mare de l’UMP »

Le conseiller politique de Nicolas Sarkozy a annoncé hier une réforme rapide des régimes spéciaux de retraites en cas de victoire de la droite en 2007. Patrick Ollier (UMP), assure qu’il y a « un débat au sein de l’UMP » : « des gens qui ne sont pas forcément d’accord entre eux s’expriment, et un congrès aura lieu dans quelques mois pour trancher »…

2006-09-13

La Voix du Nord : « Régimes spéciaux : François Fillon met le feu »

Si, en 2007, Nicolas Sarkozy est élu à la présidence, les régimes spéciaux de retraites (RATP , SNCF,EDF-GDF, Banque de Fance, La Poste…) seront réformés « dès le début de la prochaine législature ». C’est ce que François Fillon, conseiller politique de Nicolas Sarkozy a affirmé au journal « Le Parisien » hier, en plein duel parlementaire sur la privatisation de GDF. Ce qui a provoqué de vifs remous à l’UMP… Le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, …assurait…« qu’il y avait un débat au sein de l’UMP ». « Des gens qui ne sont pas forcément d’accord entre eux s’expriment, et un congrès aura lieu dans quelques mois pour trancher », répondait-il en séance…

2006-09-13

La Nouvelle République : « François Fillon a annoncé hier, au beau milieu du duel parlementaire sur la privatisation de GDF, une réforme rapide des régimes spéciaux de retraites en cas de victoire de la droite en 2007. »

Le conseiller politique de Nicolas Sarkozy a déclaré que les retraites spéciales « devront être réformées au début de la prochaine législature » et que « cela figurera dans le projet de l’UMP ». Dès l’ouverture de la séance au Palais-Bourbon, la gauche portait le fer dans la plaie… Le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, …assurait… « qu’il y avait un débat au sein de l’UMP ». « Des gens qui ne sont pas forcément d’accord entre eux s’expriment, et un congrès aura lieu dans quelques mois pour trancher », répondait-il en séance.

2006-09-13

Centre-Presse : « Fillon jette un pavé dans la mare »

François Fillon a annoncé hier, au beau milieu du duel parlementaire sur la privatisation de GDF, dans une interview au « Parisien », une réforme rapide des régimes spéciaux de retraites en cas de victoire de la droite en 2007 et que « cela figurera dans le projet de l’UMP » . Le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, …assurait… « qu’il y avait un débat au sein de l’UMP ».

2006-09-13

AFP : « Privatisation de GDF : la guerre des nerfs continue au Palais-Bourbon »

…Selon un rituel bien rôdé, les députés socialistes se sont succédés pour défendre l’amendement. En fin de matinée, le ton est monté, le président UMP de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier, dénonçant « une manœuvre d’obstruction », alors que « EDF n’est pas dans le texte »…

2006-09-13

AFP : « Régimes spéciaux : réactions des députés dans les couloirs de l’Assemblée »

- Patrick Ollier, président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale : « François Fillon dit ce qu’il pense et c’est bien. Il y a débat au sein de l’UMP. L’UMP donnera sa position dans un congrès dans les semaines qui viennent. Laissons le débat se développer et attendons que l’UMP ait décidé (…). Le débat est prématuré, c’est le débat de la campagne présidentielle et la campagne doit être engagée à partir de janvier, lorsque les candidats auront été désignés… »

2006-09-13

NouvelObs.com : « Politique : les réactions »

Réactions mardi 12 septembre, après l’interview de François Fillon…qui se prononce pour une réforme des régimes spéciaux de retraites…

…Patrick Ollier, président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale : « François Fillon dit ce qu’il pense et c’est bien. Il y a débat au sein de l’UMP. L’UMP donnera sa position dans un congrès dans les semaines qui viennent. Laissons le débat se développer et attendons que l’UMP ait décidé (…). Le débat est prématuré, c’est le débat de la campagne présidentielle et la campagne doit être engagée à partir de janvier, lorsque les candidats auront été désignés. Attendons ce moment-là pour débattre de ces problèmes »

2006-09-12

NouvelObs.com : « GDF-Suez : la bataille se poursuit à l’Assemblée nationale »

Le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, Patrick Ollier (UMP), a répété que la lettre de griefs européenne était « dans son bureau » à la disposition des députés. Selon lui, « depuis quinze jours qu’elle est à disposition, seuls six députés l’ont lue »…

2006-09-12

Reuters : « GDF : le débat se poursuit lentement à l’Assemblée »

…Le Gouvernement sera probablement contraint, pour faire aboutir son texte, d’utiliser la procédure prévue par l’article 49 alinéa 3 de la Constitution, qui permet d’abréger les débats et de faire adopter un texte sans vote… « Pour l’instant, on n’est pas du tout dans cette démarche là », a toutefois déclaré le ministre délégué au budget, Jean-François Copé. Patrick Ollier (UMP), président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, a tenu les mêmes propos.

2006-09-12

AFP : « GDF : les déclarations de Fillon sur les retraites ravivent les tensions à l’UMP »

François Fillon a annoncé mardi…une réforme rapide des régimes spéciaux de retraite en cas de victoire de la droite en 2007…Le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, …assurait… « qu’il y avait un débat au sein de l’UMP ». « Des gens qui ne sont pas forcément d’accord entre eux s’expriment, et un congrès aura lieu dans quelques mois pour trancher », répondait-il en séance.

2006-09-12

AFP : « Reprise du débat sur GDF : la gauche attaque à coups de rappels au règlement »

… Le président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier (UMP), a répété que la lettre de griefs européenne était « dans son bureau » à la disposition des députés. Selon lui, « depuis quinze jours qu’elle est à disposition, seuls six députés l’ont lue »…

2006-09-12

Sud Ouest : « Le marathon des amendements »

Fusion GDF-Suez : pas à pas, les députés défrichent le maquis des textes présentés par l’opposition… En dépit de l’ampleur de la tâche, l’optimisme était de rigueur à droite…Dimanche, Thierry Breton s’est dit persuadé que « in fine » la raison allait l’emporter, tandis que Patrick Ollier, le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, entendait s’appuyer sur le règlement intérieur de l’Assemblée « pour que le débat soit terminé fin septembre »…

2006-09-11

AFP : « GDF/Suez : début du marathon des amendements »

Les députés ont entamé lundi, dans un climat tendu, l‘examen marathon des articles du projet de loi de privatisation de GDF et des quelque 137 000 amendements PS et PCF …En dépit de l’ampleur de la tâche, l’optimisme était de rigueur à droite…Dimanche, Thierry Breton s’est dit persuadé que « in fine » la raison allait l’emporter, tandis que Patrick Ollier, le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, entendait s’appuyer sur le règlement intérieur de l’Assemblée « pour que le débat soit terminé fin septembre »…

2006-09-11

La Tribune : « GDF/Suez : le gouvernement se donne jusqu’à fin septembre pour trancher »

… « Je milite pour une stratégie strictement parlementaire pour faire face à la déferlente des amendements », explique à « La Tribune » Patrick Ollier, le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée. Et il ajoute : « Nous ferons le point fin septembre sur l’avancée du débat avant d’envisager le recours à l’article 49-3. »

2006-09-11

Boursorama : « privatisation de GDF : Parick Ollier fera « tout pour qu’on n’utilise pas le 49-3 »

« Je ferai tout pour qu’on n’utilise pas le 49-3 », affirme lundi le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier….

2006-09-10

AFP « GDF/Suez : Patrick Ollier fera tout pour éviter le 49-3 »

Le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, Patrick Ollier, assure qu’il fera tout pour « qu’on n’utilise pas le 49 -3 », (adoption d’un texte sans vote), dans le débat parlementaire sur la privatisation de GDF, dans une interview à paraître lundi dans « 2O minutes » : « J’ai quelques idées, en m’appuyant su le règlement intérieur de l’Assemblée, pour faire en sorte que le débat se concentre sur le fond et soit terminé fin septembre »… « Il faut faire vite, le marché de l’énergie est en pleine réorganisation »…

AccueilLégislatives 2007PortraitActivités parlementRevue de presseLettre du députéContactez-moiLes permanencesAlbum photoPhotothèqueLégislatives 2002 2006-09-07

Aujourd’hui en France : « 130 000 amendements, l’équivalent de 12 arbres par député ! »

On ne peut pas dire qu’écologiquement parlant, les quelque 130 000 amendements déposés par l’opposition soient une bonne affaire… « Imprimés, les 130 000 amendements représentent la bagatelle de 700 kilos de papier par député », a dénombré Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques ; soit… « l’équivalent de 12 arbres par élu …ou 1/20 du bois de Boulogne…, gaspillés en papier pour des amendements qui, pour la plupart, sont totalement absurdes ! » …

2006-09-08

Libération : « Suez-GDF : l’Assemblée déjà en surchauffe »

..D’autres objections…se sont ajoutées. Les communistes se sont étonnés que la « lettre de griefs », document de 200 pages dans lequel la Commission européenne donne son avis sur la fusion n’ait pas été communiquée aux parlementaires… »La lettre peut être consultée par chacun d’entre », a répondu le président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier…Deux heures de débat et on est déjà à quatre suspensions de séance…

2006-09-08

Les Échos : « Privatisation de Gaz de France : le débat commence par une guerre de procédure »

…Le président du groupe communiste à l’Assemblée,Alain Bocquet, a demandé …que les élus puissent…prendre connaissance de la lettre de griefs adressée le 18 août par Bruxelles à Suez et à Gaz de France. Ce sujet a animé les débats pendant presque trois heures…Le document en question (dont la diffusion est à priori interdite en raison des données commerciales sensibles qu’il contient) était pourtant depuis la semaine dernière à la disposition des députés qui souhaitaient l’étudier, dans le bureau du président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier…

2006-09-07

NouvelObs.com : « GDF : la bataille parlementaire a commencé »

…Et le 49-3 ?…Le gouvernement et la majorité faisaient le gros dos face à ces manœuvres, en refusant d’évoquer pour l’instant un éventuel recours à l’article 49-3 de la Constitution : « L’opposition veut le débat, elle l’aura ! On fera le point fin septembre si on n’a pas terminé » a lancé Patrick Ollier, le président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée…

2006-09-07

AFP : « Suez-GDF : le statut des salariés « ne sera pas remis en cause » (Ollier, UMP) »

Le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, le député UMP Patrick Ollier, a affirmé mercredi que le statut des salariés de Gaz de France « ne sera pas remis en cause » par la fusion du groupe public gazier avec Suez : « Le statut des IEG (Industries électrique et gazière) ne sera pas remis en cause ; la protection dont bénéficient les salariés sera la même demain qu’aujourd’hui ; on ne peut pas la rajouter dans la loi puisqu’elle existe déjà !, a déclaré M Ollier…Défendant le rapprochement entre les deux groupes énergétiques, l’élu a estimé que le schéma alternatif portant sur les participations croisées entre Suez et GDF préconisé par la CFDT n’était « pas un projet industriel mais un projet économique » : « Nous souhaitons donner à la future entité des capacités d’investissement alors que les participations croisées ne vont pas assez loin… »,

2006-09-07

Les Échos : « Privatisation de Gaz de France : la bataille parlementaire s’engage »

…Pour l’occasion, socialistes et communistes ont mis sur pied une stratégie d’obstruction sans précédent. A eux seuls les 137 449 amendements déposés contre le projet de loi- du jamais vu sous la Ve République !- nécessiteraient plus de dix ans de débats ! … Avant même que ne débute la discussion au Parlement, le recours au 49-3 apparaît (donc) comme un scénario probable aux yeux de nombreux représentants de la majorité… Patrick Ollier (UMP), le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, espère l’éviter, assurant que « plusieurs moyens réglementaires existent pour faire face à cette déferlante d’amendements »…

2006-09-07

Investir.fr : « Jour J pour le débat sur la privatisation de GDF »

…Pour Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, 98% des députés UMP devraient apporter leur soutien au projet…

2006-09-07

Reuters : « GDF / Ollier : seule une petite poignée de députés UMP sont contre »

Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques, a démenti jeudi la persistance de réticences parmi les députés de l’UMP face à la privatisation de Gaz de France : « Il y a 365 députés dans le groupe…il est légitime que le débat ait lieu et qu’il y en ait qui soit contre », a déclaré le président de la commission des Affaires économiques sur I-Télévision…,insistant sur l’union de la majorité autour de ce projet… « Plus de 250 députés étaient présents à la réunion du groupe UMP hier soir, il n’y a qu’une seule personne qui est intervenue contre… »

2006-09-07

Les Échos : « privatisation de GDF : les députés dans la bataille »

…L’opposition promet de livre une bataille sans précédent…La majorité espère éviter le recours à l’article 49-3 (vote sans débat)… Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, assure que « plusieurs moyens réglementaires permettent de faire face aux 137 449 amendements déposés contre le texte » …

2006-09-07

Boursorama : « Suez-GDF : le statut des salariés ne sera pas « remis en cause » (Ollier, UMP) »

Le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, le député UMP Patrick Ollier, a affirmé mercredi que le statut des salariés de Gaz de France « ne sera pas remis en cause » par la fusion du groupe public.

2006-09-07

AFP : « GDF : la Gauche empêche le débat »

…Le président du groupe PS Jean-Marc Ayrault a demandé que le gouvernement communique la lettre de griefs de Bruxelles à tous les parlementaires…Patrick Ollier président, de la commission des Affaires économiques, a répondu qu’il avait mis ce document à la disposition, depuis jeudi dernier 15H, de tous les députés qui souhaitaient le consulter…

2006-09-07

Le Figaro : « Debré menace de recourir au 49-3 »

Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques, cite plusieurs exemples de séries d’amendements édifiants déposés par la Gauche : « 43 000 d’entre eux portent « injonction » à l’État d’augmenter sa part dans le capital d’EDF, 5000 amendements communistes visent à exclure certaines communes du champ d’application de la loi, 3000 excluent les patrons du CAC 40 du tarif social du gaz ! » …

2006-09-07

La Tribune.fr : « Débuts difficiles pour le débat parlementaire sur la privatisation de GDF »

L’Assemblée nationale a suspendu deux fois ses travaux cet après midi sur le projet de loi sur l’énergie. L’opposition a notamment souhaité prendre connaissance de la lettre de griefs de Bruxelles à Gaz de France sur les problèmes de concurrence résultant d’une fusion de GDF avec Suez…Les travaux ont été suspendus après de brèves interventions de Jean-Louis Debré le président de l’Assemblée et de Patrick Ollier, le président (UMP) de la commission des Affaires économiques, qui a expliqué que cette lettre de griefs ne pouvait être divulguée, du fait qu’elle contenait des informations confidentielles sur les entreprises concernées…

2006-09-07

AFP : « Projet GDF-Suez : déclarations dans les couloirs de l’Assemblée »

- Patrick Ollier président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale : « Je suis confiant, même si le débat sera plus long. Nous ne souhaitons pas l’engager en parlant du 49-3. Ce n’est pas d’actualité. L’opposition veut le débat, elle l’aura, nous avons tout le mois de septembre pour travailler sur ce texte. On fera le point après septembre si l’on n’a pas terminé, mais nous sommes optimistes… »

2006-09-06

Aujourd’hui en France : « La fusion est bonne pour les clients »

Interview de Patrick Ollier,président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, par Marc Lomazzi.

Pourquoi défendez-vous la privatisation de Gaz de France ?

Patrick Ollier. La privatisation de GDF va permettre de faire la fusion avec Suez. Il s’agit de créer le quatrième groupe énergétique mondial, un leader mondial du gaz naturel liquéfié et le premier acheteur de gaz en Europe. Le futur ensemble sera ainsi en position de mieux négocier avec les producteurs de gaz pour que les tarifs aux consommateurs augmentent moins. Car il faut bien comprendre que GDF achète très cher à l’extérieur du gaz qu’il revend à un tarif fixé par le gouvernement. Dans le contexte actuel de l’énergie, on ne pouvait donc pas laisser GDF seul l’arme au pied, ni refaire les erreurs qui avaient failli conduire France Télécom à la déroute.

La majorité est-elle unie sur ce dossier ?

80 % du groupe UMP est désormais favorable au projet. Les opposants se comptent sur les doigts de la main dans un groupe de 365 députés. Le gouvernement a pris en compte les huit garanties que j’avais posées au nom de l’UMP touchant à la préservation du nom de Gaz de France, de ses missions de service public, du statut des personnels, à la création d’un tarif social du gaz, au contrôle de l’Etat par le biais de la minorité de blocage ou encore au maintien pour les particuliers des tarifs réglementés. Sur ce dernier point, Bruxelles vient de donner son accord de principe.

Le 49-3 sera-t-il inévitable pour faire passer le texte ?

Nous engageons le débat sans cette idée mais ce qui se passe est très grave. Nous en sommes à 137 450 amendements. C’est une tentative d’obstruction systématique grave pour la démocratie. Les Français jugeront de la médiocrité et du ridicule de l’opposition, qui n’a rien à dire ni à proposer sur ce projet.

Craignez-vous les contreparties imposées par Bruxelles à la fusion GDF-Suez ?

Il n’y a rien de nature à remettre en cause la fusion dans la lettre de griefs de la Commission européenne. Il y aura des problèmes à régler à la marge en Belgique et non pas en France.

La privatisation de GDF pourrait-elle perturber la rentrée sociale ?

Avec la baisse du chômage et la reprise de la consommation, nous connaissons la meilleure rentrée depuis 2002. Dans ce climat, je n’imagine pas que la fusion GDF-Suez, qui est bonne pour les consommateurs, fasse descendre des milliers de personnes dans la rue.

2006-09-06

Le Figaro : « Jean-Louis Debré : « Je n’accepterai pas la paralysie de l’Assemblée »

…Jamais la concertation avec les députés n’aura été aussi importante. Je rends hommage au président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier, pour le travail fait pendant l’été…

2006-09-06

RTL : « Fusion Suez-GDF : examen test sur fond d’avalanche d’amendements »

Patrick Ollier président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale : « On tombe dans l’absurde » !…

2006-09-05

Reuters : « GDF/Suez : seul le groupe UMP soutient le projet de privatisation »

…Au total, selon le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, plus de 137 000 amendements ont été déposés – un record…Patrick Ollier a souligné qu’il avait déjà obtenu huit garanties sans lesquelles il aurait été difficile de rallier une majorité, dont six concernent directement GDF : préservation de l’identité du groupe, pérennité de ses missions de service public, création d’un « tarif social « du gaz, maintien du statut des personnels, contrôle public de la nouvelle entité grâce à une minorité de blocage à 34% et à une « action spécifique »…

2006-09-04

La Tribune : « Un gaulliste pluriel »

…Gaulliste ? C’est l’adjectif qui qualifie le mieux Patrick Ollier. La référence est passée de mode…mais Patrick Ollier y tient. Ce fils d’agriculteur du Périgord a trouvé dans « Le Général » une figure tutélaire à laquelle il est resté fidèle. De l’UDR de sa jeunesse au RPR de Jacques Chirac…jusqu’à l’UMP de Nicolas Sarkozy…Il tente de (re)concilier tous ceux qui comptent ou qui lui sont chers dans sa famille politique. Tout en menant bataille pour ce « gaullisme social » qu’il défend depuis l’époque où il était l’un des proches de Chaban. A la tête de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale depuis 2002, il a défendu l’action du Gouvernement contre « l’attitude systématiquement critique du Medef » et a légiféré pour favoriser l’accession des foyers les plus modestes à la propriété. Aujourd’hui, il propose de favoriser l’actionnariat salarié. Une manière de rester fidèle à l’idée de la « participation » chère au Général…

2006-09-04

Le Parisien : « La privatisation de GDF débattue à partir de jeudi »

…Jeudi débutera à l’Assemblé nationale l’examen du projet de loi sur la privatisation de GDF, prélude à son rapprochement avec Suez. Le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, n’exclut pas , dans le journal « La Tribune », un recours à l’article 49-3 « si à la fin septembre, l’opposition, qui n’a aucune alternative à proposer, empêchait un bon fonctionnement du débat démocratique »..

2006-09-04

Le Figaro Économie : « Suez-Gaz de France : sept mois de débats politiques et syndicaux passionnées »

…Pendant tout l’été, Thierry Breton mène un intense travail de concertation auprès des parlementaires…efficacement relayé par Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale…

2006-09-04

NouvelObs.com « L’UMP n’exclut pas l’usage d 49-3 »

La majorité dénonce la volonté d’obstruction de la part de l’opposition, qui a déposé un nombre d’amendements record…Le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, a été…explicite : « Pour le moment le gouvernement et la majorité n’envisagent pas dans ce débat d’utiliser le 49-3 de la Constitution », a-t-il déclaré lundi dans une interview au journal économique « La Tribune, « mais si à la fin septembre, l’opposition, qui n’a aucune alternative à proposer, empêchait un bon fonctionnement du débat démocratique, alors nous envisagerons les moyens prévus par la Constitution pour faire passer une loi à laquelle nous tenons. J’espère que le bon sens l’emportera », a-t-il prévenu…

2006-09-04

Le Figaro Économie : « Suez-Gaz de France : dernière ligne droite après de longues fiançailles »

Étape décisive pour le projet de fusion avec l’ouverture, cette semaine à l’Assemblée, du débat relatif à la privatisation de GDF…Cette volonté de protéger les PME-PMI, très exposées à l’inflation des coûts énergétiques, faisait partie des huit garanties exigées par Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, pour que le principe de la fusion puisse être défendu. Il a été entendu.

2006-09-04

AFP : « Projet GDF-Suez : Breton très « confiant » d’obtenir une majorité parlementaire »

Pressé de dire si le gouvernement pourrait avoir recours à l’article 49-3 (adoption d’un texte sans vote) pour faire passer son projet, comme l’évoque dans un entretien publié lundi le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, Patrick Ollier, M. breton s’est dit être un « résolu optimiste »…

2006-09-03

AFP « GDF/Suez : Ollier n’exclut pas un recours au 49-3 »

Le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, Patrick Ollier, n’exclut pas un recours au 49-3 (adoption d’un texte sans vote) sur le projet de privatisation de GDF. Dans une interview à paraître dans La Tribune lundi, M .Ollier souligne que « pour le moment » le gouvernement et la majorité n’envisagent pas dans ce débat d’utiliser le 49-3 de la Constitution mais que « si à la fin septembre, l’opposition, qui n’a aucune alternative à proposer, empêchait un bon fonctionnement du débat démocratique, alors nous envisagerons les moyens prévus par la Constitution pour faire passer une loi à laquelle nous tenons ». « J’espère que le bon sens l’emportera », ajoute M. Ollier.

2006-09-03

Reuters : « GDF : Debré laisse planer la possibilité d’un vote bloqué »

Jean-Louis Debré, le président de l’Assemblé nationale, a prévenu dimanche qu’il « assumerait » ses responsabilités pour éviter le blocage du Parlement sur le projet de loi sur Gaz de France, laissant ainsi planer la possibilité d’un vote bloqué… Le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, Patrick Ollier, est quant à lui plus explicite dans une interview à paraître dans La Tribune lundi : « Il ne faut pas confondre débat et obstruction, dit-il, « pour le moment , nous n’envisageons pas d’utiliser le 49-3, mais si à la fin septembre, l’opposition, qui n’a aucune alternative à proposer, empêchait un bon fonctionnement du débat démocratique, alors nous envisagerons les moyens prévus par la Constitution pour faire passer une loi à laquelle nous tenons »…

2006-09-01

Le Monde : « Assemblée nationale : en commission, l’UMP soutient à l’unanimité le projet GDF/Suez »

« Heureux », le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier… La commission…a achevé ses travaux dès mercredi soir 30 août…Le député (UMP) des Hauts de Seine se félicite que le texte du Gouvernement, qui prévoit notamment de supprimer le seuil des 70% de participation de l’État dans le capital de Gaz de France afin de permettre la fusion avec Suez , ait franchi « sans fausses notes » cette première étape….En commission, relève fièrement M. Ollier, « il n’y a eu aucune abstention ni vote contre de l’UMP »…

2006-09-01

L’Expansion / Idées-Reflexions : « Idée reçue : un actionnaire risque plus qu’un salarié »

En fait, les aléas de la conjoncture affectent surtout la masse salariale, préservant les profits et les dividendes…En France, le Gouvernement avance l’idée…d’un investissement des salariés en actions…au nom d’une meilleure répartition des richesses…Le projet de loi examiné à la rentrée à l’Assemblée nationale…voudrait instaurer un « dividende du travail » : des coups de pouces fiscaux inciteraient les entreprises à augmenter la participation des salariés aux bénéfices et à distribuer des actions gratuites… « Réconcilier des adversaires pour en faire des partenaires », résume Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale…

2006-08-31

Le Point : « Projet de loi GDF-Suez : volée d’amendements »

Qui dit mieux ? Selon le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, pas moins de 30.950 amendements ont été déposés par le groupe socialiste pour le projet de loi de fusion GDF-Suez…A la lecture de certains amendements, on se dit que le PS joue la montre…

2006-08-31

Reuters : « GDF : tous les amendements analysés en commission »

Le ministre des l’Économie et des Finances Thierry Breton, a déclaré jeudi que les quelque 110.000 amendements déposés sur le projet de loi de privatisation de GDF avaient déjà été examinés par la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale : « visiblement, ils doivent être assez répétitifs puisque Patrick Ollier, président de la commission, m’a indiqué qu’ils ont fini hier soir, un peu en avance par rapport à l’objectif qui était fixé, de tous les analyser », a-il ajouté…

2006-08-31

Le Nouvel Observateur : « Quand la Lybie s’éveille »

Intrigué par la manne pétrolière, ce pays, longtemps classé parmi les États terroristes, s’ouvre au monde…La Lybie s’éveille…Petit à petit un vent de liberté s’est levé sur le pays…Au moment où toutes les grandes puissances se bousculent pour s’asseoir à la table lybienne, la France serait-elle en train de rater le coche ? « Tandis que les Italiens et les Anglo-Saxons se partagent le gâteau, elle ne récolte en tout cas que des miettes », regrette le député (UMP) Patrick Ollier, président du groupe d’amitié franco-lybien, qui précise que « pourtant, la France bénéficie d’une excellente image ». Les raisons de cette frilosité ? « Toujours les mêmes », soupire le député, « les Anglo-Saxons savent mettre leur diplomatie au service de leurs entreprises. Nos fonctionnaires en sont loin ». Il boucle d’ailleurs un rapport –sévère- sur le rôle des missions économiques à l’étranger…

2006-08-31

AFP Infos Économiques : « Electricité : séparer réseau et production est la meilleure solution ( selon la RTE) »

Le président de Réseau français de transport d’électricité (RTE), filiale d’EDF, André Merlin, a jugé jeudi que « la séparation totale de propriété -entre réseau et production- est la meilleure solution », tout en soulignant que « l’exemple français montre qu’on peut gérer les réseaux de manière indépendante tout en restant filiale à 100% d’EDF ». Le président de la commission de régulation de l‘énergie (CRE), Philippe de Ladoucette, avait quant à lui déclaré mercredi qu’ « à terme », cette séparation serait effective. Une déclaration qui avait suscité une protestation, par voie de communiqué, de la part du président UMP de la commission des Affaires économiques Patrick Ollier, qui a redit son « attachement » au modèle actuel …

2006-08-31

La Tribune : « L’indépendance des réseaux de transport fait débat »

Le président de la commission de régulation de l‘énergie (CRE), Philippe de Ladoucette, estime « qu’à terme », la séparation de propriété entre les gestionnaires des réseau de transport d’électricité et les producteurs sera effective. ..Le président de la commission des Affaires économiques Patrick Ollier, s’est dit « très surpris » par cette déclaration, estimant qu’ « il n’appartient pas à la CRE de définir la politique énergétique de la nation »…

2006-08-30

Nouvelobs.com : « Fusion GDF/Suez : 90.000 amendements déposés

L’Assemblée a commencé à examiner les 90.000 amendements déposés par la Gauche contre le projet de fusion…Devant cette montagne d’amendements, un record absolu sous la Vème République, Patrick Ollier, le président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale a décidé de rationaliser le travail en déterminant les thèmes de discussion et en examinant tous les amendements s’y rapportant…Le Gouvernement et l’UMP ont dénoncé « la stratégie politicienne d’obstruction de la gauche », …dont Patrick Ollier a constaté le « caractère peu constructif »…

2006-08-30

Le Figaro : « La fusion Suez-GDF face à l’obstruction de la gauche »

Explosif et historique ! Avant même d’avoir commencé, le débat parlementaire sur le projet de loi ouvrant la voie à la fusion GDF/Suez a déjà battu un record, celui du nombre d’amendements déposés …par le groupe socialiste et les élus communistes. « C’est surtout le record de l’obstruction » a dénoncé Patrick Ollier, président de la commission parlementaire des Affaires économiques, qui a entamé hier l’examen du texte avant son passage en séance publique le 7 septembre…

2006-08-30

AFP Infos Économiques : « GDF/Suez : dispositions prises pour empêcher des OPA hostiles, selon Patrick Oller (UMP) »

…Dans un communiqué, Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, a affirmé que « dans le cadre des dispositions prises par la majorité pour la future fusion d GDF et de Suez, toutes les garanties seront mises en œuvre pour éviter l’intérêt d’une OPA hostile ».

2006-08-30

NouvelObs.com : « Énergie : le prix de l’électricité plafonné pour les entreprises ? »

Le prix de l’électricité pour les entreprises pourrait être plafonné. Les opérateurs privés seraient dédommagés par EDF et Suez…Le projet de loi de privatisation de Gaz de France pourrait instaurer un nouveau tarif réglementé de l’électricité destiné aux entreprises ayant souffert de l’ouverture de la concurrence…un dispositif présenté mardi avec l’aval de Bercy par Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale et le rapporteur du projet Jean-Claude Lenoir…

2006-08-30

Les Échos : Énergie : un nouveau système pour amortir la flambée des prix de l’électricité

La commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale a commencé hier soir l’examen du projet de loi privatisant Gaz de France. Le texte devrait aussi instaurer un nouveau tarif réglementé de l’électricité, destiné aux entreprises qui ont souffert de l’ouverture à la concurrence…Avec l’aval de Bercy, le président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier (UMP, Hauts de Seine), et le rapporteur du projet Jean-Claude Lenoir (UMP, Orne) ont présenté hier à leurs collègues un dispositif censé atténuer le renchérissement des factures d’électricité, …pour les entreprises ayant basculé dans l’univers concurrentiel et qui, confrontées à des hausses de tarifs pouvant atteindre 60%, souhaitent revenir au confort des tarifs administrés…

2006-08-30

AFP Infos Économiques : « France/Electricité : séparation « à terme » entre réseaux et production ? »

Le président de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), Philippe de Ladoucette, estime qu’ « à terme » la séparation de propriété entre les gestionnaires des réseaux de transport de l’électricité et les producteurs sera « effective »…Dans un communiqué, le président UMP de la commission des Affaires économiques, s’est dit mercredi « très surpris » de telles déclarations. Réaffirmant son « attachement au modèle intégré d’entreprise énergétique dont l’efficacité est démontrée », Monsieur Ollier estime en effet qu ‘ « il n’appartient pas au membre d’une autorité administrative indépendante, fut-il président, de prendre publiquement position , y compris à titre personnel, dans les domaines de compétence de celle-ci » ; « il n’appartient pas à la CRE de définir la politique énergétique de la nation », ajoute Monsieur Ollier…

2006-08-30

AFP Infos Économiques : « GDF/ Suez : adoption en commission du projet de loi avec les seules voix UMP »

La commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale a adopté mercredi le projet de loi ouvrant la fusion de GDF avec Suez avec les seules voix UMP, le PS et le PCF votant contre, l’UDF ne participant pas au vote…Le président de la commission, Patrick Ollier, a précisé que les éléments de la lettre de grief de la Commission européenne sur la fusion GDF/ Suez du 18 août seraient à la disposition des groupes à partir de jeudi …

2006-08-29

NouvelObs.com : « Ollier dénonce « l’obstruction » de l’opposition »

Le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, déplore les 30.950 amendements déposés contre le projet de fusion…

2006-08-29

Radio-Canada : « Juppé retourne à la vie politique »

Alain Juppé, ancien Premier ministre français et professeur à l’École nationale d’administration publique (ENAP) au cours de la dernière année, retourne sur la scène politique française après un exil de près de deux ans au Québec. Pour le député UMP des Hauts de Seine, Patrick Ollier, « il est légitime qu’Alain Juppé retrouve ses fonctions en tant que maire de Bordeaux »…

2006-08-29

Reuters : « Ollier prudent sur l’utilisation du 49-3 »

Le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, a dénoncé mardi « l’obstruction » de l’opposition au sujet de la privatisation de Gaz de France mais s’est montré prudent sur l’utilisation de l’article 49-3de la Constitution, qui permet un vote bloqué d’un texte de loi…

2006-08-29

AFP : « GDF-Suez : le 49-3 pas du tout « utilisable », selon Ollier »

Patrick Ollier, président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, a affirmé mardi sur LCI que le Premier ministre Dominique de Villepin, le président Jacques Chirac, le président du groupe UMP à l’Assemblée nationale Bernard Accoyer, le président de l’UMP Nicolas Sarkozy et lui-même étaient tous d’accord pour dire que l’article 49-3 (adoption sans vote) « n’était pas du tout utilisable pour un texte aussi important que le projet de loi ouvrant la voie à la fusion GDF-Suez. »

2006-08-29

AFP : « Ollier : attendre législatives 2007 pour voir quel rôle national Juppé pourra jouer ».

….Interrogé sur le rôle national que pourrait jouer l’ancien Premier ministre, le député des Hauts de Seine a répondu : « Il a dit qu’il serait candidat aux législatives 2007, attendons qu’il soit élu député pour voir le rôle qu’il jouera »…ajoutant cependant qu’Alain Juppé aura « certainement un rôle d’entraînement dans la campagne présidentielle et certainement un rôle important dans le prochain quinquennat si la droite l’emporte en 2007 »…

2006-08-29

AFP Infos économiques : « Villepin essaie de déminer le terrain social pour la rentrée ».

Dominique de Villepin s’est efforcé de déminer la rentrée sociale en accordant un coup de pouce au pouvoir d’achat des Français, …notamment une revalorisation substantielle de la Prime pour l’emploi… « Le Gouvernement fait bénéficier les Français de la reprise de la croissance », s’est félicité l’UMP Patrick Ollier…Le député des Hauts de Seine a indiqué que la majorité voulait être utile jusqu’au terme de la législature : « nous avons l’intention de prendre des mesures utiles aux Français. Oui, il est utile de revoir les problèmes du pouvoir d’achat ».

2006-08-29

AFP infos économiques : « GDF / Suez : première passe d’armes avec le PS en commission ».

…Après un vif échange, le président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier, a accepté qu’une « version expurgée » de la lettre de griefs soit communiquée aux députés.

2006-08-29

AFP Infos Économiques : « Villepin fait bénéficier les Français de la croissance » (Patrick Ollier, UMP)

Patrick Ollier, le président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, s’exprimant sur les mesures annoncées lundi par Dominique de Villepin, s’est félicité mardi que le Premier ministre fasse « bénéficier les Français de la reprise de la croissance »…

2006-08-29

NouvelObs.com : « Pouvoir d’achat : les réactions »

Patrick Ollier, le président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale : Les mesures annoncées par Dominique de Villepin ne sont pas des « cadeaux électoraux ». Grâce à la politique du Gouvernement, la croissance est au rendez-vous ; le Premier ministre fait bénéficier les Français de cette croissance en compensant les augmentations de l’énergie. Nous avons bien l’intention de prendre les mesures utiles aux Français…Oui, il est utile de revoir les problèmes du pouvoir d’achat. »

2006-08-29

AFP Infos : « GDF / Suez : Ollier répond aux députés socialistes. »

Patrick Ollier, le président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, a répondu mardi soir aux députés PS qui lui reprochaient la non communication de la lettre de griefs de la Commission européenne sur la fusion GDF / Suez…Il a affirmé dans un communiqué qu’il avait, dès le début de la réunion de la commission, « proposé un accord avec le Gouvernement et les présidents des groupes afin de permettre à des représentants de chaque groupe parlementaire d’avoir accès, dans des conditions de confidentialité exigée par Bruxelles, à ces informations »…La Commission européenne a notifié le 18 août à Suez et GDF ses griefs dans une lettre de près de 200 pages où elle s’inquiète notamment des problèmes de concurrence générés par la future entité, en France et en Belgique…

2006-08-29

Reuters : « Suez-GDF : les amendements du PS pourraient être moins nombreux »

…Selon François Brottes, député de l’Isère et porte-parole du PS sur ce dossier, un certain nombre d’amendements vont « tomber » à l’issue du débat qui a débuté mardi devant la commission des Affaires économiques…Il a ajouté que le président de la commission, Patrick Ollier, avait accepté que l’opposition puisse consulter les griefs de la Commission européenne au sujet du projet.

2006-08-24

Le Point : « Pourquoi pas ? »

…Le très gaulliste député UMP Patrick Ollier se battra jusqu’au bout, en novembre, pour réintroduire le « dividende du travail » dans la loi sur la participation…Son amendement instaure plus qu’une simple participation financière puisqu’il prévoit de faire entrer les salariés actionnaires au sein même du conseil d’administration de l’entreprise.

2006-08-24

Le Point : « Laurence Parisot : portrait »

…La présidente du MEDEF a décidé de faire « bouger les lignes ». Portrait »

…Faire aimer l’entreprise en s’opposant à un gouvernement de droite, la recette n’est pas au goût de tout le monde : « un peu plus d’objectivité, s’il vous plaît , Madame Parisot », recommande Patrick Ollier, le député UMP des Hauts de Seine qui préside la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale. « Je suis surpris », dit-il, « des critiques systématiques du MEDEF, en dépit des efforts du Gouvernement en faveur des entreprises qui créent de la richesse dans notre pays »…

2006-08-23

Aujourd’hui en France : « En bref »

Le président de la commission des Affaires Économiques de l’Assemblée nationale, Parick Ollier, a déclaré hier qu’ « il n’est aujourd’hui pas question d’engager le 49-3 » pour faire adopter le projet de loi de fusion GDF/Suez…

2006-08-23

NouvelObs.com : « Où il est question (ou pas) de recourir au 49-3 »

…Pour lui, c’est non. Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, répondait mardi sur le recours au 49-3 … « Une telle idée est prématurée », a jugé Patrick Ollier…

2006-08-23

Le Télégramme de Brest : « Fusion GDF/Suez : l’UMP divisée sur la procédure »

Pour certains, c’est une question de temps. Patrick Ollier, le président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale estime qu’ « il n’est aujourd’hui pas question d’engager le 49-3 »…

2006-08-23

La Tribune : « L’UMP divisée sur le recours au 49-3 »

« il n’est aujourd’hui pas question d’engager le 49-3 pour faire adopter le projet de loi de fusion GDF/Suez… » a enfin tranché le président UMP de la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier…

2006-08-23

Sud Ouest : « GDF/Suez : l’ombre du 49-3 » …Quant au président UMP de la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, il a déclaré qu’« il n’est aujourd’hui pas question d’engager le 49-3 » pour faire adopter le projet de loi de fusion GDF/Suez » et que « rien ne sera dit avant fin septembre » …

2006-08-23

Le journal des finances : « GDF/Suez : le 49-3 divise la droite parlementaire »

….Le président UMP de la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, a dû intervenir. Ce dernier a notamment déclaré : « il n’est aujourd’hui pas question d’engager le 49-3 » pour faire adopter le projet de loi de fusion GDF/Suez » …

2006-08-23

Libération : « Fusion Suez-GDF : les députés divisés sur le 49-3 »

Hervé Mariton, député villepiniste de la Dôme, s’est prononcé hier en faveur d’une adoption du texte sans vote…Ses adversaires sarkozystes lui sont tombés dessus… Le président UMP de la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, a dû calmer le jeu en précisant qu’ « il n’est aujourd’hui pas question d’engager le 49-3 » pour faire adopter le projet de loi, ajoutant qu’une telle utilisation n’était d’ailleurs pas envisagée par Dominique de Villepin.

2006-08-23

Le Figaro : « Les sept chantiers de Dominique de Villepin »

La fusion GDF-Suez :…dossier chaud du Gouvernement avant l’été, le projet de fusion GDF-Suez sera le test politique de la rentrée…Le président UMP de la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, a écarté le recours au 49-3 : « aujourd’hui, il n’en est pas question »…

2006-08-22

NouvelObs.com : « Pas question du 49-3 pour GDF-Suez »

Au contraire d’Hervé Mariton et de Patrick Devedjian, Patrick Ollier, président UMP de la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, a écarté mardi tout recours au 49-3 en vue de l’adoption du projet de loi de fusion GDF-Suez ; il estime qu’ « il est prématuré d’envisager quoi que ce soit sur la stratégie pour faire adopter le projet ; aujourd’hui, il n’est pas question d’engager le 49-3 »…

2006-08-22

Le 18h.com : « Suez-GDF : Patrick Ollier opposé pour l’instant au 49-3 »

…Tandis que certaines voix s’élèvent pour réclamer le recours à l’article 49-3 afin de faire adopter sans vote parlementaire le projet de loi de fusion Suez/GDF, Patrick Ollier, le président UMP de la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, défend, lui, le contraire, . Sans toutefois préjuger de l’avenir, il estime « prématuré aujourd’hui d’envisager d’engaer le 49-3 »…

2006-08-22

AFP : « Aujourd’hui ,pas question du 49-3 pour (Ollier, UMP) »

Le président UMP de la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, a déclaré mardi qu’il n’était « aujourd’hui pas question d’engager le 49-3 pour faire adopter le projet de loi de fusion GDF/Suez » et que « rien ne sera dit avant fin septembre »

2006-08-22

NouvelObs.com : « Fusion GDF/Suez : les réactions »

Patrick Ollier, député UMP et président de la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale : il déclare et que « rien ne sera dit avant fin septembre » et qu’il n’est « aujourd’hui pas question d’engager le 49-3 pour faire adopter le projet de loi » …

2006-08-03

La Croix : « Eurotunnel est placé sous a protection de la justice »

…Le tribunal de commerce de Paris a lancé une procédure de sauvegarde de la société, qui dispose désormais de six mois pour renégocier sa dette, d’un montant de 9 milliards d’euros…Même si certains politiques, tel Patrick Ollier, le président (UMP) de la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, tentent de jouer les médiateurs, les pouvoirs publics, pour l’essentiel, se tiennent à l’écart du dossier Eurotunnel…

2006-08-02

NouvelObs.com : « Eurotunnel : chronologie »

…2004 : -25 février : création, à l’Assemblée nationale, d’un groupe de travail de dix députés sur l’avenir d’Eurotunnel, autour du président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier…

2006-07-28

Le Monde : « Le projet de fusion GDF-Suez gagne du terrain à l’UMP »

…A l’issue de la réunion d’une centaine de députés de la majorité, mercredi 26 juillet, le président du groupe UMP de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, ,a assuré qu’une très grande majorité d’entre eux est favorable à une fusion GDF-Suez qui passe par une privatisation du groupe gazier public…Comme Patrick Ollier (UMP, Hauts de Seine), président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, pour qui le seul projet qui vaille reste la fusion totale GDF-Suez…

2006-07-28

Le Figaro : « GDF-Suez : l’UMP ne s’oppose plus à la fusion »

La piste d’un « plan B » semble abandonnée…Lors d’une réunion mardi soir à Bercy en présence de Bernard Accoyer, du président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, d’un représentant de Matignon et de Jean-Claude Lenoir, Thierry Breton a taillé en pièces le plan B…Pour Patrick Ollier également, « il n’y a pas de solution alternative au projet du Gouvernement » …

2006-07-27

Les Échos : « La fusion GDF-Suez gagne du terrain, même si le jeu reste ouvert »

…Hier soir Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, a estimé que toutes les interrogations étaient désormais « purgées » : « Le groupe UMP a retrouvé une cohérence totale », a-t-il assuré…

2006-07-27

Libération : « L’UMP moins hostile à la fusion Suez-GDF »

…Avant même d’être dévoilé, le « scénario alternatif surprise », qu’a dévoilé le rapporteur (UMP) du projet de loi Énergie Jean-Claude Lenoir, inquiète plus qu’il ne rassure…et semblait mal engagé. Mardi soir, au cours d’un entretien avec le rapporteur, Thierry Breton lui a fait part de son opposition…Présent, le président (UMP) de la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, n’était pas plus enthousiaste : « il n’y a pas de solution alternative au projet du Gouvernement » …

2006-07-27

L’Humanité : « Scissions parlementaires sur fond de fusion GDF-Suez »

…Dans un deuxième temps, souhaitant couper court, Patrick Ollier, président (UMP) de la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale et farouche partisan de la fusion GDF-Suez, a estimé qu’il n’y avait pas de « solution alternative » au texte du Gouvernement prévoyant de ramener la participation de l’État à 34% du capital de GDF…

2006-07-27

Le Point : « Danone joue avec le feu »

…Quand en juillet 2005, Danone est l’objet d’une vraie-fausse OPA de la part de Pepsi, les politiques montent au front. Un an après, Danone est toujours opéable. A quel jeu joue son PDG Franck Riboud ?

…C’est durant cet été agité que le Premier ministre Dominique de Villepin sort le drapeau du « patriotisme économique »…et que suit la mobilisation …dont la charge sur LCI de Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale : « Danone sera soutenu » (19 juillet)…En tout cas si d’aventure… un assaillant ciblait Danone, Riboud aurait bien du mal à crier au loup. Il ne pourrait plus appeler les politiques à son secours faute d’avoir profité du répit qu’ils lui ont déjà donné…il y a tout juste un an.

2006-07-26

Reuters : « Patrick Ollier défend le projet mais exprime des doutes »

Le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier (UMP), affirme que le projet du Gouvernement sur Gaz de France est accepté par une majorité de députés UMP. Il doute cependant de « la solution alternative » avancée par le rapporteur du texte, Jean-Claude Lenoir (UMP), sur laquelle « on est en droit de se poser des questions sur le plan économique ou financier »…

2006-07-26

La Croix : « les opposants à la fusion GDF-Suez se font plus discrets à l’UMP »

Le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, se dit confiant : « l’opinion des parlementaires a nettement évolué. Le texte mérité d’être amélioré, il sera amendé pour fournir toutes les garanties nécessaires sur le maintien d’une mission de service public. Je suis convaincu qu’au moment de voter, la majorité sera là », affirme-t-il, dénonçant la mauvaise foi de quelques députés…

2006-07-26

AFP : « Projet de loi GDF/Suez : « il n’y a pas de solution alternative » (Ollier, UMP) »

Le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier a estimé qu’il n’y avait pas « de solution alternative ». « Le rapporteur étudie simplement un certain nombre de propositions qui ont été soumises au cours des auditions et la proposition de M.Lenoir en est une parmi d’autres, que l’on étudiera, sans plus, avec l’espoir de faire le meilleur texte possible fin août », a ajouté M.Ollier.

2006-07-26

Investir.fr : « Fusion avec GDF : un plan B présenté aujourd’hui aux parlementaires UMP »

…Pour Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, il n’y a rien de nouveau dans ce projet. « Toutes les idées alternatives doivent être étudiées au mois d’août ; il s’agit de faire le tri pour répondre aux attentes des députés et de parvenir à rassembler le plus grand nombre autour du meilleur projet », indiquait-il hier soir.

2006-07-26

GDF/Suez : « scénario Lenoir « intéressant sur le plan politique ».

Le scénario alternatif sur la fusion de GDF avec Suez, proposé par Jean-Claude Lenoir (UMP), est « extrêmement intéressant sur le plan politique » mais « soulève des questions sur le plan économique », a estimé mercredi Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale. Pour Patrick Ollier, le rapporteur est cependant « dans son rôle » en proposant son scénario : « il a clairement dit que si d’aventure les arguments négatifs étaient supérieurs aux arguments positifs, il renoncerait et ferait en sorte que la proposition du Gouvernement soit intégralement soutenue », a indiqué M.Ollier.

2006-07-26

Les Échos : « Suez-GDF : les parlementaires présentent une alternative à la privatisation de l’opérateur gazier »

…Le rapport Lenoir…crée la surprise…Pour Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques, « il n’y a rien de nouveau ; toutes les idées alternatives doivent pouvoir être étudiées au mois d’août ; il s’agit de faire le tri pour répondre aux attentes des députés et de parvenir à rassembler le plus grand nombre autour du meilleur projet ».

2006-07-26

La Croix / Politique : « Portrait : Jean-Claude Lenoir »

Jean-Claude Lenoir, rapporteur de la commission des Affaires économiques, doit présenter aujourd’hui un point d’étape sur la « loi Énergie » qui devrait autoriser la fusion de Gaz de France et de Suez….Avec Patrick Ollier, qui préside la commission des Affaires économiques, il devrait présenter plusieurs amendements, notamment sur le maintien d’une mission de service public et du statut des gaziers…Les deux députés souhaitent également que la minorité de blocage à 34% permette un meilleur contrôle des entreprises. Le tout, en conformité avec les engagements européens de la France.

2006-07-26

Le Figaro /Débats-Opinions : « Suez-Gaz de France, une fusion qui profitera au consommateur »

Tribune de Patrick Ollier

« Tout d’abord, le projet de loi du gouvernement ne concerne que l’autorisation donnée à l’État de diminuer jusqu’à 34 % sa participation au capital de GDF. Ensuite, le gouvernement, si l’autorisation lui est donnée, étudie le meilleur projet pour permettre à GDF d’affronter les difficultés du marché international en trouvant les moyens de mieux sécuriser ses approvisionnements, de mieux investir, afin d’atteindre la taille critique nécessaire face aux regroupements des entreprises européennes et aussi de mieux défendre les intérêts des consommateurs.

La France, autosuffisante en gaz dans les années 1960, est aujourd’hui dans une situation de dépendance presque totale à l’égard des fournisseurs étrangers, avec un prix d’achat du gaz indexé sur le pétrole ! Le tarif du gaz est fixé par le gouvernement, il est réglementé quelle que soit la nature du capital de l’entreprise, public ou privé ! La vraie question est donc celle du coût d’approvisionnement, car on ne peut durablement envisager de voir GDF vendre à perte au consommateur le gaz acheté sur le marché mondial, sauf à souhaiter qu’il ne soit subventionné par les contribuables. Or comment peser sur le coût du gaz importé ? En jouant sur l’augmentation des volumes achetés pour mieux négocier avec les fournisseurs. En créant le premier acheteur de gaz européen, avec 20 % du marché, une fusion de GDF et Suez le permettra ! Les économies ainsi réalisées sont estimées à 500 millions d’euros par an dans l’immédiat et 1 milliard d’euros à terme, qui profiteront aux consommateurs. Suez dispose de contrats longue durée au Qatar, au Yémen. Elle est première en gaz liquéfié, apportant ainsi à GDF de nouveaux et considérables moyens !

à ceux qui expliquent que le géant russe Gazprom nous menace, je répondrai que la dépendance est bilatérale. Gazprom, écoulant la quasi-totalité de son gaz vers l’Europe, trouvera dans le groupe fusionné son plus gros client, dont la Russie ne sera que le troisième fournisseur, loin derrière la Norvège et les Pays-Bas, à égalité avec l’Algérie !

Pour les investissements, GDF se trouve en compétition avec des acteurs de l’avant pétro-gazier d’une tout autre taille ! (Total, par exemple, a une capitalisation boursière cinq fois supérieure à GDF.) Notre opérateur historique a donc clairement un problème de taille pour financer les investissements nécessaires à son développement et qui se chiffrent en milliards d’euros ! La fusion avec Suez permet de résoudre ce problème sans sortie de capitaux et sans endettement !

Troisième question légitime : le risque d’une OPA future sur le nouveau groupe, par Gazprom notamment ! Le nouveau groupe aura un noyau dur de 45 % environ, car nous avons demandé au gouvernement de préserver la minorité de blocage pour l’État avec 34 %. Si nous incitons l’actionnariat salarié à se développer, on peut arriver à près de 50 % de noyau dur ! Nous avons aussi exigé du gouvernement qu’une « action spécifique » soit créée pour protéger encore mieux le groupe en permettant d’interdire la vente des canalisations de transport du gaz naturel, des actifs liés à la distribution du gaz, des stockages souterrains de gaz naturel et des installations de gaz liquéfié ! Face à de pareilles protections, pourquoi voulez-vous que Gazprom engage une OPA hostile sur un groupe de 70 milliards d’euros, deuxième groupe énergétique d’Europe et qu’il ne pourra pas contrôler, alors que pour 12 milliards d’euros, il pourra acheter totalement Centrica en Angleterre ou Endesa en Espagne ? Arrêtons de faire peur aux Français !

Certes, d’autres projets auraient pu être discutés. Mais aujourd’hui, malgré les sollicitations, GDF-Suez est le seul qui nous est proposé ! Il est franco-belge, il est européen ! Certains auraient souhaité des participations croisées entre les deux groupes, mais cela ne constitue pas un projet industriel que seule une fusion peut apporter ! D’autres ne veulent pas que l’État descende au-dessous de 51 % du capital. Je les comprends, mais cela n’est pas à la hauteur des enjeux et impliquerait un endettement considérable pour le groupe. Réussir la fusion implique de mobiliser les deux tiers du capital de GDF afin d’éviter l’endettement et de préserver l’investissement.

Voici donc les enjeux, les défis auxquels nous sommes confrontés.

J’ai demandé six garanties au gouvernement. Il les a acceptées : préserver le nom de GDF ; préserver la mission de service public ; maintenir le statut des agents de GDF ; imposer la minorité de blocage à 34 % ; créer l’action spécifique ; créer un tarif social du gaz.

Avec d’autres amendements toujours orientés vers la défense des consommateurs, nous allons, avec le rapporteur Jean-Claude Lenoir, permettre des améliorations considérables allant dans le sens souhaité par la grande majorité du groupe UMP. Le débat ne fait que commencer. Nous allons trouver les solutions, en accord avec le gouvernement, pour convaincre ceux qui sont encore réticents. Je suis rassuré, la majorité sera au rendez-vous dans l’hémicycle en septembre prochain ! »

2006-07-25

AFP : « GDF/Suez : dernier round parlementaire avant la trêve estivale »

…Les députés prendront…connaissance en commission du pré-rapport du rapporteur UMP du texte, Jean-Claude Lenoir. M.Lenoir devrait également présenter, avec Patrick Ollier (UMP), un amendement permettant aux PME ayant choisi la concurrence en 2004, de revenir temporairement au tarif régulé de l’électricité fixé par les pouvoirs publics pour partie de leur facture…

2006-07-24

La Tribune : « Dominique Paillé : doute sur la fusion Suez-GDF »

Dominique Paillé, député UMP des Deux-Sèvres, « doute » qu’une majorité se dégage pour voter le projet de loi autorisant le rapprochement…Une partie des élus UMP soutient le projet du Gouvernement, comme le président du groupe à l’Assemblée Bernard Accoyer et le président de la commission des Affaires économiques Patrick Ollier …

2006-07-21

Le Monde : « Énergie : les présidents de GDF et de Suez auditionnés à l’Assemblée »

Gérard Mestrallet, le patron de Suez, a été auditionné mercredi 19 juillet 2006 par la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, présidée par le député UMP des Hauts de Seine, Patrick Ollier…

2006-07-21

La Vie Financière : « Encore une petite lumière au bout du tunnel »

Eurotunnel a demandé le bénéfice de la procédure de sauvegarde des entreprises, après l’échec des négociations avec ses créanciers. Pour autant, l’horizon n’est pas complètement bouché et un accord reste possible…Quel que soit le cas de figure retenu, les créanciers subordonnés ont plus à gagner avec un accord négocié…Ceux-ci semblent désormais moins « braqués », comme a pu le constater Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques à l’Assemblée nationale, après son entrevue avec le porte-parole de l’ARCO (l’association représentant les créanciers subordonnés), Jean-Pierre Mattei.

2006-07-20

Les Échos : « Patrick Ollier : il faut davantage expliquer la fusion aux Français »

Interview de Patrick Ollier, député (UMP) de Rueil-Malmaison et président de la commission des Affaires économiques à l’Assemblée nationale, qui a auditionné les syndicats mardi, et les présidents de Suez, Gaz de France et EDF hier.

… « Il y aura une majorité pour voter la loi en septembre…A l’UMP certains libéraux sont contre le texte, et moi qui suis gaulliste, je suis pour…Nous devons communiquer sur le projet pour convaincre les récalcitrants…Les Français sont parfaitement capables de comprendre qu’en l’absence d’une politique énergétique européenne, Gaz de France doit trouver les moyens de se battre et d’investir…Avec les 40 000 amendements que les socialistes et les communistes ont l’intention de déposer, il va falloir faire face à une obstruction technique qui n’a rien à voir avec le débat démocratique…

2006-07-20

Le journal des Finances : « Suez : la fusion GDF Suez sera approuvée en septembre selon Ollier »

A l’occasion d’un entretien accordé au journal « Les Échos », Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale…a donné son sentiment sur la fusion qui, selon lui ne fait aucun doute tant la majorité va se prononcer favorablement sur le dossier dès la rentrée prochaine…

2006-07-20

AFP : « GDF/Suez : la CGT-Energie demande à être auditionnée par le groupe UMP »

…M .Ollier a qualifié la position de la CGT sur ce projet de fusion , de « brutale et manichéenne », jeudi, dans une interview au journal Les Échos…

2006-07-20

Aujourd’hui en France : « la fusion Suez-GDF prend une tournure politique »

…Je regrette l’obstruction systématique des députés PS, car ce texte est important pour le devenir de GDF et pour la protection des consommateurs », a souligné Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, qui présenter un rapport d’étape sur la fusion le 26juillet.

2006-07-20

Ouest-France : « Les PDG de Suez, GDF et EDF à la question »

…Une trentaine de députés appartenant à la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, présidée par Patrick Ollier (UMP), ont procédé, hier, à l’audition, avant l’examen du projet de loi de fusion entre Suez et Gaz de France, des patrons de Suez (Gérard Mestrallet), d’EDF(Pierre Gadonneix)et de Gaz de France (Jean-François Cirelli)….

2006-07-20

La Croix : « Energie : les PDG de Suez et GDF tentent de convaincre les députés »

En plein été, la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, présidée par Patrick Ollier (UMP), ne chôme pas…Aux syndicalistes des entreprises Gaz de France et Suez, mardi et hier matin, ont succédé, hier après-midi, les PDG des entreprises appelées à fusionner si les députés leur en donnent le feu vert, à l’automne…

2006-07-20

Les Échos : « Suez et GDF mettent les députés au pied du mur »

…Après les syndicats, mardi, c’était hier aux grands patrons de faire entendre leur voix auprès des parlementaires de la commission des Affaires économiques, qui examinent le projet de loi sur l’Énergie…L’ouverture du marché français à la concurrence le 1 er juillet 2007 a elle aussi donné lieu à débat : « il faut régler le problème du millier d’entreprises qui sont sorties du tarif électrique régulé d’EDF pour faire jouer la concurrence et ont subi de ce fait une hausse de 60% à 80% du prix de l’électricité », a déclaré à notre journal Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale…

2006-07-20

Le Figaro : « Suez/GDF »

…Les députés PS ont boycotté hier l’audition de Gérard Mestrallet, le président de Suez, par la commission des Affaires économiques…Patrick Ollier, le président de la commission a regretté « cette volonté d’obstruction systématique »…

2006-07-20

Le Journal des Finances : « Flashs boursiers »

…Selon Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, la fusion avec Suez ne fait plus de doute, tant la majorité va se prononcer favorablement sur le dossier dès la rentrée prochaine. Selon lui, le texte aurait pu être voté dès le mois de juin.

2006-07-19

AFP : « GDF/Suez : Ollier (UMP) regrette « l’opposition systématique » des députés PS »

Le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier (UMP), a regretté mercredi l’attitude d’obstruction systématique » des députés socialistes, suite à l’annonce de 15 à

20 000 amendements PS avant fin juillet, au texte préparant la fusion GDF-Suez : « En déposant un tel nombre d’amendements et en refusant de participer à certaines auditions, les socialistes manifestent leur volonté de bloquer le Parlement, au mépris de nos institutions », s’est indigné M. Ollier…pour lequel le projet de loi sur l’Énergie est « un texte important pour le devenir de GDF et pour la protection des consommateurs ». « Les Français seront juges de cette attitude d’une opposition sans projet, choisissant l’obstruction au débat. La majorité va s’organiser pour faire face à cette situation grave pour la démocratie », a ajouté le président de la commission des Affaires économiques.

2006-07-19

A FP : « GDF/Suez : les députés PS boycottent l’audition des PDG des deux groupes »

Les députés PS ont boycotté mercredi l’audition du PDG de Suez, Gérard Mestrallet…et ont décidé de boycotter celle du PDG d’EDF, Jean-François Cirelli, pour n’avoir pas reçu, selon eux « le premier avis » de la Commission européenne sur ce dossier… Le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier (UMP), a indiqué que la commission était « en période d’audition » et « non de débat » et qu’il n’avait jamais entendu de « premier avis » de la Commission européenne, mais d’un document envoyé aux deux entreprises et comportant « des informations confidentielles »…

2006-07-19

Reuters : « Suez et GDF mettent en avant l’approvisionnement »

…Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, a dénoncé « une logique d‘obstruction » du PS : « Les Français seront juges de cette attitude d’une opposition sans projet », a-t-il dit, précisant que « la majorité » allait « s’organiser pour faire face à cette situation grave pour la démocratie ».

2006-07-19

Le Bien Public : GDF-Suez : les PDG devant les députés

Les PDG de Suez -Gérard Mestrallet- et de GDF -Jean-François Cirelli- jetteront toutes leurs forces aujourd’hui pour convaincre les députés, toujours rétifs, de la nécessité d’une fusion de leurs deux groupes…Ils plancheront tour à tour devant les membres de la commission des Affaires économiques, présidée par Patrick Ollier(UMP)…

2006-07-19

NouvelPbs.com : « Suez-GDF : les PDG face aux élus UMP »

…Dès le début de l’audition devant la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, au cours de laquelle le PDG de Suez Gérard Mestrallet a défendu son projet de fusion avec Gaz de France, les socialistes sont partis pour protester contre la non-communication …du premier avis rendu par la Commission européenne : « L’opposition nous demande un document qui n’existe pas », a rétorqué le président UMP de la commission, Patrick Ollier. « Il n’y a pas d’avis de la Commission européenne donné le 19 juin », a-t-il assuré.

2006-07-19

Libération : « Suez-GDF profusion d’attentions auprès des députés UMP »

…Contre - offensive : sollicités, Patrick Ollier, président (UMP) de la commission des Affaires économiques et Marc Laffineur, vice-président (UMP) de la commission des Finances, ont décliné, « choqués » , une invitation « déplacée » …(à la finale de la coupe du monde de football…)

2006-07-17

Les Échos : « Infrastructures / Eurotunnel : des réactions préoccupées sans être alarmistes »

Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques à l’Assemblée, qui se veut le « facilitateur » du dossier Eurotunnel, s’est dit « déçu » que les parties n’aient pu trouver un accord avant la date fatidique du 12 juillet ; il appuie néanmoins la décision de la société d’avoir recours au dispositif de la procédure de sauvegarde, qu’il juge « utile et efficace ». « Personne n’a intérêt au dépôt de bilan et cette nouvelle loi permet de l’éviter », estime le député. Selon lui, « les six mois autorisés par la procédure devraient permettre de s’accorder ».

2006-07-19

Les Échos : « Infrastructures / Eurotunnel : nouvelle période de crise après l’échec des négociations »

…Après son entrevue avec le président de l’ARCO (l’association des créanciers), Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques à l’Assemblée nationale, a pour sa part constaté un évolution sensible du discours des obligataires. Jusqu’ici très « braqués », selon lui, ces derniers réclameraient désormais essentiellement du temps…

2006-07-19

Le Figaro Économie : « Eurotunnel : Perben pense aux petits porteurs »

…Les politiques commencent à s’exprimer sur le dossier et croient encore à une solution négociée…De son côté, le président de la commission des Affaires économiques à l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, a jugé que la demande de protection de la justice formulée par Eurotunnel n’était « pas une mauvaise chose » et a estimé qu’il y a toujours « les moyens d’un accord entre le groupe et tous ses créanciers ».

2006-07-14

Le Monde : « Eurotunnel demande la protection de la justice »

…Eurotunnel semble pouvoir prétendre à cette procédure de sauvegarde, l’entreprise étant encore en mesure, selon la direction, de subvenir à ses engagements. Patrick Ollier, le président (UMP) de la commission des Affaires économiques à l’Assemblée nationale, a jugé jeudi sur BFM que cette demande de procédure de sauvegarde n’était « pas une mauvaise chose » et estimé qu’il y a toujours « les moyens d’un accord entre le groupe et tous ses créanciers ».

2006-07-14

Le Figaro : « Les députés UMP ne veulent pas de nouvelles réformes »

…Sans vouloir de nouvelles grandes réformes, les députés de la majorité veulent cependant que le chef de l’État leur donne « une feuille de route » jusqu’à la fin du quinquennat… Patrick Ollier et Jean-Michel Dubernard, les présidents des commissions des Affaires économiques et Sociales de l’Assemblée, effectuent actuellement des auditions communes sur le projet de loi sur la participation, qui devrait être débattu en fin d’année.

2006-07-14

Le Progrès : « Eurotunnel : verdict le 25 juillet »

…De son côté, le ministre des Transports, Dominique Perben, appelle à préserver les droits des petits actionnaires ». Tout comme , le président de la commission des Affaires économiques à l’Assemblée nationale, Patrick Ollier : « Je n’ose pas imaginer que quelqu’un souhaite un dépôt de bilan », menace t-il, faisant valoir qu’un tel scénario serait désastreux pour les petits actionnaires…

2006-07-14

Aujourd’hui en France : « Eurotunnel : le compte à rebours a commencé »

Faute d’avoir obtenu l’accord de tous ses créanciers sur son plan de restructuration de la dette, le compte à rebours a commencé pour Eurotunnel… Le président de la commission des Affaires économiques à l’Assemblée nationale, Patrick Ollier (à l’origine de la création d’un groupe de travail sur le dossier Eurotunnel), s’est pourtant déclaré « optimiste » sur « les moyens d’un accord » entre la direction et les créanciers…

2006-07-14

Le Bien Public : « Procédure de sauvegarde : Eurotunnel en attente »

L’opérateur du tunnel sous la Manche devra attendre jusqu’au 25 juillet pour savoir s’il peut lancer une procédure de sauvegarde, après l’échec des négociations avec ses créanciers pour restructurer sa dette de plus de 9 milliards d’euros…Le ministre des Transports, Dominique Perben, a appelé à préserver « les droits des petits actionnaires ». Autre rare personnalité politique à s’être exprimée sur le dossier, le président de la commission des Affaires économiques à l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, a jugé qu’il y avait « les moyens d’un accord » entre la direction et les créanciers. « Je n’ose pas imaginer que quelqu’un souhaite un dépôt de bilan » de l’opérateur du Tunnel sous la Manche », a-t-il averti, faisant valoir qu’un tel scénario serait désastreux pour les petits actionnaires …

2006-07-13

Le Figaro : « Le gouvernement n’est pas au service du patronat »

L’UMP Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, déplore « l’attitude systématiquement critique » du MEDEF,…notamment s’agissant de la notion de « patriotisme économique », défendue par Patrick Ollier…qui dit avoir « inventé ce concept à l’occasion de l’affaire Danone ». « Ce n’est pas du tout du protectionnisme, et ce n’est pas incompatible avec la mondialisation. Le fait de vouloir défendre des pans entiers de l’économie française n’est en rien critiquable ; on n’est pas obligé d’accepter l’application brutale des règles du marché »… « Laurence Parisot,…par son sens critique très développé…fait la démonstration que le gouvernement n’est pas au service du patronat, ce que je trouve plutôt sain, car la politique du gouvernement doit être équilibrée »…

2006-07-13

AFP : « Eurotunnel : Patrick Ollier croit toujours à la possibilité d’un accord »

Le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, a jugé jeudi que la demande de protection de la justice formulée par Eurotunnel n’était pas « une mauvaise chose » et a estimé qu’il y a toujours « les moyens d’un accord » entre le groupe et tous ses créanciers,…qualifiant de « sérieux » le plan de réduction de la dette mis au point par le PDG Jacques Gounon et les grands créanciers du groupe…Il y a même « un accord entre la société et ses créanciers minoritaires », a jugé M.Ollier…qui a toutefois estimé qu’ « il y a désaccord sur certaines modalités de sa mise en œuvre ». « Je n’ose pas imaginer que quelqu’un souhaite un dépôt de bilan » de l’opérateur du Tunnel sous la Manche », a dit M.Ollier, faisant valoir qu’un tel scénario serait désastreux pour les petits actionnaires …

2006-07-13

Reuters : « Eurotunnel : « une solution possible dans les six mois »/Ollier

« Une solution demeure possible dans les six mois après la décision, cette nuit, d’Eurotunnel de se placer sous la protection de la justice », a déclaré Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale. « Je n’ose pas imaginer que quelqu’un souhaite le dépôt de bilan » a-t-il dit sur la radio BFM, « ce serait la pire des solutions pour les petits actionnaires, que nous souhaitons défendre ; je suis convaincu qu’il y a dans les six mois la possibilité d’un accord ».

2006-07-13

Aujourd’hui en France : « Journée sous haute tension pour Eurotunnel ! »

Interview de Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, par Bruno Mazurier.

La direction de la société exploitant le tunnel sous la Manche, qui doit réunir son conseil d’administration ce matin, essayait dans la nuit d’obtenir l’accord de ses créanciers sur son plan de restructuration de la dette. Faute de quoi, l’entreprise risque théoriquement le dépôt de bilan. Hier, l’Association de défense des actionnaires d’Eurotunnel (l’Adacte) et celle des porteurs d’obligations (Arco) étaient reçues à l’Assemblée nationale, par le président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier.

Que propose la direction ?

Le PDG Jacques Gounon veut ramener la dette de 9 milliards d’euros à 4,2 milliards. Comment ? En étalant le paiement des intérêts et en émettant notamment de nouvelles obligations (c’est-à-dire de la dette), transformables en actions (donc des fonds propres) au bout de trois ans. Un plan qui, selon Jacques Gounon, permettrait aux actionnaires actuels de conserver 100 % du capital pendant trois ans. Puis leur participation serait ramenée à 50 % selon la direction, à 13 % selon les opposants.

Qu’est-ce qui coince ?

Si les principaux créanciers (ils sont 5, dont la Banque européenne d’investissement mais aussi des assureurs et des fonds d’investissements américains soit 73 % des droits de vote) sont favorables à ce plan, ce n’était pas le cas jusqu’à hier des créanciers subordonnés. Ces derniers, parmi lesquels BNP Paribas, la Deutsche Bank et des fonds américains comme Resurgence ou Eliott, n’ont aucune garantie d’être remboursés si le plan ne fonctionne pas comme prévu.

Le dépôt de bilan est-il possible ?

Longtemps brandi comme une menace par le PDG, ce dépôt de bilan de l’entreprise semble écarté. Au cas où un accord n’aurait pas été trouvé cette nuit, Jacques Gounon se rendra aujourd’hui au tribunal de commerce de Paris pour demander un plan de sauvegarde. Grâce à cette procédure en vigueur depuis le début de l’année en France, un juge est désigné pour tenter de mettre d’accord les parties. Les dettes sont alors gelées. Le tribunal peut soit refuser cette procédure, soit l’accepter, soit demander un complément d’informations avant de se prononcer. Cela pourrait prendre quelques jours.

L’Etat français peut-il apporter son aide ?

L’Adacte, notamment, considère que ce serait nécessaire au motif que l’Etat a voulu « ce projet d’intérêt général ». Mais pour le parlementaire Patrick Ollier, il faudrait changer le traité de Canterbury qui a fixé les conditions de mise en oeuvre du tunnel. Une possibilité totalement écartée. Des fonds européens alors ? « Ils ne sont attribués que si les Etats cofinancent, répond Patrick Ollier, c’est aujourd’hui inimaginable. »

Le tunnel peut-il être fermé ?

« Quoi qu’il arrive, le tunnel lui-même reste ouvert et continue de fonctionner », affirmait-on hier soir chez l’exploitant. Même en cas de dépôt de bilan, des dispositions, prévues dès le lancement du projet il y a vingt ans, assurent la continuité du service. De toute façon, Eurotunnel n’est pas en cessation de paiement, sa trésorerie devant lui permettre de « faire face » jusqu’au début 2007.

Que devient le titre en Bourse ?

Après avoir atteint les 18 € en 1989, l’action est suspendue de cotation à Londres depuis le 28 avril et à Paris depuis le 12 mai, au cours de… 0,44 €. L’Autorité des marchés financiers (AMF, le gendarme de la Bourse) devrait décider de la reprise des cotations dès que « la situation d’Eurotunnel sera stabilisée. »

2006-07-14

AFP : « Ollier (UMP) déplore « l’attitude politicienne » de la présidente du MEDEF »

Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, a déploré jeudi « l’attitude systématiquement critique » et « politicienne » de la présidente du MEDEF, Laurence Parisot. « Mme Parisot a un sens critique très développé …Elle fait la démonstration que le gouvernement n’est pas au service du patronat, ce que je trouve plutôt sain …Toutefois, le MEDEF ne pourra pas favoriser la réconciliation des Français avec leur entreprise en ayant une attitude systématiquement critique. »

2006-07-14

Libération : « Comment la loi « HLM » a survécu à la droite »

Malgré ses assauts répétés, la majorité n’est pas venue à bout de l’article 55 de la loi SRU, qui fait obligation aux communes de se doter de 20% de logements sociaux.

…A l’heure où le texte revient en seconde lecture au palais Bourbon, elle persiste…Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, tient à son amendement, car …selon lui…certains accédants à la propriété ne sont pas plus riches que certains locataires de HLM…

2006-07-13

Les Échos : « restructuration financière d’Eurotunnel : accord en vue avec les créanciers »

L’exploitant du tunnel sous la Manche a réuni hier soir ses différents créanciers pour obtenir un consensus final sur sa restructuration financière. A mi-séance, le groupe semblait optimiste sur l’issue des négociations…Obtenir un consensus avant le déclenchement de la procédure de sauvegarde serait aussi l’opération préférable pour les actionnaires : « leur intérêt n’est pas garanti dans une aventure judiciaire », alerte Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, qui se veut le « facilitateur » du dossier. Il a d’ailleurs auditionné hier Joseph Gouranton, porte-parole de l’Association de défense des actionnaires d’eurotunnel (Adacte) pour défendre à nouveau le plan de la direction…

2006-07-13

Investir.fr : « Eurotunnel au bord du gouffre »

Jamais l’avenir d’Eurotunnel n’aura été aussi menacé qu ‘aujourd’hui. Faute d’un accord sur la restructuration de la dette la nuit dernière, son président Jacques Gounon a décidé de poursuivre la procédure lui permettant de se placer sous la protection du Tribunal de Commerce de Paris…Pour autant, tout espoir de parvenir à un accord ne semble pas totalement perdu…Les différents protagonistes de l’affaire semblent donc vouloir se mobiliser pour tenter d’éviter le pire .« Un dépôt de bilan de l’opérateur du Tunnel sous la Manche serait la pire des solutions pour les petits actionnaires qui seraient totalement grugés ; il faut les défendre ; je suis convaincu qu’il y a dans les six mois la possibilité d’un accord », a réagi Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, un des rares politiques à s’être exprimé sur le sujet…

2006-07-13

AFP : « Eurotunnel espère un plan de sauvetage et renvoie les créanciers dos à dos »

L’opérateur du tunnel sous la Manche devra attendre jusqu’au 25 juillet pour savoir s’il peut lancer une procédure de sauvegarde, après l’échec des négociations avec ses créanciers sur lesquels le PDG fait peser la pression en les mettant dos à dos.…pour les forcer à assouplir leur position sur la restructuration de la dette de plus de 9 milliards d’euros….Seules deux personnalités politiques se sont exprimées jeudi, le ministre des Transports, Dominique Perben, qui a appelé à préserver « les droits des petits actionnaires » et le président de la commission des Affaires économiques à l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, qui a déclaré qu’il n’osait « imaginer que quelqu’un souhaite le dépôt de bilan »…

2006-07-12

Le Figaro : « Suez-Gaz de France : le calendrier se précise »

Le calendrier parlementaire relatif au projet de loi sur l’Énergie se précise…L’examen du texte démarrera le 7 septembre…Ce projet de loi sur l’Énergie n’est pas axé explicitement sur la fusion entre les deux groupes industriels. En revanche, il ouvre la voie à la privatisation de Gaz de France, étape indispensable pour que l’entreprise puisse se rapprocher de Suez : « Ce scénario fait beaucoup de sens sur le plan industriel. Il participe même de la défense du consommateur, à l’heure où la flambée des prix de l’énergie impose de sécuriser ses approvisionnements », souligne Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale…

2006-07-12

Nouvelobs.com : « Eurotunnel : chronologie »

…2004 -25 février : création, à l’Assemblée nationale, d’un groupe de travail de dix députés sur l’avenir d’Eurotunnel, autour du président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier…

2006-07-12

AFP : « GDF/Suez : auditions ouvertes à la presse des PDG de Suez, d’EDF et de GDF »

Les auditons mercredi prochain des présidents de Suez, d’EDF et de GDF, Gérard Mestrallet, Pierre Gadonneix et Jean-François Cirelli, par la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, présidée par Patrick Ollier,… seront ouvertes à la presse…

2006-07-10

La Tribune : « Ultimes tractations sur la dette d’Eurotunnel »

Les créanciers obligataires ne s’opposent plus au plan de sauvetage de Jacques Gounon, le président d’Eurotunnel. Et sont prêtes à revoir la direction du concessionnaire du tunnel sous la Manche pour éviter un dépôt de bilan… Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, avait apporté son soutien la semaine dernière au plan de Jacques Gounon…

2006-07-10

Les Échos : « Dossiers industriels : l’activisme des députés suscite des interrogations… »

GDF-Suez, EADS, Eurotunnel … sur la plupart des grands dossiers industriels du moment , les commissions parlementaires prennent de plus en plus position…Le président de ce qui s’appelait autrefois la commission de la Production et des Échanges – aujourd’hui commission des Affaires économiques, de l’Environnement et du

Territoire-, Patrick Ollier, entend bien jouer un rôle clé dans le rapprochement de GDF et de Suez, et a posé ses conditions au gouvernement …Sur le fond du dossier, il s’est déjà forgé une opinion : « La fusion de ces deux entreprises est dans l’intérêt de Gaz de France, de ses personnels, mais également dans celui des consommateurs … »

2006-07-08

Investir.fr : « Bras de fer autour d’Eurotunnel »

A l‘approche de l’assemblée générale ordinaire des actionnaires, qui se tiendra le 27 juillet, toutes les parties en présence dans le dossier Eurotunnel se font entendre à tour de rôle…Jacques Gounon a exposé son plan à un groupe de parlementaires de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, présidée par Patrick Ollier . Ce dernier a jugé le plan…conforme à l’intérêt général et appuiera le président d’Eurotunnel dans ses démarches en recevant les opposants de l’Arco (l’Associations des créanciers obligataires) le 12 juillet, afin de faciliter le rapprochement de tous les points de vue…L’enjeu est crucial car en cas d’échec des négociations, les grands perdants pourraient être les actionnaires.

2006-07-07

Le Monde : « Ultimes affrontements entre Eurotunnel et ses créanciers »

La société Eurotunnel risque-t-elle de déposer le bilan dans les prochains jours ?…Ce risque de défaillance a été pris au sérieux par les membres du groupe de travail parlementaire sur Eurotunnel : « Le dépôt de bilan est envisageable ; ce n’est pourtant pas la bonne formule, notamment pour les petits actionnaires dont nous voulons préserver les intérêts », a affirmé mercredi 5 juillet Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, suite à l’audition de Monsieur Gounon, président d’Eurotunnel,…dont il a soutenu le plan de restructuration…

2006-07-07

AFP : « GDF-Suez : auditions de Fo mercredi, puis des PDG de Suez, EDF et GDF »

La commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, présidée par Patrick Ollier, auditionnera mercredi le secrétaire général de FO Jean-Claude Mailly sur le projet de loi sur l’Énergie, visant à préparer la fusion GDF-Suez…qui avait été présentée par le gouvernement comme le moyen de protéger Suez d’un éventuel rachat hostile par le groupe italien Enel.

2006-07-07

Nouvelobs.com : « La revue de presse économique »

…Le président d’Eurotunnel Jacques Gounon, qui affirme dans « Le Figaro » vouloir négocier jusqu’à la dernière minute…a reçu le soutien non négligeable de Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale…pour lequel « le plan est crédible »…

2006-07-06

Le Figaro Économie : « La course contre la montre d’Eurotunnel »

ç a passe ou ça casse ! Eurotunnel engage la dernière ligne droite pour la restructuration de sa dette de 9,1 milliards d’euros…Hier son président, Jacques Gounon, a rencontré une dizaine de députés de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, présidée par Patrick Ollier : « ce plan est crédible » a jugé ce dernier, « l’intérêt de chacun est respecté et je souhaite que chaque partie prenne conscience de ses responsabilités », a-t-il ajouté. Voulant jouer un rôle de « facilitateur » dans l’intérêt des créanciers de l’entreprise, il a invité les représentants de l’Arco et ceux de l’association d’actionnaires Adacte à le rencontrer le 12 juillet…

2006-07-06

Les Échos : « Les responsables de la majorité cherchent à déminer la rentrée parlementaire »

La session extraordinaire du Parlement, dominée par le projet de fusion entre Suez et GDF, débutera le 7 Septembre. Le gouvernement veut mettre l’été à profit pour convaincre les députés UMP…Pour ce faire, Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques, a déjà fixé plusieurs auditions publiques, les 18 et 19 juillet, avant la remise d’un rapport d’étape fin juillet…

2006-07-06

Aujourd’hui en France : « Eurotunnel : le plan de la direction contesté »

« Ce plan est crédible et répond aux intérêts de chacun », a estimé Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, à l’origine d’un groupe de travail devant lequel le président d’Eurotunnel, Jacques Gounon, présentait hier son dispositif de refinancement. Un plan de la dernière chance « indispensable » pour Patrick Ollier si l’on veut éviter le dépôt de bilan…même si cet avis n’est pas partagé par tous…notamment par certains porteurs d’obligations…

2006-07-06

Le Monde : « Énergie : le ministre de l’Économie auditionné à l’Assemblée »

Monsieur Breton n’a pas été avare de concessions sur le projet de loi sur l’Énergie, répondant ainsi aux attentes, du président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier (UMP, Hauts de Seine)…

2006-07-06

Le Journal des Finances : « Flashs boursiers »

Eurotunnel : le PDG d’Eurotunnel, Jacques Gounon, rencontrait Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, sur le dossier épineux de la défense des petits actionnaires. A la fin de l’entretien, Patrick Ollier s’est déclaré « convaincu » par le plan de sauvetage jugé « crédible ».

2006-07-06

Les Échos : « Eurotunnel obtient le soutien des parlementaires »

…Jacques Gounon, PDG d’Eurotunnel, tente de mobiliser l’opinion atour de son plan de restructuration. Il a rencontré hier Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, ainsi qu’une dizaine de députés sensibilisés depuis 2004 au dossier et à la défense des intérêts des actionnaires. L’examen semble réussi puisqu’à la sortie de l’audition, Patrick Ollier s’est déclaré « convaincu » par le plan de sauvetage jugé « crédible », à l’instar d’une large majorité des députés présents…

2006-07-06

Investir.fr : « A la recherche d’un consensus »

Le PDG d’Eurotunnel, Jacques Gounon, a gagné le soutien du président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, « convaincu » par le plan de restructuration de la dette jugé « crédible », d’après « Les Échos ». Considérant que le plan permettrait au Tunnel sous la manche d’être rentable, le député dit bien vouloir faciliter les relations entre la direction et les créanciers, notamment de s’entretenir avec l’Arco…

2006-07-06

Le Journal des Finances : « Eurotunnel : le Parlement soutient l’idée d’une nouvelle négociation »

C’est hier que le PDG d’Eurotunnel, Jacques Gounon, rencontrait Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, sur le dossier épineux de la défense des petits actionnaires. A la fin de l’entretien, Patrick Ollier s’est déclaré « convaincu » par le plan de sauvetage jugé « crédible ». Un soutien qui va améliorer la crédibilité du plan proposé par différentes banques d’affaires, mais que l’Arco ne reconnaît toujours pas, lui préférant notamment celui proposé par la Deutsche Bank. Face à cette opposition, Patrick Ollier s’est déclaré disposé à jouer les « facilitateurs »…

2006-07-06

La Tribune : « Soutien des députés au plan du président d’Eurotunnel »

Ayant reçu l’appui, de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, présidée par Patrick Ollier, Jacques Gounon invite les obligataires à négocier demain pour sauver la société de la faillite… « Je souhaite que chaque partie prenante prenne conscience de ses responsabilités », a affirmé Patrick Ollier en précisant que la commission avait pour mission de faciliter les négociations « dans l’intérêt de chacun »…

2006-07-05

Libération : « Bagarre au cœur d’eurotunnel »

…Pour résoudre le conflit, les politiques sont maintenant mobilisés. Lundi, Jean-Pierre Mattei, président de l’Arco, indiquait qu’il allait demander à rencontrer Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale…

2006-07-05

NouvelObs.com / revue de presse économique : « La privatisation de GDF tarde à convaincre »

Le projet de mariage entre Suez et GDF continue à ne pas faire l’unanimité… Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, affiche néanmoins sa confiance pour trouver une majorité…

2006-07-05

La Tribune : « Les députés au chevet d’Eurotunnel »

Auditions en série aujourd’hui pour les protagonistes du tunnel sous la manche…But de ces auditions ? Dans l’exercice de leur droit de regard sur les entreprises françaises, les parlementaires réunis autour du président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier, veulent entendre le point de vue des différents protagonistes sur l’épineuse question de la restructuration de la dette…

2006-07-05

La Tribune : « GDF cherche une majorité pour sa privatisation »

… Patrick Ollier, le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale…se dit confiant en l’obtention d’une majorité sur ce texte. Il estime que « sinon, le gouvernement n’aurait pas pris un tel risque ». A ses yeux, « si les opposants UMP au projet sont bruyants, ils ne constituent cependant plus qu’une petite minorité… »

2006-07-05

La Tribune : « La création d’une charte écarte le vote d’une loi sur le service garanti »

A dix mois de l’élection présidentielle, le gouvernement privilégie le dialogue. L’accord …sur le service minimum en cas de grève…a été signé par 250 autorités responsables des transports…et le ministre des Transports Dominique Perben…qui semble avoir convaincu les députés lors de son audition par la commission des Affaires économiques, présidée par Patrick Ollier.Ce dernier n’écarte pas néanmoins la possibilité de recourir à la loi dans un an et demi si le dispositif tardait à se mettre en œuvre…

2006-07-05

Le Figaro : « Session extraordinaire au début de septembre »

Parlement : les vacances des parlementaires risquent d’être raccourcies…Les responsables de la majorité envisagent de reprendre leurs travaux dès la fin du mois d’août…sur la fusion GDF-Suez…Dans la soirée, Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques, a estimé que cette session commencerait plutôt le 4 septembre et les travaux des commissions dès le 29 août…

2006-07-05

Le Figaro Économie : « Suez-Gdf : le bras de fer continue »

…Pour sa part, Patrick Ollier, le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale se dit confiant quant à la réalisation de la fusion entre les deux groupes énergétiques…Le même Patrick Ollier a encore souligné que la commission présenterait un amendement permettant aux entreprises de revenir au « tarif régulé » de l’électricité…

2006-07-05

Le Figaro : « Service minimum : une charte plutôt qu’une loi »

Le ministre des Transports Dominique Perben a signé hier, avec des représentants des usagers… « une charte sur le service minimum garanti » en cas de grève…Les présidents UMP des commissions des Affaires économiques et sociales de l’Assemblée, Patrick Ollier et Jean-Michel Dubernard , qui ont auditionné hier Dominique Perben, partagent la prudence du ministre… » « ça ne sert à rien de faire une loi qui ne sera pas appliquée, » estime le député des Hauts de Seine qui rappelle qu’il avait mis en place avec Gilles de Robien un dispositif permettant de faire un bilan tous les six mois…

2006-07-05

AFP : « Eurotunnel : Patrick Ollier juge « crédible » le plan de refinancement du PDG »

Le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, a apporté mercredi son soutien au plan de refinancement de la dette d’Eurotunnel proposé par son PDG Jacques Gounon, le jugeant « crédible » et « utile ». « Ce plan répond aux intérêts de chacun », a affirmé M. Ollier à l’issue de la réunion de présentation aux députés du plan de restructuration financière du groupe franco-britannique qui croule sous une dette de 9 milliards d’euros : « Ramener la dette de 9 à 4 milliards était indispensable », a aussi estimé le député qui avait mis en place, en 2004, un groupe de travail parlementaire sur Eurotunnel dans le but de « défendre les intérêts des petits actionnaires »…

2006-07-05

La Tribune : « Les députés demandent une clause pour un retour aux tarifs régulés de l’énergie »

Les parlementaires entament un intense lobbying auprès du gouvernement afin d’obtenir la possibilité d’un retour aux tarifs régulés de l’électricité et du gaz. ..Les industriels, gros consommateurs d’électricité, dénoncent une hausse de leurs factures de 70 à 80% …Patrick Ollier, député UMP et président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, a révélé hier être en discussion avec le ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie pour obtenir la mise en place d’une telle mesure ,… « à l’image de ce qui vient de se faire en Espagne » souligne –t-il…

2006-07-05

Reuters : « Le PDG d’Eurotunnel invite les obligataires à négocier vendredi »

Un plan crédible, selon Patrick Ollier : rappelant la mission de « facilitateur » qu’il s’est fixée depuis près de deux ans, Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, a estimé que le plan présenté par Jacques Gounon le président d’Eurotunnel, était « crédible » : « si ce plan, qui répond aux intérêts de chacun, fonctionne, l’entreprise reprendra de la valeur », a-t-il ajouté, rappelant que l’État français…n’avait pas à « s’engager financièrement »…

2006-07-04

News Press : « Assemblé nationale : audition de M. Patrick Hetzel sur le débat national Université-Emploi »

La commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, présidée par M. Patrick Ollier (UMP, Hauts de Seine) et la commission des Affaires sociales, présidée par M. Jean-Michel Dubernard (UMP, Rhône), entendront mercredi 5 juillet, M.Patrick Hetzel, président de la commission chargée d’organiser le débat national « Université-Emploi ».

2006-07-04

AFP : « Session extraordinaire du Parlement : début entre 4 et 11 septembre (Ollier) »

Le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, a indiqué mardi que la session extraordinaire de septembre du Parlement pourrait débuter entre le 4 et le 11 septembre … Le projet de loi permettant la fusion de GDF avec Suez doit être soumis aux parlementaires lors de cette session …

2006-07-04

Reuters : « GDF/Suez : projet en commission fin août ou début septembre »

Le projet de loi sur Gaz de France sera examiné soit à la fin du mois d’août, soit au début de septembre, par la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, a annoncé son président Patrick Ollier…au début de l’audition du ministre de l’2conomie Thierry Breton…

2006-07-03

AFP : « GDF/Suez : 4 nouvelles auditions devant parlementaires »

Le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, a annoncé mardi quatre nouvelles auditions ouvertes à la presse sur le projet de loi permettant la fusion GDF/Suez … Il a par ailleurs annoncé que la commission présentera sur ce projet de loi un amendement permettant aux entreprises de revenir au « tarif régulé » de l ’ électricité, assorti de « pénalité » : « Je privilégie l ’ intérêt du consommateur et je suis pour que l ’ État joue un rôle », a-t-il indiqué, en évoquant la « perspective d ’ un accord avec le gouvernement » sur un tel amendement …

2006-07-03

NouvelObs.com : « EADS : les réactions »

Les politiques : Patrick Ollier, le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, salue la nomination de Louis Gallois à la tête d’EADS comme « le meilleur choix possible », en ajoutant que la SNCF perdait « un grand président ».

2006-07-03

Le Journal (de Saône et Loire) : « La SNCF et la RATP changent de conducteurs »

La SNCF et la RATP, entreprises de transport en pleine modernisation, vont changer de patron en même temps, sachant que leur pilotage reste socialement délicat, à l’heure de l’ouverture à la concurrence…Bien des chantiers restent à mener. Outre la modernisation, Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale et administrateur de la SNCF, a évoqué les difficultés persistantes du fret et l’ouverture à la concurrence européenne…

2006-07-03

News Press : « Assemblée nationale, audition de M. Dominique Perben »

La commission des Affaires économiques, de l’environnement et du territoire de l’Assemblée nationale, présidée par Patrick Ollier (UMP, Hauts de Seine), et la commission des Affaires sociales, présidée par Jean-Michel Dubernard (UMP, Rhône), entendront M. Dominique Perben, ministre des Transports, sur le service minimum dans les transports.

2006-07-03

Reuters : « Eurotunnel : les obligataires se tournent vers les politiques »

L’ARCO, association revendiquant 62% des créanciers obligataires d’Eurotunnel, a déclaré lundi qu’elle allait prendre contact avec Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, pour défendre son propre plan de restructuration de l’opérateur du tunnel sous la Manche…

2006-07-02

AFP : « La SNCF et la RATP, au pilotage délicat, changent de conducteurs »

La SNCF et la RATP, entreprises de transport en pleine modernisation, vont changer de patron en même temps, sachant que leur pilotage reste socialement délicat, à l’heure de l’ouverture à la concurrence… « A la SNCF, il reste des chantiers très importants à conduire : achever sa modernisation, largement engagée par Louis Gallois, faire face aux grandes difficultés persistantes du fret, mais surtout piloter l’ouverture à la concurrence européenne », a rappelé à l’AFP, Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale et administrateur de la SNCF…

2006-07-02

AFP : « EADS, SNCF, RATP : grande valse des patrons à un an de la présidentielle »

La présidente de a RATP, Anne-Marie Idrac, a en effet été désignée pour succéder à Louis Gallois à la tête de la SNCF…Une mission qui « nécessite une grande expérience dans le domaine des transports ainsi que des capacités de dialogue constructif avec les syndicats », a estimé dimanche le président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale et administrateur de la SNCF Patrick Ollier…

2006-07-02

AFP : « Gallois « meilleur choix pour EADS », « un grand président » à la SNCF » (Ollier) »

Le président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, a salué dimanche la nomination de Louis Gallois à la tête d’EADS comme « le meilleur choix possible », en ajoutant que la SNCF perdait « un grand président » : « les actionnaires d’EADS ont fait le meilleur choix possible en choisissant quelqu’un qui a une expérience dans le domaine d’activité d’EADS, compte tenu de son passé, et qui a démontré son efficacité et sa rigueur dans la gestion de grandes entreprises et de conflits sociaux », a-t-il déclaré à l’AFP. Patrick Ollier, également administrateur de la SNCF, a aussi jugé que le bilan de Louis Gallois à la SNCF était très positif : « Il a su conduire la modernisation et la restructuration de la SNCF sans avoir de choc frontal avec les syndicats »…

2006-06-30

Le Monde : « EADS : Français et Allemands devront redéfinir leurs rôles »

… « Je ne suis pas sûr qu’il (Noël Forgeard, co-président d’EADS) a été convaincant sur les problèmes de gouvernance et les dysfonctionnements », reconnaissait le président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier ( à l’issue de l’audition de Noël Forgeard , mercredi, par sa commission)…

2006-06-30

Le Monde : « Severstal laisse planer le doute sur ses intentions vis à vis d’Arcelor »

Éconduit par Arcelor qui lui a préféré Mittal, Alexei Mordachov, président de Severstal, va-t-il surenchérir ? Le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier (UMP, Hauts de Seine)), a estimé, (à l’issue de l’audition, mercredi 28 juin, d’Alexei Mordachov par sa commission), qu’une offre amélioré serait difficile à réaliser…

2006-06-29

Le Parisien : « EADS : le coprésident Noël Forgeard n’a pas été convaincant »

Noël Forgeard, le coprésident d’EADS n’a pas « convaincu » les quatre-vingts députés de la commission des Finances et de celle de la commission des Affaires économiques : « …Il maîtrise indiscutablement son affaire au plan industriel, mais son argumentaire comporte des lacunes, en particulier sur la question très controversée des retards constatés sur la livraison de l’Airbus A-350…De même, il lui a été quelque peu difficile de répondre sur les dysfonctionnements apparus au niveau de la chaîne de commandement de l’Airbus A-380 », a déclaré à notre journal Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, qui pour le reste « attend des décisions rapides de la part des actionnaires ». Car selon lui, « il faut redéfinir rapidement un nouveau projet pour relancer Airbus, c’est cela auquel Jacques Chirac a fait allusion en parlant du A-370, le nom de code de ce qui sera peut-être le nouvel avion. ». S’il se refuse à porter un jugement sur la nécessité d’un départ de Noël Forgeard, Patrick Ollier estime néanmoins qu’il « faudra revoir le management » d’EADS.

2006-06-27

Le Figaro : « EADS : Français et Allemands peinent à trouver un accord »

La priorité est de trouver une solution industrielle pour sortir Airbus de la crise. Tel est le diagnostic partagé à la fois par Thierry Breton, le ministre de l’Économie, Arnaud Lagardère et Manfred Bischoff, les deux coprésidents du conseil d’administration de la maison mère d’Airbus après un week-end de discussions serrées…Les prochaines heures seront décisives pour Noël Forgeard, le coprésident exécutif. Il est entendu demain matin par la commission des Finances et la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale…Un exercice à hauts risques car Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques, sera particulièrement attentif à ses explications… »

2006-06-27

Les Échos : « Le patriotisme économique de Dominique de Villepin mis à mal »

Le 31 janvier, le Premier ministre s’était invité à la télévision pour s’insurger contre la proposition « inamicale » du groupe indien Mittal Steel sur Arcelor…Hier,Thierry Breton s’est réjoui du rapprochement « amical » entre les deux groupes…tout comme Nicolas Sarkozy, qui a salué « un mariage de raison » …ou bien encore Patrick Ollier, le président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, qui s’est félicité de cette fusion « utile » qui fait du premier groupe mondial de la sidérurgie un groupe « européen »…

2006-06-27

Le Figaro : « Arcelor-mittal : le Gouvernement et la majorité se félicitent de l’opération »

… « Voilà six mois, lorsque l’OPA a été rendue publique, il n’y avait pas de projet industriel et Lakshmi Mittal avait une vision familiale de la gouvernance du groupe », argumente Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques, « aujourd’hui, ce n’est plus le cas… ».

2006-06-26

NouvelObs.com « Clearstream : Gergorin met Villepin en cause »

Il affirme que le Premier ministre ne voulait pas que Nicolas Sarkozy soit mis au courant d’une enquête et révèle être l’auteur de toutes les lettres.

…Il souligne également que pendant la rencontre, en présence du général Philippe Rondot, « on a parlé de Nicolas Sarkozy, peut-être pas de façon dithyrambique, mais pas en terme de « compte Clearstream » ; « Je crois que c’est comme pour Patrick Ollier, personne n’a dit qu’il avait un compte », ajoute-t-il…

2006-06-26

Reuters : « Chirac va pouvoir répondre aux interrogations des Français…et remettre une peu de raison »

« Le président de la République, qui fixe les orientations du Gouvernement, va avoir l’occasion de répondre aux interrogations des Français lundi soir lors de son intervention à la télévision » a déclaré lundi le président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale ; Patrick Ollier a également estimé que Jacques Chirac doit remettre « un peu de raison » dans la vie politique française, en particulier dans la majorité, « au sein de laquelle il y a de fortes discussions »…

2006-06-26

NouvelObs.com : « Chirac sur France 2 : les réactions »

À droite : Patrick Ollier, président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale : « Le président de la République, qui fixe les orientations du gouvernement, va avoir l’occasion de répondre aux interrogations des Français, car il y a des interrogations ; c’est à lui qu’il convient de répondre, je suis certain qu’il le fera ce soir. Il faut qu’il définisse l ‘action que le Gouvernement va avoir à conduire d’ici la présidentielle, car il peut y avoir une confusion entre la campagne et l’action du Gouvernement …Nous avons été élus pour 5 ans au Parlement et nous souhaitons pouvoir travailler jusqu ‘au dernier moment… »

2006-06-26

News Press : « audition de Monsieur Noël Forgeard »

La commission des finances, présidée par Pierre Méhaignerie, et la commission des Affaires économiques, présidée par Patrick Ollier, ont décidé d’un commun accord, de procéder à l’audition de Monsieur Noël Forgeard, président exécutif d’EADS…

2006-06-26

Le Figaro : « Jour J pour EADS »

Des heures décisives pour Noël Forgeard, coprésident exécutif d’EADS : mercredi matin, il est entendu par les commissions des Finances et celle des Affaires économiques, présidée par Patrick Ollier : « si les éclaircissements apportés par M. Forgeard ne sont pas convaincants, je ne vois pas comment, dans ces conditions, le management de l’entreprise peut rester en l’état », affirme le député. La crise a révélé que les principes sur lesquels est bâti le groupe franco-allemand sont sa faiblesse.

2006-06-26

Le Parisien : « Arcelor dit oui à Mittal

…Côté politique, Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, qui doit en principe recevoir Lakshmi Mittal mercredi, s’est « réjoui » de cette nouvelle…

2006-06-26

Reuters : « réactions politiques au projet de fusion Mittal – Arcelor »

Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale : « C’est quelque chose d’utile aujourd’hui ; cela crée le premier groupe sidérurgique mondial ; il est européen et c’est une bonne chose. » Le député a également estimé que le Premier ministre Dominique de Villepin et Thierry Breton « s’étaient beaucoup investis sur ce dossier » et que cela avait permis de « faire évoluer les choses positivement ».

2006-06-26

AFP : La fusion Arcelor-Mittal « utile » selon M. Ollier

La fusion Arcelor-Mittal sera « utile » , a déclaré lundi le président de la commission des Affaires économiques de l’assemblée nationale Patrick Ollier (UMP), qui estime que les salariés du groupe vont être « rapidement rassurés » sur l’emploi…

2006-06-26

Reuters : « Arcelor-Mittal soutenu, après avoir essuyé toutes les critiques »

…Le député UMP Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques à l’Assemblée nationale, a pour sa part jugé « utile » l’accord de fusion entre Arcelor et Mittal. « Tout a changé en six mois », a-t-il expliqué, en faisant allusion aux vives réserves exprimées en leur temps par le gouvernement français.

2006-06-26

La Tribune : « L’action Arcelor bondit sur l’annonce de la fusion avec Mittal »

…Chez les politiques, les réactions sont plus variées…satisfaction prudente à l’UMP, où l’on salue le « mariage de raison » des deux groupes…Et pour le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale Patrick Ollier, « la fusion est quelque chose d’utile, car elle créée le premier groupe mondial de la sidérurgie et il est européen, ce qui est une bonne chose »…

2006-06-26

Reuters : « Ollier veut interroger Forgeard sur ses stock options »

Le président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale a déclaré lundi qu’il interrogerait le co-président exécutif d’EADS Noël Forgeard sur les ventes de stock options qu’il a effectuées avant la récente chute du titre du groupe… « si les réponses de Noël Forgeard ne sont pas convaincantes, les hommes politiques assumeront leurs responsabilités et diront un certain nombre de choses… ». Il a cependant estimé que le problème principal était « la gestion du groupe aéronautique » car « les problèmes de retard ne sont pas acceptables – même si Boeing connaît les mêmes difficultés- et compromettent le programme Airbus ».

2006-06-26

RTL : « Les chroniques : Patrick Ollier »

Le député UMP des Hauts de Seine, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, était l’invité de RTL lundi. Il a tout d’abord jugé la fusion Arcelor-Mittal « utile car elle crée le premier groupe mondial, qui est européen » ; il a par ailleurs indiqué que l’action des pouvoirs publics avait permis d’influencer l’évolution des dossiers et conduit à ce que Mittal propose une offre améliorée par rapport à son premier projet, en terme de prix des actions, de gouvernance et de projet industriel. Interrogé sur l’action du Gouvernement dans les mois à venir, il a souhaité faire ressortir le bilan et pouvoir continuer à travailler jusqu’au dernier moment sans attendre que la campagne présidentielle se passe. S’agissant enfin de sa position sur l’homoparentalité, il a fait savoir que pour lui, « une famille, c’est un papa et une maman »…

2006-06-24

Le Figaro : « Suez-Gaz de France : les coulisses »

Fronde contre Villepin, même pour certains de ses proches, pour lesquels la fusion serait « une bêtise politique »…Patrick Ollier, plus mesuré, demande « des garanties »…

2006-06-24

Le Parisien : « Noël Forgeard auditionné »

Le co-président de l’entreprise EADS sera auditionné mercredi matin par les commissions des Finances et des Affaires économiques de l’Assemblé nationale : « si les éclaircissements apportés par M. Forgeard ne sont pas convaincants, je ne vois pas comment, dans ces conditions, le management de l’entreprise peut rester en l’état » a d’ores et déjà tenu à expliquer le député Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques.

2006-06-24

La Nouvelle République : « EADS : le coprésident entendu par les députés »

Le coprésident d’EADS sera entendu mercredi par les commissions des Finances et des Affaires économiques de l’Assemblée nationale… » Si les éclaircissements apportés par M. Forgeard ne sont pas convaincants très rapidement, je ne vois pas comment dans ces conditions le management de l’entreprise peut rester en l’état », a commenté Patrick Ollier, président (UMP) de la commission des Affaires économiques

2006-06-24

Sud Ouest : « EADS : Quelle direction prendre ? »

La future « gouvernance » du groupe franco-allemand suscite bien des pistes de réorganisation. Noël Forgeard, le co-président d’EADS,fragilisé par la polémique sur ses stock-options, sera lui entendu mercredi par les commissions des Finances et des Affaires économiques de l’Assemblée nationale… « Si les éclaircissements apportés par M. Forgeard ne sont pas convaincants très rapidement, je ne vois pas comment dans ces conditions le management de l’entreprise peut rester en l’état », a commenté hier Patrick Ollier, président (UMP) de la commission des Affaires économiques.

2006-06-24

Paris-Normandie : « Aéronautique : Forgeard entendu par les députés »

Le co-président d’EADS, Noël Forgeard, sera auditionné mercredi à 9H30 par les commissions des Finances et des Affaires économiques de l’Assemblée nationale… « Si les éclaircissements apportés par M. Forgeard ne sont pas convaincants très rapidement, je ne vois pas comment dans ces conditions le management de l’entreprise peut rester en l’état », a prévenu Patrick Ollier, président (UMP) de la commission des Affaires économiques

20006-06-23

Le 18H.Com : « Noël Forgeard devant les députés mercredi »

Noël Forgeard devra justifier sa conduite dans l’affaire de ses stock- options mercredi 28 juin devant la commission des Finances et des Affaires économiques de l’Assemblée nationale. Le co-président français d’EADS devra ainsi se montrer « convaincant » pour Patrick Ollier, le président UMP de ladite commission…

2006-06-23

AFP : « EADS : Forgeard entendu par les députés »

Le co-président d’EADS, Noël Forgeard, sera auditionné mercredi à 9H30 par les commissions des Finances et des Affaires économiques de l’Assemblée nationale… « Si les éclaircissements apportés par M. Forgeard ne sont pas convaincants très rapidement, je ne vois pas comment dans ces conditions le management de l’entreprise peut rester en l’état », a commenté auprès de l’AFP Patrick Ollier, président (UMP) de la commission des Affaires économiques, « les informations récemment parues au sujet de la situation industrielle de ce groupe, dont le capital est, pour partie, détenu par l’État, du cours de l’action et des ventes d’actions ou levées de stock-options auxquelles il a été récemment procédé, rendent cette audition indispensable au contrôle que se doit d’exercer le Parlement… »

2006-06-22

Le point : « Fusion GDF / Suez »

… « Le public a peur que la fusion fasse monter le prix du gaz ; c’est son principal sujet de préoccupation dans cette affaire, bien éloigné des considérations sur le « patriotisme économique » ; pourtant, il n’y a pas de lien entre la fusion et le prix du gaz, par ailleurs réglementé. Ce prix augmente, comme cela a toujours été le cas, dans le sillage du prix du pétrole (+ 30% sous les socialistes) », explique Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques à l’Assemblée nationale, partisan de la fusion, qui, selon lui, peut même peser favorablement sur les prix, le nouveau groupe, en devenant acheteur principal du gaz naturel en Europe, ayant une capacité de négociation renforcée vis à vis de ses fournisseurs.

2006-06-21

Le Parisien : « GDF – Suez : députés et syndicats divisés »

L’annonce du report à septembre de la discussion du projet de loi sur la fusion GDF – Suez a ravi certains députés UMP (qui seront ainsi en vacances dès le 30 juin) et effaré les autres. L’UMP Patrick Ollier « accepte cette décision mais la regrette », notant que tout ce temps permet à la gauche d’organiser « l’obstruction »…

2006-06-21

NouvelObs.com : « GDF – Suez : les députés UMP toujours en colère »

…Président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier a regretté le report du texte au mois de septembre, …tout comme le Villepiniste Hervé Mariton, qui a estimé que le report de la fusion allait fragiliser la situation de Suez en accroissant la menace d’une OPA hostile de l’italien Enel sur le groupe franco-belge…

2006-06-20

NouvelObs.com : « Fusion GDF – Suez : les réactions »

Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale (UMP) : « Personnellement, j’aurais souhaité que le texte soit voté maintenant. C’est un texte de défense du consommateur. Je veux bien qu’on pollue le débat pour des questions de forme, mais la vérité est que le consommateur risque d’en être la victime. »

2006-06-20

AFP : « Ollier aurait préféré « un vote maintenant »

Patrick ollier (UMP), président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, a regretté mardi que le débat et le vote sur le projet de fusion GDF-Suez n’aient pas eu lieu « maintenant » et soit reporté en septembre ; car pour lui « c’est un texte de défense du consommateur »…Selon Patrick Ollier, « les réticences » des députés UMP portent « plus sur la forme que sur le fond ». « Pendant la première quinzaine du mois de juillet, les parlementaires n’avaient pas l’intention de revenir à Paris pour ferrailler avec les socialistes, …d’autant que le recul sur le CPE les avait échaudés…Interrogé sur l’attitude frondeuse du groupe UMP, Patrick Ollier a indiqué que « seul le président de la République peut décider de changer de Premier ministre. Dominique de Villepin est Premier ministre, la majorité soutient son action. »

2006-06-20

Reuters ; « GDF-Suez : Ollier déplore le report de l’examen du projet de loi »

Le président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, a déploré mardi le report de l’examen de la fusion entre Gaz de France et Suez à l’automne : « personnellement, j’aurais souhaité que le texte soit voté maintenant ; c’est un texte de défense du consommateur… »

2006-06-19

Le Parisien : « GDF/Suez : Villepin y croit encore »

Le premier Ministre n’a pas renoncé à convaincre sa majorité de l’intérêt « stratégique » d’une fusion entre les deux entreprises… « Il faut prendre conscience que si l’on ne fait rien, on risque à tout moment de voir le groupe italien Enel lancer une opération hostile contre Suez », argumente Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques à l’Assemblée, « imaginez la tête que l’on fera en France si ce fleuron industriel est dépecé. Nous avons les moyens de nous prémunir contre une mauvaise surprise, agissons. »…

2006-06-17

Reuters : « un texte sur GDF peut-être au Sénat dès cette session/ Ollier

« Un texte législatif ouvrant la voie à la privatisation de GAZ de France pourrait être déposé au Sénat avant la fin de cette session parlementaire », a déclaré vendredi le président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale. « Il y a à l’UMP une majorité pour voter le texte », y compris à l’assemblée, afin d’ouvrir la voie à une fusion avec Suez, mais beaucoup de députés jugent le calendrier trop serré. C’est pourquoi, pour que les Italiens comprennent bien que nous sommes déterminés à empêcher une OPA hostile du groupe italien Enel sur Suez, ce texte pourrait être déposé au Sénat sans attendre la rentrée parlementaire d’automne ».

2006-06-17

Ouest – France : « GDF - Suez : Villepin coincé par l’UMP »

Le Premier ministre …espère que les arguments des partisans de la fusion – Thierry Breton, Patrick Ollier, Patrick Devedjian – finiront par l’emporter…

2006-06-17

La Nouvelle République : « Fusion GDF – Suez : Villepin temporise mais reste déterminé »

…En revanche , Patrick Ollier et Patrick Devedjian, chauds partisans de la fusion GDF – Suez, ont plaidé pour un compromis…

2006-06-17

Reuters : « Résumé de l’actualité »

Paris- Le Gouvernement a décidé de se donner encore quelques jours avant d’arrêter le calendrier d’examen du projet de loi de privatisation de Gaz de France. Selon le député UMP Patrick Ollier, un texte pourrait être déposé avant la fin de la session parlementaire au Sénat, à défaut de l’être à l’Assemblée nationale…

2006-06-17

Le Monde : « Le Gouvernement choisit de reporter la privatisation de GDF »

…C’est Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, qui a plaidé pour une scission du texte. Au ministère des Finances, on revendique aussi cette idée…

2006-06-16

Reuters : « course contre la montre pour la privatisation de GDF »

…Selon le député Patrick Ollier, un texte pourrait être déposé avant la fin de la session parlementaire au Sénat, à défaut de l’être à l’Assemblée nationale…Pour Patrick Ollier, il y a en outre le risque d’une OPA hostile d’Enel sur Suez, d’où la « nécessité de prendre une initiative rapide…Patrick Ollier affirme avoir obtenu cinq garanties du ministre de l’Économie Thierry Breton : que GDF garde son nom, que le statut spécifique des gaziers soit « protégé », que la mission de service public soit « préservée », que l’État conserve une minorité de blocage de 34% et dispose d’une action spécifique pour s’opposer à d’éventuelles OPA .

2006-06-16

AFP : GDF / Suez : Ollier salue « la responsabilité et le courage » de Chérèque »

Le président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, a salué vendredi « la responsabilité et le courage de François Chérèque », qui a estimé que le Gouvernement « prenait un risque » s’il reportait la fusion GDF / Suez. « Monsieur Chérèque a raison, car c’est l’intérêt de la France », a ajouté Monsieur Ollier dans une déclaration à l’AFP. Pour lui, cette prise de position du numéro un de la CFDT est « un signal très fort ».M. Ollier est partisan de la fusion GDF / Suez, qui « va dans le sens de l’intérêt de la France et des consommateurs », car « avec la fusion, GDF / Suez sera « le premier acheteur européen de gaz avec 20% du marché, ce qui lui permettra, avec cette masse critique, de peser sur les prix du gaz qui sont adossés à ceux du pétrole », a expliqué le député. Selon lui, « le plus grave serait de ne rien faire », d’autant que Suez emploie 60.000 personnes.

2006-06-16

Le 18H.com : « GDF : Matignon reporte la privatisation »

….Le projet est donc gelé, au moins jusqu’en octobre. On réactive donc la piste d’un « plan B », sous la forme d’un échange de participations entre Suez et GDF…D’où l’idée, défendue du reste par Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques à l’Assemblée, d’une scission du texte sur l’énergie en deux volets : le premier, consacré à l’ouverture du marché aux particuliers le 1 er juillet 2007 dans le cadre de la libéralisation totale de l’énergie, serait susceptible d’être présenté très rapidement en conseil des ministres…Le second, dédié au montage capitalistique en vertu duquel l’État descendrait à 34% du capital de GDF contre 70%autorisés à présent, serait, lui, soumis ultérieurement. C’est à dire pas avant la rentrée parlementaire…

2006-06-16

Reuters : « Un texte sur GDF pourrait être déposé au Sénat »

… « Il y a une majorité à l’UMP pour voter ce texte, y compris à l’UMP, mais beaucoup de députés jugent le calendrier trop serré », a déclaré Patrick Ollier…qui pour éviter le risque d’une OPA hostile d’Enel sur Suez, souhaite une « initiative rapide » et propose de « scinder le projet de loi en deux, une idée qui fait son chemin »…

2006-06-15

Le Monde : « Bataille d’influence à l’UMP sur l’avenir de Gaz de France.

… « ça s’est bien terminé », lance le ministre de l’Économie Thierry Breton à Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée national, à la sortie de la réunion des députés de l’UMP, mardi 13 juin, consacrée au projet de loi sur l’énergie et au mariage entre Gaz de France (GDF) et Suez…

2006-06-15

L’Humanité : « Villepin en difficulté sur GDF »

…Enfin, invité sur Europe 1, le président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, Patrick Ollier, a reconnu que « la moitié du groupe s’interroge sur l’opportunité politique de légiférer avant la fin de la session parlementaire ».

2006-06-15

Le Point : « Urbanisme : renforcement du prêt à taux zéro »

Le Gouvernement a accepté en seconde lecture de sa loi d’engagement national pour le logement un amendement de Patrick Ollier qui majore d’une somme pouvant aller jusqu’à 15 000 euros le montant du prêt à taux zéro dont peuvent bénéficier les candidats à l’accession à la propriété dans le neuf, qui gagnent moins que les plafonds d’aide au logement locatif…

2006-06-15

La Tribune : « Fret SNCF plombé par les grèves »

Les grèves ont causé 80 millions d’euros de pertes de chiffre d’affaires depuis janvier .

…Citant quelques « aiguilleurs du sud-est qui bloquent les trains », Patrick Ollier, député UMP des Hauts de Seine, président de la commission des Affaires économiques de l‘Assemblée nationale et administrateur de la SNCF, estime que ces conflits sociaux « plombent le plan de redressement et mettent en péril le retour à l’équilibre »…

2006-06-14

Reuters : « tir groupé à L’Assemblée contre la privatisation de GDF »

..Pour Patrick Ollier, président UMP de la commission des Affaires économiques, le projet de fusion est « un bon projet » mais « il appartient au Premier ministre de savoir » où il veut aller : « Soit aller jusqu’au bout, soit aboutir à un projet industriel sous une forme juridique différente ». « Le débat est ouvert. Il y a encore moyen de faire autre chose pour arriver au même résultat », a-t-il ajouté.

2006-06-14

Le Parisien / Aujourd’hui en France : « La fusion GDF / Suez à l’arrêt »

…La fusion Suez – GDF, annoncée par Thierry Breton et Dominique de Villepin, ne devrait pas être votée à l’Assemblée nationale d’ici au 14 juillet… « C’est un vrai projet industriel , qui comporte un vrai volet de défense des consommateurs », a plaidé Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques…

2006-06-13

AFP : « Fusion GDF / Suez : réactions dans les couloirs de l’Assemblée nationale »

Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques : « je suis en faveur d’un projet de fusion Suez-GDF, car il est dans l’intérêt de GDF et des consommateurs. Il faut aller vite maintenant, sinon on ne la fera pas ».

2006-06-09

Le Figaro Économie : « Gaz de France : l’inquiétude monte chez Suez »

Les députés sont de plus en plus réservés sur le projet de fusion Suez – Gaz de France…alors que les marchés spéculent intensément sur une spéculation d’Enel…C’est peut-être le spectre de l’Enel s’attaquant de façon hostile à Suez qui pourrait peut-être pousser les députés à se lancer à leur tour dans « le patriotisme économique parlementaire » : « le vote du projet de loi, que je demandais très vite, je le réclame désormais d’urgence ; je suis très inquiet du risque de démantèlement de Suez. Ce serait dommage pour la France, pour Suez et pour Gaz de France », a déclaré hier au Figaro Patrick Ollier, président de la commission des affaires économiques de l’Assemblée…

2006-06-08

Le Monde : « Pas de deux sur le logement social »

…le quota de 20% de logements sociaux imposé à environ 750 communes va rester en vigueur : instaurée par la gauche dans la loi relative à la « Solidarité et au Renouvellement Urbain », cette disposition était dans le collimateur de plusieurs députés UMP…De nombreuses municipalités de droite ne supportent en effet pas d’être, chaque année, soumises à un prélèvement financier et de devoir s’engager dans un programme de construction locative sociale dont le volume est fixé par l’État. Dans l’amendement qu’il avait déposé, le député (UMP) des Hauts de Seine Patrick Ollier a donc voulu assouplir cette règle en élargissant la notion de logements sociaux à certaines opérations d’accession sociale à la propriété, sous réserve que celle-ci concerne des ménages dont les ressources sont inférieures à un plafond donné…La proposition de Monsieur Ollier avait reçu un avis favorable du Gouvernement…Deux jours après sa passe d’armes avec le ministre de la Cohésion sociale, le député des Hauts de Seine a présenté un amendement qui augmente le PTZ d’un montant pouvant atteindre 15 000 euros. Destinée à aider les ménages modestes à devenir propriétaires, cette dernière mesure, qui pourrait concerner 20 000 familles dès 2007, a été adoptée par l’Assemblée nationale et chaleureusement saluée par Monsieur Borloo…

2006-06-08

Le Monde : « GDF : la majorité divisée sur le débat au Parlement »

Le projet de privatisation de Gaz de France continue de mettre l’UMP en ébullition…Partisans et opposants du projet de fusion entre GDf et Suez ont fait valoir leurs arguments mardi, à l’occasion d’un déjeuner à Matignon réunissant les membres de la majorité de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale…Son président, Patrick Ollier, plaide pour que le texte soit soumis sans tarder à la discussion : « …je demande le débat. C’est l’intérêt de la France qui est en jeu ; la constitution de ce groupe est un élément essentiel de régulation du marché. »

2006-06-07

AFP « GDF/Suez : pas de rébellion UMP, interrogations sur « l’opportunité » »

Patrick Ollier, président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, a assuré mercredi que le groupe UMP n’était pas « en rébellion » contre Dominique de Villepin sur le projet ouvrant la voie à la fusion GDF-Suez : « il y a une moitié du groupe pour et une moitié du groupe qui s’interroge simplement sur « l’opportunité politique » d’engager maintenant ce débat avant la fin de la session parlementaire. Mais sur le fond, tout le monde est d’accord, car on ne peut pas rester en l’état, il faut avancer sinon ce serait grave pour l’avenir de GDF et de Suez aussi », a –t-il déclaré sur Europe 1, ajoutant que le projet de loi ouvrant la voie à la fusion GDF/ Suez était « dans l’intérêt des consommateurs ».

2006-06-07

Le Figaro Économie : « Suez-GDF : course contre la montre à l’Assemblée »

…Le projet de rapprochement entre les deux groupes suscite l’inquiétude parmi les députés…Au sein même de la majorité, des voix s’élèvent pour mettre en garde le Premier ministre. Ainsi Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée, sortant d’un déjeuner à Matignon, a fait savoir que « le chemin » était « encore long ». Le député UMP, favorable à la fusion, pose un certain nombre de conditions : « Gaz de France ne doit pas disparaître, le groupe doit garder son nom. Sa mission de service public doit être préservée. Il faut apporter des garanties sociales et il doit être clairement stipulé, dans la loi en préparation, que l’État garde 34% du nouvel ensemble ».

2006-06-06

AFP : « Fusion GDF / Suez : Villepin pas décidé à « aller seul sous la mitraille »

Le Premier ministre s’est montré prudent, mardi, sur la présentation, devant le Parlement, d’un texte réduisant la participation de l’État dans le capital de Gaz de France (GDF), préalable nécessaire à la fusion GDF / Suez…Le Premier ministre déjeunait avec les membres de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale…dont son président, Patrick Ollier, qui a souhaité « que le travail parlementaire se fasse »…

2006-06-06

News Press : « le prêt à 0% renforcé pour développer l’accession sociale à la propriété »

Une mesure phare de la loi Engagement National pour le Logement : le renforcement du prêt à 0% pour développer l’accession sociale à la propriété en faveur des ménages modestes. Jean-louis Borloo, ministre de l’Emploi, du Logement et de la Cohésion sociale se félicite de l’adoption, en seconde lecture à l’Assemblée, d’un amendement au projet de loi Engagement National pour le Logement, qui aidera davantage les ménages disposant de ressources modestes à devenir propriétaires de leur logement pour la première fois. Cet amendement soutenu par le Gouvernement a été présenté par Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques, et permettra d’augmenter le prêt à taux 0% d’un montant pouvant atteindre 15 000 euros…

2006-06-05

La Tribune : « petit coup de pouce pour le prêt à taux zéro »

Le montant maximal du PTZ pourra augmenter de

15 000 euros dans les zones les plus chères…C’est le second coup de pouce en quelques mois pour l’accession sociale à la propriété. Jeudi, les députés ont voté la hausse du montant maximal du prêt à taux zéro (PTZ). L’amendement, co-signé par les deux députés UMP Patrick Ollier et Gérard Hamel, a été adopté dans le cadre de l’examen en seconde lecture du projet de loi Borloo dit ENL (Engagement National pour le Logement)…

2006-06-05

Les Échos : « prêt à 0% : 20 000 bénéficiaires de plus par an comme objectif »

Les députés ont adopté un amendement au projet de loi permettant aux ménages à revenus modestes d’accéder à des prêts à 0% de montants plus élevés….Cet amendement du député Patrick Ollier, adopté par l’Assemblée en seconde lecture du projet de loi sur le logement, a prévu de nouveaux avantages pour les ménages à revenus modestes qui achètent un logement neuf…

2006-06-03

Libération : « La prêt à taux zéro dopé par les députés »

Comment faciliter l’accession sociale à la propriété des ménages modestes sans toucher au quota de 20% de logements sociaux imposé par la loi SRU ? Par un coup de pouce financier non négligeable ont répondu Gouvernement et majorité…Les ménages modestes qui souhaitent accéder à la propriété vont être fortement aidés grâce à l’augmentation du montant du prêt à taux zéro (PTZ) : « notre objectif est de créer un dispositif nouveau d’accession sociale à la propriété afin de répondre à une demande légitime des Français » , a affirmé Patrick Ollier…

2006-06-02

La Tribune : « Le montant du prêt à taux zéro accru de 15 000 euros »

Les députés ont adopté hier un amendement UMP qui augmente le montant du prêt à taux zéro de 15 000 euros lors de l’examen du projet de loi Borloo sur le logement. A compter du 1 er janvier 2007, les familles modestes pourront également bénéficier d’une aide complémentaire de la part de la commune d’implantation du logement qu’elles souhaitent acheter, expose par ailleurs l’amendement cosigné par Patrick Ollier, président de la commission des Affaires Économiques, et Gérard Hamel, rapporteur du texte…

2006-06-02

Les Échos : « Suez-GDF : le Gouvernement hésite »

Le Premier ministre a promis hier que le projet de fusion ferait l’objet dans les trois semaines d’un débat au Parlement. Mais, au sein du groupe UMP, de plus en plus d’élus jugent urgent d’attendre…Patrick Ollier député (UMP) des Hauts de Seine et président de la commission des Affaires économiques, plaide aujourd’hui pour « une révision de la directive européenne » ouvrant les marchés de l’énergie à la concurrence, et souhaite que le projet de loi en préparation « protège mieux le consommateur ».

2006-06-02

Le Parisien : « logement : « 80 000 ménages pourront acheter leur HLM »

Certes, le président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, a dû …revenir sur son amendement … mettant en cause le seuil de 20% de logements sociaux, mais il a obtenu du Gouvernement le financement d’un nouveau dispositif qui permettra, selon lui, à 80 000 ménages modestes d’acheter leur HLM : « cela permettra à un nombre accru de Français modestes de devenir propriétaires de leur logement social ; pour eux, c’est une victoire ; notre pays va pouvoir combler ainsi une partie de son retard en matière d’achat de logements sociaux, c’était mon objectif initial. Je suis fier de l’avoir atteint après avoir négocié avec Jean-louis Borloo, Thierry Breton et Dominique de Villepin, lequel a donné son feu vert jeudi matin ; même des responsables de gauche m’ont félicité… »

LOGEMENT SOCIAL : COMMUNIQUÉ

L’amendement de Patrick Ollier visant notamment à inclure, dans le quota de 20% de logements sociaux imposé aux communes par la loi SRU, les logements neufs acquis grâce à une aide comme le prêt à taux zéro, n’a pas été « retiré » mais partiellement modifié.

Cette disposition, voulue par Patrick Ollier pour répondre à l’aspiration de nombreux ménages à devenir propriétaires, avait été votée par les députés en première lecture du projet de loi sur le logement mais avait ensuite été supprimée par les sénateurs qui n’avaient comptabilisé, dans l’amendement de Patrick Ollier , que les seules HLM vendues à leurs occupants.

Le Gouvernement et le groupe UMP ont convenu de laisser « tel quel » le texte voté par les sénateurs tout en prévoyant prochainement un dispositif pour mieux définir et améliorer l’accession sociale à la propriété.

2006-06-01

Le Monde : « L’UMP ovationne le ministre de l’Emploi »

…Le chef de l’État a donné son accord à ce que l’on puisse donner une certaine souplesse à la loi Solidarité et Renouvellement Urbain (SRU) », se défendait encore, la veille, Patrick Ollier …qui souhaitait assouplir le quota de 20% de logements sociaux auxquelles sont tenues les communes de plus de 3 500 habitants en y intégrant les logements en accession sociale à la propriété. Le député des hauts de Seine dénonçait « la manipulation fallacieuse et malhonnête du Sénat, montée par les socialistes et l’UDF avec deux sénateurs UMP à 1h du matin ! Je n’accepte pas le procès que l’on me fait … »

2006-06-01

AFP : « Coup de pouce des députés à l’accession sociale à la propriété »

….Cette mesure a été décidée à l’issue du bras de fer entre la gauche, l’UDF et une partie de l’UMP et le président de la commission des Affaires Économiques Patrick Ollier qui voulait assouplir le quota de 20% de logements fixé pour les communes dans la loi SRU en y introduisant les logements neufs acquis grâce au prêt à taux zéro…Revenant sur la polémique qu’avait suscitée son amendement, …Patrick Ollier a estimé qu’on lui avait fait « un mauvais procès d’intention », assurant qu’il avait cherché à mettre en place « une vraie politique d’accession sociale à la propriété »…

2006-06-01

Reuters : « logement / Assemblée »

L’Assemblée décide de ne pas toucher au quota de 20% de logements sociaux dans les communes de plus de 3 500 habitants.

En revanche, trois amendements de Patrick Ollier (UMP) ont été votés qui créent de nouvelles mesures en faveur de l’accession sociale à la propriété…

2006-06-31

NouvelObs.com : « loi SRU : retour au quota de 20 % »

Les députés ont retiré du texte Borloo la partie de l’amendement Ollier assouplissant le quota de 20% de logements sociaux fixé dans la loi SRU…Patrick Ollier s’est néanmoins dit mardi soir « satisfait » de l’accord trouvé, dans la mesure où « l’accession sociale reste définie » : « L’accession sociale à la propriété, c’est mon combat ; que cela ne soit pas pris en compte dans le quota des 20%, je n’en fais pas un drame », a déclaré le député, qui a déclaré que les types de plafonds de revenus fixés pour ce type d’accession seraient les mêmes que pour l’APL.

2006-06-31

Le Figaro : « L’UMP renonce à assouplir les quotas de HLM »

Majorité : le Gouvernement, l’UMP et la commission des affaires économiques ont renoncé, hier, à assouplir le quota de 20% de logements sociaux …contre l’avis d’une partie des députés UMP qui militaient en faveur d’un assouplissement. L’amendement de Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques, souhaitait ainsi intégrer les programmes d’accession sociale à la propriété dans le calcul des 20% de logements sociaux. Mais son amendement, adopté par les députés en première lecture, avaient été édulcoré par les sénateurs. Hier, les députés se sont entendus pour laisser leur texte « tel quel », a expliqué le président du groupe UMP, Bernard Accoyer…qui a ajouté qu’il avait décidé de « définir précisément l’accession sociale à la propriété telle que définie dans l’amendement de la commission ». Patrick Ollier s’est dit « satisfait ».

2006-05-31

Ouest France : « quota de logements sociaux : la droite recule »

L’amendement Ollier destiné à assouplir le quota de 20% de logements sociaux , qui devait être examiné aujourd’hui a été « retiré » …Ce quota de 20% a été institué par une loi votée en décembre 2000 à l’initiative du gouvernement Jospin, la loi dite SRU (Solidarité et Renouvellement Urbain)…Voté en première lecture à l’Assemblée en janvier dernier, l’assouplissement de la loi SRU avait été recalé en avril par le Sénat. Mais Patrick Ollier est un parlementaire obstiné. Il a voulu saisir l’occasion d’un nouvel examen de la loi Borloo à l’Assemblée nationale pour revenir à la charge. Il propose que les logements HLM achetés par leurs occupants dans le cadre de « l’accession sociale » puissent désormais être pris en compte comme des logements sociaux : « je ne suis pas contre la loi des 20% », explique t-il, « je dis simplement que je la nourris de quelque chose de supplémentaire qui n’existait pas »…

2006-05-30

AFP : « Logement : Ollier satisfait de l’accord trouvé entre Gouvernement et UMP »

Le président UMP de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier, s’est dit mardi soir « satisfait » de l’accord intervenu entre le Gouvernement et les députés UMP sur son amendement, dans la mesure où « l’accession sociale à la propriété sera définie » dans le projet e loi Borloo…

2006-05-30

Reuters : « Logement social : l’UMP prudente sur un assouplissement des règles »

Le groupe UMP de l’Assemblée nationale, qui ne veut pas « faire le jeu de l’opposition », est prudent sur le projet de l’assouplissement de la règle qui oblige les communes à construire 20% de logements sociaux, quota dont Patrick Ollier, président de la commission des Affaires « économiques, souhaite qu’il prenne en compte les programmes d’accession sociale à la propriété…

2006-05-30

Libération : « Loi Borloo »

…L’amendement Ollier, dans le projet de loi ENL de Borloo, permet aux villes de se soustraire au quota imposé par la loi SRU de 20% de logements locatifs sociaux en construisant à la place des programmes d’accession aidée à la propriété (notamment par le biais du prêt à taux zéro)…

2006-05-30

AFP : « Quota de logement social : Ollier dénonce « un faux procès politicien »

Le président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier, a estimé mardi que les critiques sur son amendement assouplissant le quota de 20% de logements sociaux dans les communes était un « faux procès politicien »… « C’est le plafond qui permet de louer un logement social ; avec le même plafond, on pourra acquérir un logement social. Je ne vois pas pourquoi lorsque cela devient de la propriété, ce ne serait plus du social, alors que cela permettrait aux familles modestes d’accéder aussi à la propriété. C’est un faux procès que l’on me fait, c’est politicien mais pas très honnête. »

2006-05-30

Le Monde : « l’assouplissement de la loi SRU devant les députés »

Patrick Ollier est un parlementaire persévérant. A l’occasion de l’examen, en deuxième lecture, du projet de loi portant engagement national pour le logement, (ENL), le député UMP des Hauts de Seine monte à nouveau au front contre le quota de 20% de logements sociaux imposé à quelque 740 communes … et propose un amendement identique à celui qu’il avait proposé en première lecture : assimiler temporairement à du logement social certaines opérations d’accession sociale à la propriété, un aménagement qui, d’après Patrick Ollier, « permettrait de répondre à l’aspiration de nombreux ménages à devenir propriétaires »…

2006-05-25

Challenges : « Mittal, un prédateur un peu moins patient »

Lakshmi Mittal a enfin lancé son offre sur Arcelor, avant de

la relever immédiatement. Un coup d’accélérateur après une vaste campagne de séduction…Les parlementaires ont ainsi eux aussi été sollicités par Lakshmi Mittal : le président (UMP) de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier, celui (UDF) de la commission des Finances du Sénat, Jean Arthuis…

2006-05-24

Le Figaro : « les députés font la chasse aux péniches illégales »

… « Le long des fleuves de France, et plus particulièrement en région parisienne, des bateaux logements accostent sans autorisation et restent là pendant des années ; cela ne pouvait plus durer », explique Patrick Ollier, le député-maire UMP de Rueil-Malmaison (Hauts de Seine) et président de la commission des Affaires Économiques de l’Assemblée nationale, à l’origine du dépôt des amendements. »…

2006-05-19

Le Parisien : « Environnement / Patrick Ollier, le député-maire de Rueil, durcit la loi sur les bateaux-logements »

Sur le millier de bateaux-logements installés le long des berges de la Seine, de la Marne et de l’Oise, la moitié sont en situation irrégulière. Le seul département des Hauts de Seine accueille plus de 500 péniches d’habitation, dont près de la moitié n’ont pas d’autorisation. Le député-maire de Rueil-Malmaison a décidé de faire le ménage. Président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, il a fait adopter…quatre amendements au projet de loi sur l’Eau pour empêcher les stationnements abusifs qui « polluent les rives ». Ces amendements visent à donner aux maires plus de moyens pour empêcher l’installation illégale des péniches…

2006-05-19

NouvelObs.com : « Gergorin reconnaît l’envoi d’un courrier »

Il admet dans « Le Parisien » qu’il est bien bien l’expéditeur du premier courrier anonyme transmis au juge…Enfin, rapporte l’ancien numéro deux d’EADS, le nom du député Patrick Ollier , compagnon de Michèle Alliot-Marie ne figure « sur aucune liste »…

2006-05-19

Le matin : « Affaire Clearstream / Le corbeau avoue »

Jean_Louis Gergorin, ancien vice-président du groupe EADS, s’est confessé au quotidien « Le Parisien »

…Il affirme que Patrick Ollier, le compagnon du ministre de la Défense Michèle Alliot-marie, n’est « sur aucune liste »…

2006-05-19

NouvelObs.com : « Clearstream . Sarkozy/ Ollier »

…Jean-Louis Gergorin souligne que pendant la rencontre, en présence du général Rondot, « on a parlé de Nicolas Sarozy, mais pas en termes de compte de Clearstream ; Je crois que c’est comme pour Patrick Ollier, personne n’a dit qu’il avait un compte. »…

2006-05-19

La Nouvelle République : « Jean-Louis Gergorin lâche le Premier ministre »

…Jean-Louis Gergorin affirme que pendant cette réunion, le nom de Nicolas Sarkozy …a été évoqué à propos de son voyage en Inde… Il affirme également que Patrick Ollier, compagnon du ministre de la Défense, « n’est sur aucune liste… »

2006-05-19

Libération : « Cleastream : Jean-Louis Gergorin, ex vice-président d’EADS, livre sa vérité »

« …Je crois que c’est comme pour Patrick Ollier, personne n’a dit qu’il avait un compte… »

2006-05-19

Le Figaro : « Jean-Louis Gergorin est l’auteur de toutes les lettres anonymes »

Clerstream/ Le vice-président d’EADS a confié ce qu’il a l’intention de dire aux juges …C’est dans ces circonstances que Villepin va convoquer le 9 janvier la réunion à trois dans son bureau…beaucoup de noms sont évoqués : …Patrick Ollier ? Le député, compagnon de MAM, est mentionné très brièvement, mais, soutient Gergorin, de manière totalement déconnectée de l’affaire des listes, sur lesquelles il ne figure pas…

2006-05-18

Les Échos : « Immobilier/ Relance de l’offensive pour assouplir la loi sur les 20% de logements sociaux »

…La commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale a réintroduit mercredi dans le projet de loi portant engagement national sur le logement un amendement assouplissant le quota de 20% de logements sociaux fixé aux municipalités dans la loi solidarité et renouvellement urbains (SRU). Défendu par Patrick Ollier, président de la commission, le texte prévoit de permettre aux villes de réaliser plus facilement cet objectif en comptabilisant les immeubles neufs vendus grâce au prêt à taux zéro ; l’idée du rapporteur est qu’un ménage modeste achetant une maison avec ce type d’aides n’est pas différent d’un couple habitant en HLM, et doit lui aussi être aidé par les mairies…

2006-05-18

NouvelObs.com : « Gergorin reconnaît l’envoi d’un courrier »

…Enfin, rapporte l’ancien numéro deux d’EADS, le nom du député Patrick Ollier, compagnon de Michèle Alliot-Marie, ne figure « sur aucune liste »….

2006-05-18

Reuters : « Clearstream/ Gergorin »

…D’après Jean-Louis Gergorin, Dominique de Villepin ne voulait pas que Nicolas Sarkozy soit mis au courrant de l’enquête officieuse du général Rondot sur les listings de Clearstream …Il précise par ailleurs : « le 9 janvier au Quai d’Orsay, en présence du général Rondot, on a parlé de Nicolas Sarkozy, peut-être pas de façon dithyrambique, mais pas en termes de compte Clearstream ; Je crois que c’est comme pour Patrick Ollier, : personne n’a dit qu’il avait un compte ».

2006-05-18

Le Parisien : « Affaire Clearstream, l’homme clé persiste et signe : Jean-Louis Gergorin, ancien vice-président d’EADS, désigné comme le premier « corbeau », livre sa version de l’affaire : le nom de Patrick Ollier n’apparaît sur aucune liste.

…Gergorin l’avoue, c’est bien lui qui a pris l’initiative, le 1 er janvier 2004, de pousser la porte du bureau de Dominique de Villepin, alors ministre des Affaires étrangères. Ayant livré tout son dossier en novembre 2003 au général Rondot, Gergorin estime que l’enquête ne va pas assez vite : « cela n’avançait pas, j’ai pris l’initiative d’aller voir Villepin » ; D’où la fameuse réunion du 9 janvier ? demande le Parisien : « oui, ce jour là je suis convoqué. Rondot me semble assez furieux que j’en ai parlé à Villepin », explique Jean-Louis Gergorin. A la question du Parisien « Est-il question, comme le déclare Rondot, de Fabius et de Rocard… ? », Jean-Louis Gergorin répond : « Jamais ! Je crois que Rondot confond … avec Strauss-Kahn et Chevènement. Quant à Patrick Ollier, le compagnon de Michèle Alliot-marie, la ministre de la Défense, il n’est sur aucune liste… »

2006-05-09

AFP : « Affaire Clearstream : Patrick Ollier dénonce sur RTL une mauvaise intention vis-à-vis de Michèle Alliot-Marie et se constitue partie civile »

Le député UMP Patrick Ollier, conjoint de Michèle Alliot-Marie, invité de Jean-Michel Apathie mardi sur RTL, a estimé que la mention de son nom dans l’affaire Clearstream démontrait « une mauvaise intention » vis-à-vis de la ministre de la Défense : « quelqu’un essaie de l’associer à cette affaire par mon biais…car elle a un rôle politique à jouer au niveau national ; quand on voit les personnes concernées dans cette affaire de « Pieds nickelés », que ce soit Nicolas Sarkozy ou Michèle Alliot-Marie, il y a forcément l’intention de porter atteinte à la réputation de quelqu’un en vue de l’empêcher d’accéder à d’autres fonctions … ». Le député-maire de Rueil-Malmaison (Hauts de Seine) et président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale a précisé avoir appris par le journal le Monde, qui a publié la semaine dernière le PV d’audition du général Rondot, que son nom avait été mentionné lors de la réunion du 9 janvier 2004 au Quai d’Orsay. Patrick Ollier, qui se dit en colère « d’apparaître dans une affaire qui ne le concerne en rien » a annoncé qu’il s’était constitué partie civile « pour avoir accès au dossier et savoir qui a dit quoi, et dans quelles conditions… », rappelant que son nom ne figurait pas sur le fichier de Clearstream mais sur les notes du général Rondot…

Pour consulter l’intégralité de l’interview de Patrick Ollier par Jean-Louis Apathie , cliquer sur le lien suivant :

http://www.rtl.fr/info/chroniques/d…

2006-05-09

Le Figaro : « L’enquête judiciaire à la veille de nouveaux développements »

…Outre l’audition de Nicolas Sarkozy, les juges attendent

des analyses susceptibles de faire une partie de la lumière sur les manipulations…Cantonnés jusque là à la traque du « corbeau », c’est à dire de la (ou des) personne (s) qui a envoyé les lettres anonymes à la justice, ils pourront ensuite poursuivre les falsificateurs des documents, mais surtout ceux qui en auraient fait usage. Après Nicolas Sarkozy, d’autres victimes du « corbeau » qui se sont également constituées partie civile – Dominique Strauss-Kahn, Alain Madelin, Jean-Pierre Chevènement, Patrick Ollier mais aussi la société Clearstream – seront entendus…

2006-05-09

Les Échos : « Affaire Clearstream : confusion au sommet de l’État »

…L’affaire Clearstream, complexe et tentaculaire, concerne un nombre toujours plus important de personnalités…La liste des parties civiles est longue, en effet, à côté de Nicolas Sarkozy : Dominique Strauss-Kahn, Alain Madelin et Jean-Pierre Chevènement, dont les noms figuraient sur le listing qui s’est révélé trafiqué, envoyé par le « corbeau » ; Patrick Ollier, le compagnon de Michèle Alliot-Marie, dont le nom aurait été cité lors de la fameuse réunion du 9 janvier 2004, s’est à son tour constitué partie civile. Laurent Fabius devrait aujourd’hui, lui aussi, déposer une constitution de partie civile et porter plainte pour dénonciation calomnieuse et faux et usage de faux…

2006-05-09

Le Figaro : « Une cabale minable et misérable » Interview d’Hamlaoui Mekachera, interrogé sur les déclarations de son ministre de tutelle, Michèle Alliot-Marie :

« … C’est une cabale montée de toutes pièces pour mettre en difficulté un Gouvernement qui obtient des résultats. On cherche à le déstabiliser par des mensonges et des calomnies. Je suis particulièrement choqué que l’on cherche à atteindre Michèle Alliot-Marie à travers son compagnon Patrick Ollier. C’est minable et misérable… ».

2006-05-09

Le Figaro : « Muette comme Alliot-Marie » Michèle Alliot-Marie…qui présidait hier les Fêtes de Jeanne d’Arc à Orléans …n’a pas dit un mot sur Clearstream …

La ministre de la Défense, qui avait laissé éclater sa colère jeudi soir sur France 2 après la mise en cause, dans cette affaire, de son compagnon Patrick Ollier, a cependant appelé à « l’unité de la France » pour redonner « confiance » à un pays qui doute, rappelant que « le service de l’État, le service de la France, ne doit jamais et ne peut jamais être le prétexte d’une ambition personnelle ou carriériste »…

2006-05-08

Le Monde : « Clearstream : le président de la république s’interroge sur l’avenir de Dominique de Villepin »

…Dès… jeudi soir, après l’intervention télévisée de la

ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, furieuse d’avoir été « la cible » d’une « opération de déstabilisation » et dénonçant la « machination » qui la visait à travers la citation de son conjoint Patrick Ollier dans l’affaire Clearstream, Monsieur Chirac…aurait confié à des proches son inquiétude devant non plus une seule mais « deux victimes »…

2006-05-08

Le NouvelObs.com : « Nicolas Sarkozy sera bientôt entendu » Nicola Sarkozy…qui s’est porté partie civile pour « dénonciation calomnieuse » le 31 janvier dernier …sera prochainement entendu par le juge Jean-Marie d’Huy chargé de l’enquête sur l’affaire des faux listings de la société financière Clearstream…Dominique de Villepin a reçu à Matignon la ministre de la Défense Michèle Alliot-Marie…qui a expliqué jeudi soir sur France 2 qu’elle venait d’apprendre que le nom de son conjoint, le député UMP Patrick Ollier, avait été évoqué dans l’affaire Clearstream : « c’est moi qui suis visée dans cette affaire » a affirmé la ministre…

2006-05-08

Le Télégramme : « L’affaire Cleastream démarre officiellement en mai 2004, quand le juge d’instruction Renaud van Ruymbeke reçoit un première lettre anonyme »

…Au cours de la fameuse réunion du 9 janvier, bien d’autres noms d’hommes politiques ont été cités…Mais aussi le député Patrick Ollier, compagnon de Michèle Alliot-Marie qui ne le savait pas jusqu’ici et est visiblement tombée des nues, scandalisée comme elle l’a dit à la télévision à la fin de la semaine dernière.

2006-05-08

NouvelObs.Com : « L’affaire Clearstream au jour le jour » …- 4 mai : Michèle Alliot-Marie se dit victime de l’Affaire à travers son conjoint le député UMP Patrick Ollier…

2006-05-08

Le Monde : « Chirac oblige Sarkozy à envisager Matignon »

Inquiet des effets de l’affaire Clearstream, Jacques Chirac …a reçu Nicolas Sarkozy vendredi 5 mai …L’hypothèse d’une nomination du président de l’UMP comme Premier ministre a été évoquée entre les deux hommes…L’intervention spectaculaire vendredi soir de la ministre de la Défense, jeudi soir, s’insurgeant d’être « la cible » d’une « opération de déstabilisation » à travers la citation de son compagnon Patrick Ollier dans l’affaire Clearstream, a provoqué une nouvelle séance d’explications entre Michèle Alliot-Marie et Dominique de Villepin …qui se sont accordés sur un communiqué marquant leur « commune exigence de vérité et de justice dans le dossier des dénonciations calomnieuses ». Monsieur Ollier s’est porté partie civile…

2006-05-07

Aujourd’hui en France : « Les grandes dates de l’Affaire Clearstream » …4 mai…Sur France 2, Michèle Alliot-Marie se dit « choquée » par la présence du nom de son compagnon, Patrick Ollier, dans les notes du général Rondot…

2006-05-06

Le Monde / Politique et Société : « Affaire Clearstream »

Michèle Alliot-Marie s’estime victime de l’Affaire…La ministre s’est dite « choquée » par la présence du nom de son compagnon, le député UMP Patrick Ollier, sur les notes personnelles du général Rondot, prises après la réunion du 9 janvier 2004 au Quai d’Orsay…d’autant que …Monsieur Rondot n’était « pas compétent » pour enquêter.

M. Ollier ne faisait pas partie des personnalités politiques présentes sur les listings de Clearstream…

2006-05-06

NouvelObs.com : « Alliot-Marie … victime » La ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, se dit une « cible » de l’affaire Clearstream à travers son conjoint le député UMP Patrick Ollier : « J’apprends que je suis moi-même visée, à travers mon conjoint, par les opérations de déstabilisation qui visent un certain nombre de politiques », a estimé Michèle Alliot-Marie lors de l’émission « Question ouverte » sur France 2. « C’est inadmissible…., j’ai été habituée à beaucoup de choses, mais là je suis choquée et je suis en colère », a martelé la ministre de la Défense, …qui affirme avoir été informée par la presse et récemment de la mise en cause de son conjoint : « Patrick Ollier a l’intention d’y donner des suites et de se porter partie civile », a-t-elle précisé…

2006-05-06

Le Monde / Chronique : « Une femme en colère »

…Michèle Alliot-Marie, muette jusqu’ici, est rentrée à son tour dans l’arène : « J’apprends que je suis moi même visée par les opérations de déstabilisation visant un certain nombre de politiques à travers mon conjoint Patrick Ollier ; je suis choquée et en colère »…Le nom du député UMP Patrick Ollier apparaît en effet dans les notes prises par le général Rondot lors de sa rencontre du 9 janvier 2004 au Quai d’Orsay avec Dominique de Villepin. Ce document a été publié dans « Le Monde » du 4 mai : « on ne me parle pas de tout ça parce que on aurait été obligé de me dire que mon conjoint était cité », dit-elle…Michèle Alliot-Marie, qui juge « inadmissible » cette dissimulation est en tout cas décidée à faire la lumière sur cette affaire. Patrick Ollier, explique –t-elle, va se porter partie civile…

2006-05-06

Le Monde / Politique : « Affaire Clearstream : Michèle Alliot-Marie s’estime victime »

« J’apprends que je suis moi même visée par les opérations de déstabilisation visant un certain nombre de politiques à travers mon conjoint Patrick Ollier ; je suis choquée et en colère. Je suis une cible parce que l’on parle de moi pour un certain nombre de postes », explique la ministre de la Défense, qui a été présentée plusieurs fois comme un possible Premier ministre, puis comme une candidate potentielle à l’élection présidentielle de 2007… « J’aiderai au maximum la justice… », a-t-elle ajouté, estimant la manœuvre « injuste pour les parlementaires »…

2006-05-06

Le Figaro : « Clearstream : Chirac et Villepin consultent à tout-va »

…Le Premier ministre s’est efforcé d’apaiser la colère du ministre de la Défense, qui a dénoncé hier sur France 2 « les petites histoires minables hypermédiatisées », s’indignant de découvrir que les liens de son conjoint, Patrick Ollier, avec le monde arabe, avaient été évoqués de façon dépréciative lors du rendez-vous secret entre Dominique de Villepin, Philippe Rondot et Jean-Louis Gergorin le 9 janvier 2004. Choqué, Patrick Ollier …– qui est président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale et à ce titre a développé des opérations de diplomatie économique, notamment avec la Lybie -… s’est d’ailleurs porté partie civile hier dans l’enquête sur l’affaire Clearstream…suivi par Laurent Fabius le même jour…

2006-05-06

Le Télégramme : « Clearstream : Sarkozy ira voir les juges »

Chirac, Villepin, Sarkozy, Alliot-Marie…Les principaux

responsables de l’État ont eu hier une série de consultations

en pleine affaire Clearstream, alors que le ministre de l’Intérieur devrait être entendu, à sa demande, la semaine prochaine, par les juges chargés de l’enquête. …Le Premier ministre Dominique de Villepin a reçu à Matignon la ministre de la Défense,Michèle Alliot-Marie, qui avait exprimé la veille sur France 2 sa « colère » après avoir découvert que le nom de son conjoint le député UMP Patrick Ollier avait été évoqué dans le cadre de l’affaire Cleastream. Dominique de Villepin et Michèle Alliot-Marie ont « marqué leur exigence commune de vérité et de justice dans le dossier des dénonciations calomnieuses ». Patrick Ollier a décidé de se constituer partie civile.

2006-05-06

Aujourd’hui en France / Le Parisien :

« Affaire Clearstram : Matignon, les doutes »

La tourmente Clearstream n’en finit pas de faire des vagues. Preuve de cette fébrilité, hier, des consultations tous azimuts ont eu lieu. …A Matignon, où Dominique de Villepin a reçu en tête à tête la ministre de la Défense, très remontée par sa mise en cause – par le biais de son compagnon Patrick Ollier- dans l’affaire…

2006-05-06

NouvelObs .com : « L’Élysée écarte tout remaniement ministériel »

Jacques Chirac fait un « pleine et entière » confiance au Premier ministre qu’il n’est « pas question » de remplacer.

…Sarkozy, qui se dit victime d’une machination visant à nuire à sa probable candidature à l’élection présidentielle de 2007, s’est porté partie civile le 31 janvier pour « dénonciation calomnieuse » . La ministre de la Défense s’estime également visée. Michèle Alliot-Marie a déclaré jeudi soir sur France 2 avoir été la « cible » de l’affaire Clearstream à travers son conjoint, le député UMP Patrick Ollier, qui entend se porter partie civile.

2006-05-06

Libération : « Choquée et en colère, MAM veut encore croire en son destin »

…Alliot-Marie ne veut pas porter un chapeau trop large. Jeudi, son sang n’a fait qu’un tour à la lecture des PV du général Rondot, qui cite son compagnon, le député UMP Patrick Ollier, comme « suspecté d’accointances excessives avec certains pays arabes ».

2006-05-06

Sud Ouest « Affaire Clearstream : MAM ne cache pas sa colère »

…Jeudi soir, sur France 2, Michèle Aliot-Marie a laissé éclater sa colère ; elle a deux motifs d’être mécontente : d’une part, le nom de son conjoint a été cité lors de la fameuse réunion du 9 janvier 2004 ; d’autre part le général Rondot, qui dépendait de son ministère, ne l’a informée de rien…Le conjoint de Michèle Alliot-Marie, Patrick Ollier, député des Hauts de Seine, préside la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale et le groupe d’amitié France-Lybie. Selon la note du général Rondot, saisie par les juges, il était « suspecté », au cours de la réunion d’ « accointances excessives avec certains pays arabes ». « Ne rien communiquer au ministère de la Défense », avait ajouté le général. De quoi mettre en effet Mme Alliot-Marie, d’un naturel plutôt placide, en colère…

2006-05-06

L’Humanité : « Une nouvelle victime dans l’affaire Clearstream »

…Gouvernement : c’est au tour de Michèle Alliot-Marie d’être emportée par le tourbillon de l’affaire Clearstream…A son tour elle estime en effet « avoir été visée par les opération de déstabilisation à travers mon conjoint », a-t-elle déclaré jeudi soir sur France 2. La ministre de la Défense faisait référence aux révélations du Monde daté du 4 mai par lesquelles elle a appris que le nom de son compagnon, Patrick Ollier, président (UMP) de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, aurait été évoqué dans le cadre de l’affaire Clearstream, à l’occasion de la réunion du 9 janvier 2004 entre Dominique de Villepin, Jean-Louis Gergorin, vice-président d’EADS et le général Philippe Rondot. Toujours selon le Monde, qui a travaillé à partir de la note saisie par le justice au domicile du général, cette consigne aurait été donnée : « ne rien communiquer au ministère de la Défense »…

2006-05-06

Paris-Normandie : « Flot de consultations dans l’affaire Clearstream »

…De son côté, Dominique de Villepin a reçu dans la matinée à Matignon la ministre de la Défense Michèle Alliot-marie, qui avait exprimé la veille sur France 2 sa « colère » après avoir découvert que le nom de son compagnon , le député UMP Patrick Ollier avait été évoqué dans le cadre de l’affaire Clearstream…

2006-05-06

Le Temps : « Pourquoi MAM se jette dans la bagarre »

La ministre de la Défense a été court-circuitée…Jeudi soir sur France 2, Michèle Alliot-Marie a indiqué que son compagnon, Patrick Ollier, allait se constituer partie civile

dans l’instruction visant à identifier l’auteur des faux documents accusant Sarkozy et d’autres politiciens de détenir des comptes occultes à l’étranger…La note montre que « MAM » a été sciemment tenue dans l’ignorance du volet politique de l’enquête du général Rondot, alors que ce dernier était théoriquement placé sous son autorité… « J’ai été habituée à beaucoup de choses », a commenté Michèle Alliot-Marie, « mais là, je suis en colère »…

2006-05-05

Libération : « Michèle Alliot-Marie furieuse de voir son conjoint cité par Rondot »

« Je suis moi-même visée par une opération de déstabilisation politique à travers mon conjoint ». La ministre de la Défense a vivement réagi hier soir sur France 2 à la découverte du nom de son compagnon, le député UMP Patrick Ollier, dans la déposition du général Rondot, publiée jeudi. « La ministre et moi-même l’avons appris par la presse », reconnaissait hier soir son directeur de cabinet Philippe Marland. Interrogé par « Libération », Patrick Ollier a annoncé qu’il allait se porter partie civile. Maire de Rueil-Malmaison et président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier est également à la tête du groupe d’amitié France-Lybie de l’Assemblée. Il a effectué de nombreuses visites dans ce pays, parfois pour le compte de l’Élysée ou du Quai d’Orsay…

2006-05-05

Ouest-France : « La colère de Michèle Alliot-Marie » Interrogée hier sur France 2, la ministre de la Défense s’est dite « choquée et en colère » d’avoir appris, ces derniers jours, qu’elle avait pu être visée par l’affaire Clearstream. Le nom de son conjoint Patrick Ollier (député UMP) est en effet cité dans les notes du général Rondot, sur la fameuse rencontre du 9 janvier avec Dominique de Villepin. Le général Rondot a noté qu’au cours de cette rencontre, Patrick Ollier avait été suspecté d’accointances excessives avec certains pays arabes. La consigne avait alors été donnée de ne pas en parler à la ministre de la Défense, sa compagne. « J’attends de la justice qu’elle dise qui a trafiqué des fichiers, qui est le corbeau et qui a monté et manipulé toute cette affaire. C’est pour l’aider que je lui ai ouvert mes bureaux ; car nous avons ce devoir vis à vis des Français », a expliqué Michèle Alliot-Marie. Patrick Ollier, quant à lui, a l’intention de porter plainte à son tour et de se constituer partie civile…

2006-05-05

Les Échos : « Clearstream : Alliot-Marie … dans le camp des victimes.

La ministre de la Défense Michèle Alliot-Marie a estimé hier soir sur France 2 « avoir été visée » aussi par l’affaire Clearstream au travers de son conjoint, le député Patrick Ollier, dont le nom a été évoqué …

2006-05-02

Le Parisien : « Législatives : les grandes manœuvres ont commencé »

…Les huit députés UMP sortant, ….dont Patrick Ollier (Rueil, Garches, Saint-Cloud)…, à nouveau candidats à leur propre succession, … seront réinvestis.

2006-04-15

Le Journal (de Saône et Loire) : « J.-M. Nesme rencontre le PDG d’Arcelor »

Depuis l’offre publique d’achat (OPA) de Mittal Steel sur Arcelor, les incertitudes sur l’avenir de la branche des inox plats d’Arcelor vont bon train…Cette fragilité concerne la Saône et Loire…Guy Dollé, président de la direction générale d ‘Arcelor, a reçu mercredi un petit groupe de députés concernés par cette OPA et l’avenir d’Arcelor, accompagnés de Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale. Jean-marc Nesme, député-maire de Paray-le-Monial en faisait partie…

2006-04-13

Le Monde/ Politique et Société : « Les députés se hâtent

d’enterrer le CPE

…Le Contrat première embauche est mort et presque enterré…Dans les rangs de l’UMP, la retraite a un goût amer. Le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier, (UMP Hauts de Seine), confiait dans les couloirs qu’il voterait le (nouveau) texte avec « des pieds de plomb et beaucoup d’amertume »…

2006-04-12

L’Humanité : « Vers un vote rapide de suppression du CPE »

…La proposition de loi destinée à remplacer le CPE a été soumise aux députés dès hier soir…Si son adoption ne semblait faire aucun doute, la proposition de loi ne soulevait guère d’enthousiasme des tous les côtés de l’hémicycle…A droite, certains n’ont pas caché leur déception d’avoir à participer à l’enterrement du CPE : « je voterai la proposition de loi avec des pieds de plomb et beaucoup d’amertume », a déclaré mardi Patrick Ollier (UMP), le président de la commission des Affaires économiques…

2006-04-12

Le Progrès : « Les députés plus ou moins réunis pour enterrer le CPE « 

…La proposition de loi UMP sur « l’accès des jeunes à la vie active en entreprise », destinée à remplacer le CPE, devrait être adoptée par les députés aujourd’hui au plus tard… « Je voterai le texte avec des pieds de plomb et beaucoup d’amertume », a pour sa part avoué dans les couloirs du palais Bourbon Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques…

2006-04-12

Le Monde : « La gestion des déchets nucléaires examinée par l’Assemblée nationale »

…Ce coût du démantèlement et de la gestion reste cependant soumis à de grandes incertitudes…Pour Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques, de l’Environnement et du Territoire, « ces charges, que les consommateurs d’électricité financent déjà à travers les tarifs qu’ils paient, ne doivent en aucun cas revenir à l’État- donc aux contribuables »…

2006-04-12

La Nouvelle République : « Le sénateur Christian Gaudin et le logement social »

Au cours de la discussion en seconde lecture du projet de loi relatif à l’Engagement national pour le logement, les sénateurs UDF ont supprimé l’amendement « Ollier », adopté à l’Assemblée nationale, qui visait à intégrer, dans les 20% de logements locatifs sociaux imposés à certaines communes par l’article 55 de la loi SRU, les logements neufs financés par des prêts d’accession sociale à la propriété…

2006-04-12

Les Échos : « La majorité s’inquiète pour son avenir »

Bien que soulagés par le retour au calme, les députés

UMP redoutent de faire les frais de la crise du CPE…Patrick Ollier dit enterrer le CPE avec « des pieds de plomb et beaucoup d’amertume »…

2006-04-12

Aujourd’hui en France : « La droit abattue et soulagée »

Alors que l’examen de la proposition de loi abandonnant le CPE a démarré, …les députés UMP, eux, oscillent entre abattement, après avoir une fois encore cédé à la rue, et soulagement d’être sortis de la crise. Patrick Ollier (Hauts de Seine) faisait savoir qu’il voterait l’abandon du CPE « avec des pieds de plomb et beaucoup d’amertume »…

2006-04-12

Ouest-France : « Les députés pressés de tourner la page du CPE »

Les députés ont officiellement enterré le CPE…Lors de la réunion hebdomadaire du groupe UMP, les députés ont confiés qu’ils étaient « soulagés » par cette sortie de crise, mais qu’ils s’en trouvaient aussi « amers ». Beaucoup d’entre eux regrettent d’avoir perdu une bataille sur une flexibilité qu’ils estiment « essentielle » pour l’avenir du pays…Ainsi, Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques, a assuré qu’il voterait avec « des pieds de plomb », résumant un sentiment largement partagé à droite…

2006-04-11

AFP : « Les députés s’apprêtent à signer l’acte de décès du CPE »

Les députés devaient examiner mardi soir la proposition de loi UMP remplaçant le CPE… « Je voterai avec des semelles de plomb et beaucoup d’amertume », a cependant avoué dans les couloirs Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques…

2006-04-08

Le Télégramme : « Logement social : le Sénat s’oppose au Gouvernement »

A l’initiative commune du PS et e l’UDF, l’amendement Ollier, voté à l’Assemblée nationale et assimilant à du logement social l’accession aidée à la propriété, a été supprimé, malgré un avis défavorable du Gouvernement et de la commission…

2006-04-08

Le Progrès : « Logements Sociaux : le Sénat supprime l’amendement Ollier »

A l’initiative commune du PS et de l’UDF, l’amendement Ollier a été supprimé par 171 voix contre 157, malgré un avis défavorable du Gouvernement et de la commission, seuls restant pris en compte dans le quota (UMP) les HLM vendues à leurs occupants…

2006-04-06

Le Figaro : « A l’UMP, la bataille des courants s’achève avant d’avoir commencé »

…L’organisation en familles de pensée n’a par ailleurs jamais été dans la tradition de la droite. Ces « courants » avaient été promis lors de la constitution de l’UMP à partir des familles gaullistes (le RPR), libérale (Démocratie libérale) et démocrate-chrétienne (la frange non bayrouiste de l’UDF). …Aucun courant de pensée spécifique ne s’identifie aujourd’hui au sein de l’UMP. Michèle Alliot-Marie et Patrick Ollier évoquent régulièrement leur désir de structurer au sein du parti une sensibilité « gaulliste », plus attachée à promouvoir la « participation » qu’à réclamer la « flexibilité », mais rien de concret n’a abouti à ce jour…

2006-04-06

Ouest-France : « Logement : le Sénat recale les députés »

Le Sénat a refusé, dans la nuit de mardi à mercredi, d’intégrer les logements neufs en accession à la propriété dans le quota de 20% de logements sociaux imposé aux communes par la loi SRU. Cette modification avait été introduite… à la faveur d’un amendement de Patrick Ollier (UMP), …assimilant à du logement social, sous condition de ressources, les moyens acquis au moyen d’une aide à l’accession à la propriété.

2006-04-06

Le Progrès : « Logement social : il y aura la loi et l’application de la loi »

Le Sénat a refusé d’intégrer les logements neufs en accession aidée à la propriété dans le quota de 20% de logements sociaux imposé aux communes de plus de

3 500 habitants par la loi SRU…un dispositif qui avait été proposé par l’UMP Patrick Ollier…

2006-04-06

Les Échos : « Le Sénat refuse l’amendement sur l’accession à la propriété »

…Les sénateurs ont supprimé l’amendement « Ollier » qui avait été adopté par l’Assemblée…

2006-04-08

Le Télégramme de Brest : « Logement social : le Sénat s’oppose au Gouvernement »

Le Sénat, qui étudie en deuxième lecture le projet de loi Engagement national pour le logement, a maintenu pour l’essentiel les dispositions de la loi Solidarité et renouvellement Urbain (SRU), qui impose aux communes un quota de 20% de logements sociaux . A l’initiative du PS et de l’UDF, l’amendement Ollier, adopté à l’Assemblée et assimilant à du logement social l’accession sociale à la propriété, a été supprimé, malgré un avis défavorable du Gouvernement et de la commission…

2006-04-08

Le Progrès / Logements sociaux

A l’initiative commune du PS et de l’UDF, l’amendement Ollier a été supprimé par le Sénat malgré un avis défavorable du Gouvernement et de la commission, seuls restant pris en compte dans le quota imposé par la loi SRU les HLM vendues à leurs occupants (l’amendement Ollier voulait inclure dans le calcul de ce quota les opérations d’accession sociale à la propriété)

2006-04-04

Libération/ interviewde Bernard Devert, président d’Habitat et Humanisme, opposé à la réformee de la loi SRU

… Bernard Devert précise : « Parick Ollier, (UMP Hauts de Seine) , auteur de l’amendement souhaitant modifier la loi SRU, a pris l’initiative de nous écrire suite à la manifestation que nous avons organisée à Lyon. Il se défend en affirmant qu’il souhaite favoriser l’accession sociale à la propriété, car, souligne-t-il, la France est très en retard par rapport à ses voisins européens ((56% de propriétaires en France contre 76% en Grèce par exemple) … ».

2006-03-30

Le Monde / Logement

…Le projet de loi portant « engagement national pour le logement » est à nouveau soumis à l’examen du Sénat à compter du 30 mars…Les parlementaires et le Gouvernement ont largement utilisé leur pouvoir d’amendement, introduisant une kyrielle de mesures nouvelles… Ainsi la modification de l’article 55 de la loi « SRU » qui oblige les communes à atteindre le quota de 20% de logements sociaux en vingt ans…Les députés UMP …ont approuvé un amendement de Patrick Ollier (UMP, Hauts de Seine) et Gérard Hamel (UMP, Eure-et-Loir), qui permet d’assimiler à du logement social les opérations d’accession sociale à la propriété. Une telle mesure vise à satisfaire les aspirations de nombreuses familles et à augmenter la proportion de propriétaires en France…

2006-03-29

La voix du Nord / Énergie : « la Haute autorité de sûreté nucléaire est en voie de création »

Les députés ont entamé hier l’examen en première lecture du projet de loi sur la transparence et la sécurité en matière nucléaire, ….un texte consensuel pour lequel le président de la commission des Affaires économiques Patrick Ollier a néanmoins demandé la levée du caractère d’urgence pour qu’il puisse bénéficier d’une double lecture dans chaque chambre…Ce projet donne naissance à la future Haute autorité de sûreté nucléaire (HASN) , une instance indépendante voulue par Jacques Chirac, et qui aura pour mission de contrôler les installations et d’informer les citoyens en cas de crise…

2006-03-29

AFP Politique : « Réactions à l’Assemblée nationale après le lapsus de Dominique de Villepin »

…Patrick Ollier : le Premier ministre, qui répondait à François Hollande, devait penser à la démission de ce dernier du poste de premier secrétaire du parti socialiste face à la confusion de ce parti dans la situation dans laquelle nous nous trouvons . »

2006-03-29

AFP « CPE : réactions de députés en l’attente de la décision des sages »

…Patrick Ollier : « Le Premier ministre a le soutien de la majorité. On ne peut pas dissocier le président du Premier ministre et de la majorité. On a mal interprété hier la position du groupe »…

2006-03-28

AFP : « Nucléaire : Ollin s’engage à laisser les deux assemblées à faire deux lectures »

La ministre de l’Écologie Nelly Ollin s’est engagée mardi à laisser les deux assemblées effectuer une deuxième lecture sur le projet de loi relatif à la transparence et à la sécurité nucléaire au lieu d’une seule, alors que le Gouvernement avait déclaré l’ « urgence ». Elle répondait ainsi à une demande du président (UMP) de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier qui a déclaré : « la procédure d’urgence n’est pas adaptée au texte que nous avons à défendre aujourd’hui ; ce projet, attendu cinq ans, mérite d’être examiné dans la sérénité, afin de laisser le consensus se manifester et d’aller au-delà des politiques politiciennes. »…

2006-03-28

Le Monde / Débats

…A une heure où le logement connaît une crise très grave, le ministre Jean-Louis Borloo soumet au Parlement un projet de loi, au demeurant bien nommé, « Engagement national pour le logement » . Ce texte, qui présente de réelles avancées, a suscité un amendement de Patrick Ollier- député UMP des Hauts de Seine- , modifiant la loi « Solidarité et Renouvellement Urbain » (SRU)…

20006-03-28

Le Progrès : « Habitat et Humanisme fait de la résistance »

…Plus de 400 sympathisants de l’association ont manifesté hier Cour des Voraces à Lyon pour s’opposer à l’amendement Ollier qui inclut les accessions sociales à la propriété dans le décompte des 20% de logements sociaux imposés aux communes par la loi SRU…

2006-03-27

Libération : « Une usine à gaz pour la transparence nucléaire »

…La loi sur la transparence et la sûreté en matière nucléaire (loi TSN) va être débattue à l’Assemblée dès aujourd’hui. La procédure d’urgence avait été sollicitée mais le député UMP Patrick Olllier a demandé qu’elle soit levée…

2006-03-26

AFP : « Transparence et sécurité nucléaire au programme des députés mardi »

…Transparence et sécurité nucléaire seront au programme des députés mardi avec un projet de loi qui vise à combler le vide juridique en créant une nouvelle autorité en la matière… « L’urgence », procédure qui limite l’examen des textes à une lecture dans chaque assemblée, a été déclarée sur ce projet de loi mais Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques, a annoncé qu’il comptait demander sa levée au Gouvernement…

2006-03-21

AFP : « Transparence nucléaire : Ollier demande la levée de l’urgence »

Patrick Ollier, président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, a annoncé mardi qu’il demanderait la levée de l’urgence sur le projet de loi sur la transparence nucléaire, a-t-on appris de source

parlementaire…

2006-03-21

AFP : « Les déclarations de députés UMP sur la réunion de leur groupe avec Villepin »

…Patrick Ollier : « Le Premier ministre est un homme qui tend la main. Maintenant, il faut qu’on discute. Il n’est pas question qu’il y ait une nouvelle loi, la loi a été votée. Elle permet, dans son article 8, énormément d’évolutions qui doivent être identifiées dans le dialogue que le Premier ministre propose. »…

2006-03-20

Le Parisien / Hauts de Seine

… Les « Leaders du Futur » organisent mardi prochain un débat intitulé : « le piratage et internet : la culture en danger ? ». Il sera patronné par patrick Ollier, député-maire de Rueil-Malmaison et président de la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale…

2006-03-17

Le Monde : « Social / service public garanti dans les transports »

…Patrick Ollier, (UMP, Hauts de Seine), n’a pas dissimulé les impatiences des députés quant à l’instauration d’un service minimum dans les transports : « Nous avons donné le temps de la discussion, nous considérons que celui-ci a été suffisant », a t-il expliqué, rappelant que le processus destiné à favoriser la conclusion d’accord sans passer par la voie législative avait été lancé dès novembre 2004…

2006-03-17

Le Monde : « CPE : le Gouvernement met le Medef sous pression »

…Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques à l’assemblée nationale, se montre très critique : « quand les patrons ont quelque chose à demander, là, on les voit ; mais ils doivent nous dire si oui ou non on peut créer des emplois avec le CPE… ».

2006-03-17

AFP : « Amendement Ollier : Habitat et Humanisme manifestera le 27 mars à Lyon »

…L’association caritative Habitat et humanisme a appelé à une manifestation le 27 mars à Lyon pour demander le retrait de l’amendement Ollier qui, selon elle, « affaiblit la portée de la loi SRU » en permettant aux habitants des HLM de les acquérir…

2006-03-16

Les Échos : « Patrick Ollier : « le Gouvernement doit encore faire du chemin s’il veut faire de la participation un projet de société »

Le président de la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier :

… « Avec une vingtaine de parlementaires UMP, nous avons remis au Gouvernement une vingtaine de pistes de réforme visant à remettre la participation au cœur du projet économique et social de la majorité…mais l’avant projet présenté par le Premier ministre, pour concertation, au Conseil supérieur de la participation, encourage certes l’actionnariat salarié car il facilite la distribution d’actions gratuites à tous les personnels de l’entreprise mais sur plusieurs points il est encore trop timide pour faire de l’actionnariat salarié le fer de lance de la participation… »

2006-03-16

Les Échos : « Participation : le blocage des fonds réduit à trois ans »

…Le Premier ministre présente un projet de réforme de l’épargne en entreprise…Président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Patrick Ollier (UMP) juge cette réforme trop « timide ». Il souhaite que les salariés puissent élire directement leurs représentants au conseil d’administration…

2006-03-16

Le Figaro économie : « Service garanti : les députés s’impatientent »

…Les parlementaires veulent que des accords de service minimum soient conclus d’ici à trois mois . Le ton en effet se durcit : Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale avait joué la carte de la concertation pour arriver à la mise en place d’un service minium dans les transports publics. Mais sous la pression de plusieurs députés UMP, il estime aujourd’hui difficile d’éviter qu’une loi soit votée si rien n’avance avant le printemps : « cela fait dix-huit mois que cela traîne, nous devons prendre nos responsabilités mais je reste confiant, la concertation peut aboutir. » …

2006-03-16

Le 18h.Com : « Réforme de la participation : les points qui posent problème »

Le Gouvernement a présenté aux partenaires sociaux son projet de réforme de la participation dont il se dit prêt à discuter.

…Patrick Ollier, le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale propose que les salariés puissent élire directement leurs représentants au conseil d’administration… Le Gouvernement espère faire passer le projet de loi avant l’été…

2006-03-15

AFP : « la France et la Lybie signent à Tripoli un accord sur le nucléaire civil »

La Lybie et la France ont signé mercredi à Tripoli un protocole d’accord sur la recherche nucléaire civile…Le 5 mars, Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, à son retour de Tripoli, avait annoncé la signature de cet accord, dans le cadre duquel le groupe Areva trouverait sa place avec d’autres…

2006-03-15

Le Figaro : « Ne pas reculer , le mot d’ordre des députés »

… « Les adhérents UMP veulent qu’on tienne bon…Beaucoup d’élus UMP constatent un climat anxiogène : les personnes âgées ont peur des images de violence diffusées à la télévision ; on m’a demandé pourquoi les étudiants pouvaient porter des jugements sur le CPE alors que la plupart ne sont pas concernés », explique Patrick Ollier….

2006-03-15

La Croix : « Transports : la SNCF affiche une éclatante santé financière…, avec un résultat encore inégalé de 1,3 milliard d’euros en 2005 »

…L’excellente performance globale de l’entreprise, qui n’avait jamais atteint des niveaux aussi élevés, permettra d’affecter des sommes supplémentaires au développement du fret, hélas encore trop souvent pénalisé par des conflits sociaux » remarque Patrick Ollier, député UMP des Hauts de seine et administrateur de la SNCF…

2006-03-13

La Tribune : « La Belgique joue les trouble-fête dans la fusion Suez-Gaz de France »

…Le régulateur belge de l’énergie recommande au Gouvernement de poser des conditions sévères au mariage des deux groupes… l’électricien italien menace toujours de faire une offre hostile sur Suez…Patrick Ollier, président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale s’est ému de rumeurs sur le déclenchement « imminent » de l’OPA d’Enel…

2006-03-11

Le Parisien / Aujord’hui en France : « En bref »

…Patrick Ollier, président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, s’est inquiété hier de rumeurs sur le déclenchement imminent de l’italien Enel d’une OPA sur Suez qui « conduirait au démantèlement de Suez et donc à des suppressions d’emplois considérables »…

2006-03-10

AFP Économie et finance : « Ollier (UMP ) inquiet des rumeurs d’OPA imminente d’Enel sur Suez »

…Patrick Ollier, président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale et député-maire de Rueil-Malmaison ne voudrait pas que « les intérêts du groupe français soient soumis aux intérêts électoraux d’un candidat aux législatives italiennes » et dénonce « les critiques de Sylvio Berlusconi contre le patriotisme économique français ». Pour Patrick Ollier, « le contexte d’hostilité de l’OPA n’est pas acceptable dans le cadre européen »…

2006-03-10

News Press : « Assemblée nationale : audition de M. Dominique Perben »

…La commission des Affaires économiques, présidée par Patrick Ollier, entendra Dominique Perben, ministre des Transports, sur le dossier du service minimum le 15 mars 2006…

2006-03-09

Le Figaro : « Les députés UMP souhaitent une phase d’expérimentation du contrat »

…Certains UMP insistent davantage sur la nécessité, pour Villepin, de « ne pas céder » et de « faire en sorte que très vite , il y ait une évaluation des résultats du CPE », comme l’explique Patrick Ollier, président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale…

2006-03-8

AFP : « Directive services : vers un rejet de a proposition PCF à l’Assemblée »

La commission des Affaires économiques, de l’environnement et du territoire de l‘Assemblée a repoussé la proposition des députés PCF visant à obtenir le retrait de la directive sur les services : Patrick Ollier, le président de la Commission, a estimé que ce qu’avait voté le Parlement européen « donnait satisfaction », tout en reconnaissant qu’il fallait « continuer le combat sur certains points, notamment pour mieux définir les Services d’intérêts généraux (SIG) ». Patrick Ollier a souligné que le projet n’avait pas encore terminé son parcours et que « la France aurait encore l’occasion de faire valoir son point de vue ».

2006-03-06

La Tribune « Nucléaire / Telex »

Paris va signer un accord dans le domaine du nucléaire civil selon Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale…

2006-03-06

Reuters « Résumé de l’actualité/ PARIS »

…La France et la Lybie s’apprêtent à signer un accord dans le domaine du nucléaire civil a déclaré hier le député UMP Patrick Ollier…

2006-03-06

Les Échos / Dernière heure « Areva surle point de signer un accord avec la Lybie »

…Le Français Areva, leader mondial du nucléaire, serait sur le point de signer un accord avec la Lybie dans le nucléaire civil…Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale et également président du Groupe d’amitié franco-lybien a annoncé la signature imminente d’un accord…

2006-03-06

Investir « Infos marchés »

…« Areva s’apprêterait à signer un accord ave la Lybie », rapporte « Les Échos » en citant Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale…

2006-03-06

Le Journal des Finances « Areva signerait un contrat avec la Lybie »

…Selon « Les Échos », suite à son séjour en Lybie, le président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale Patrick Ollier, a annoncé à l’AFP la prochaine signature d’un contrat entre Areva et la Lybie dans le domaine du nucléaire civil…

2006-03-06

Investir « Un contrat imminent en Lybie »

2006-03-06

La Tribune « Telex / Nucléaire »

…Areva va signer dans les quinze jours un accord avec la Lybie selon Patrick oOllier, président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale…

2006-03-06

Reteurs « Areva surle point de signer un accord avec la Lybie »

2006-03-06

Les Échos « Areva sur le point de signer un accord avec la Lybie »

…un accord annoncé par Patrick Ollier, président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, à son retour de Tripoli où il a eu plusieurs réunions de travail avec des chefs d’entreprises français et les conseillers du commerce extérieur…

2006-03-05

AFP « Accord entre la Lybie et la France sur le nucléaire civil bientôt signé »

…Après avoir annoncé la prochaine signature d’un accord de coopération entre la France et la Lybie dans le domaine du nucléaire civil, , Patrick Ollier, président de la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale a précisé que le groupe public Areva trouverait sa place, avec d’autres, dans le cadre de cet accord…

2006-03-05

AFP « Ollier : Trente enfants lybiens atteints du sida traités en France »

…« Une trentaine d’enfants lybiens atteints du sida sont arrivés ce week-end en France pour y être soignés », a annoncé Patrick Ollier,le président UMP de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale et président du groupe d’amitié franco-lybien, de retour d’un voyage de trois jours à Triploi…

2006-03-05

AFP Infos Mondiales « Prochaine signature d’un accord France-Lybie sur le nucléaire civil »

…« L’accord est négocié, il sera signé dans les quinze jours qui viennent », a déclaré le président de la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale Patrick Ollier … « Tripoli a engagé l’ouverture de son économie à l’Occident » a expliqué Patrick Ollier, président du groupe d’amitié France-Lybie, dont c’était le septième voyage en Lybie depuis que le pays a officiellement renoncé au développement et à la détention d’armes de destruction massive et au soutien d’organisations terroristes…

2006-03-05

Reuters « Nucléaire civil – Vers un accord franco-lybien »

…« La France et la Lybie s’apprêtent à signer un accord de coopération dans le domaine du nucléaire civil, a déclaré dimanche le député UMP Patrick Ollier, de retour d’une visite à Tripoli…..une coopération est en train engagée, avec un accord qui va être signé dans les 15 jours trois semaines…et qui, s’il se confirme, s’inscrit dans le prolongement de la visite effectuée par Jacques Chirac en Lybie en novembre 2204…

2006-03-01

Rueil Infos, hommage de Patrick Ollier à Jacques Baumel, disparu le 17 février dernier.Cliquez ici

2006-03-01

Le Parisien « Parlement : une mission au chevet de la viticulture »

…« Une mission d’information va être créée pour mener, parallèlement au déblocage d’aides ponctuelles, une réflexion de fond susceptible de répondre aux problèmes de la profession » a annoncé Patrick Ollier, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée…

2006-02-26

Sud Ouest « Gaz de France va fusionner avec le groupe Suez »

…« Le Gouvernement a bien fait d’agir vite, il y va de l’intérêt national » a réagi hier le président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée Patrick Ollier…

2006-02-02

Le Monde : « La France et le Luxembourg tentent de contrer l’OPA de Mittal sur Arcelor »

2006-02-01

Le Figaro Économie : « A l’Assemblée, front presque uni contre Mittal Steel »

…Patrick Ollier s’est dit très préoccupé même s’il concède que les moyens dont dispose l’État sont extrêmement limités…

2006-02-01

Le Parisien : « Le front du refus des politiques »

… « L’homme d’affaires a l’intention d’aller jusqu’au bout » a déclaré Patrick Ollier à propos de Lakshmi Mittal tout en soulignant le fait, rare, qu’un industriel vienne vers les responsables politiques pour donner des explications…

2006-01-31

AFP « Le projet Borloo voté à l’Assemblée »

…Les députés ont adopté un amendement de Patrick Ollier faisant entrer dans le décompte des 20% des opérations d’accession sociale à la propriété…

2006-01-31

AFP « Jean Arthuis : Lakshmi Mittal est un homme ouvert »

…Avant de se rendre au sénat, Lakshmi Mittal avait rencontré à l’Assemblée le président de la commission des Affaires économiques Patrick Ollier…

2006-01-31


2006-01-31

Le Figaro « La droite et la Gauche engagent la bataille du CPE : l’UMP sans états d’âme »

…Membre du groupe Emploi constitué à Matignon, Patrick Ollier souligne que dans la majorité, il y a une « unanimité totale sur la méthode » ; face aux « attaques mensongères de la Gauche », celui-ci insiste sur le fait que le CPE est un contrat « antiprécarité »…


La Croix « Le Parlement s’amende sur le logement social. Les députés ont assoupli l’obligation pesant sur les maires de proposer au moins 20% de logements sociaux. »

…Un amendement de Patrick Ollier prévoit d’y inclure pendant cinq ans les opérations d’accession sociale à la propriété…

2006-01-31

AFP « Mittal / Arcelor : Ollier (UMP) déplore un « manque de solidarité européenne »

2006-01-28

Le Monde « La loi sur la mixité sociale a été modifiée avec l’aval de l’Élysée »

…Défendue par Patrick Ollier, cette nouvelle disposition a obtenu l’aval de l’Élysée et de Matignon…

2006-01-27

Les Échos « Les députés modifient le quota de 20% de logements sociaux »

…Les députés ont adopté un amendement du président de la commission des Affaires économiques Patrick Ollier (UMP), qui inclut dans le décompte du quota de 20% de logements sociaux dans les communes « des logements vendus et construits dans le cadre d’opérations d’accession sociale à la propriété »…

2006-01-27

La Nouvelle république : « Les députés amendent la loi sur les 20% de logements sociaux »

…Ils ont adopté par 58 voix contre 18 un amendement déposé par Patrick ollier (UMP)…

2006-01-27

La Tribune « Les députés assouplissent les obligations de logement social »

…L’amendement avait été déposé par le président UMP de la Commission des affaires Économiques, Patrick Ollier…

2006-01-26

Le nouvel OBS.com « CPE : les pour »

…Patrick Ollier, président UMP de la CAE : « c’est une mesure courageuse et efficace ; l’indemnité obligatoire pour les stages de plus de trois mois est aussi de nature à lutter contre la précarité…

2006-01-25

La Voix du Nord « Les logements sociaux agitent l’Hémicycle »

…Reste que la majorité devrait adopter un amendement de Patrick Ollier…

2006-01-25

La Nouvelle République « Logement : Une séance heurtée et mouvementée »

…Le président de la commission des Affaires économiques Patrick Ollier a rappelé « le faible bilan des cinq années de gestion de la Gauche dans ce domaine »…

2006-01-25

La Tribune « La majorité renonce à alléger la loi sur le logement social »

…Patrick Ollier s’est réjoui hier que l’abbé Pierre vienne constater la détermination du Gouvernement et du groupe UMP de construire toujours plus de logements sociaux…

2006-01-25

AFP « Examen des amendements sur les logements sociaux sur fond de CPE »

…Parmi les amendements majeurs figure celui déposé par le président de la commission des Affaires Économiques Patrick Ollier (UMP)…

2006-01-24

Reuters « L’abbé Pierre de retour pour défendre les logements sociaux »

…Patrick Ollier président UMP de a Commission des Affaires économiques est venu le saluer dans les tribunes…

2006-01-20

Libération « Quand les élus UMP cherchent à démolir la loi SRU »

…une partie des opérations d’accession sociale à la propriété par le biais du prêt à taux zéro seraient comptabilisées comme des HLM si elles sont réalisées par des ménages modestes. Toutes ces dispositions visent à satisfaire l’aspiration des Français à accéder à la propriété » se défend Patrick Ollier…

2006-01-20

AFP Infos Économiques : « Logement social :Assemblée pour une décote ou surcote de 35% sur la vente »

…Les députés ont adopté un amendement de la commission des Affaires Économiques prévoyant ce dispositif, voté à l’initiative de Patrick Ollier…

2006-01-19

Le Figaro Économie : « La course aux logements sociaux est lancée »

…Le Gouvernement pourrait comptabiliser dans les 20% de logements sociaux imposés par la loi SRU les opérations d’accession sociale à la propriété. C’est ce que suggère Patrick Ollier…

2006-01-18

Les Échos : « Les députés veulent réformer la manière de compter les HLM »

…Patrick Ollier a pacifié les débats sur l’obligation des communes de disposer de 20% de logements sociaux en proposant un amendement pour réformer la manière dont les logements sociaux seraient comptabilisés… Le Gouvernement compte sur lui pour calmer ses collègues qui seraient tentés de s’écrier : « pas de HLM dans mes beaux quartiers…

2006-01-18

Le Parisien : « Les députés veulent doper l’accession sociale à la propriété »

…Permettre aux locataires de HLM et aux personnes les plus modestes d’accéder plus facilement à la propriété : c’est l’objectif affiché par la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée, présidée par Patrick Ollier…

2006-01-13

La Tribune : « Vers une épargne salariale accessible au plus grand nombre »

…Patrick Ollier propose d’instaurer un « dividende » du travail dans le cadre de la réforme qui devait être examinée par le parlement d’ici l’été…

Mentions légales  -  Contact