UMP et assembléePatrick Ollier Président de la Métropole du Grand Paris - Député de la 7ème circonscription des Hauts-de-Seine

Rueil-Malmaison - Garches - Saint-Cloud

UMP et assemblée
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
Patrick Ollier dans les medias

Les derniers articles de presse : extraits

- 2011-11-03

Libération : "Tout le monde se lève pour l’Europe à l’UMP"

…Le coup de théâtre grec pousse les députés de la majorité à un réexamen de leurs convictions européennes. Hier, à l’Assemblée nationale, François Fillon les a invités « à tirer tous ensemble les enseignements politiques de cette crise et prendre les décisions qui s’imposent sur l’organisation de l’Union européenne ». ..Même les gaullistes se font une raison : « Cette crise, c’est un coup porté à l’Europe des nations. Ce coup était dans Maastricht, mais nous n’avons pas voulu le voir », notait le député Jérôme Bignon. Pour le ministre chargé des Relations avec le Parlement, Patrick Ollier, l’affaire semblait entendue : « Nous allons vers un gouvernement de la zone euro ; depuis la mi-septembre, Nicolas Sarkozy le redit chaque fois qu’il en a l’occasion. »


- 2011-11-02

AFP : "Grèce : Papandréou va "réfléchir aux conséquences pour son pays" (Ollier)"

Le Premier ministre grec, Georges Papandréou, va "réfléchir aux conséquences pour son propre pays" d’un référendum sur le plan de sauvetage de la zone euro, a estimé mercredi dans les couloirs de l’Assemblée le ministre des Relations avec le Parlement, Patrick Ollier. "Les gouvernements français, allemand, de la zone euro ont pris des décisions très fortes pour faire en sorte de sauver la zone euro. Il revient aux Grecs de décider ce qu’ils veulent faire et comment. Je pense que M. Papandréou va réfléchir aux conséquences pour son pays, attendons qu’il apporte une réponse ce soir aux responsables de la zone euro", a-t-il dit à la presse. A la question de savoir si cette situation de crise aidait le président de la République, le ministre a rétorqué : "Nicolas Sarkozy ne s’occupe pas du tout de savoir si ça l’aide ou pas pour 2012, il travaille pour éviter que la France ne connaisse des conséquences graves dans le cadre de la plus forte crise depuis 1929, il n’est pas dans une logique de campagne présidentielle". "M. Hollande (candidat du PS à la présidentielle, NDLR) n’est pas au pouvoir, donc il ne peut pas être dans l’action, le président de la République est au pouvoir, il est tout à fait dans l’action. Il y a deux positions : l’une difficile, l’exercice du pouvoir, l’autre confortable, celle de la critique et bien souvent de la démagogie", a lancé M. Ollier.


- 2011-10-29

Sud Ouest : "L’UMP en quête de stratégie"

Demain à Nontron, il sera beaucoup question des législatives…Michèle Alliot-Marie, Patrick Ollier : c’est un tandem de choc qui est attendu demain à Nontron pour le rassemblement UMP du Haut-Périgord. Et pas seulement en simples voisins… Pas simplement non plus pour parler de la dynamique économique de nos territoires ruraux, thème retenu pour cette journée. Car, à moins de six mois du premier tour de la présidentielle, l’enjeu est bien de mobiliser les troupes quelque peu déstabilisées par le succès de la primaire socialiste et la perte de popularité de Nicolas Sarkozy. Tous les ténors UMP du département devraient être présents…


- 2011-10-26

AFP : "Mort de Michel Inchauspé, ancien député RPR des Pyrénées-Atlantiques"

L’ancien député RPR des Pyrénées-Atlantiques et ex-secrétaire d’Etat à l’Outre-mer du général de Gaulle, est mort dans la nuit de mardi à mercredi à l’âge de 86 ans, a-t-on appris auprès de la mairie de Saint-Jean-Pied-de-Port, où il résidait…Figure de la politique basque, il avait été élu député des Pyrénées-Atlantiques entre 1967 et 2002. Il a également été conseiller général des Pyrénées-Atlantiques de 1960 à 2004. M. Inchauspé avait été nommé secrétaire d’Etat chargé des Départements et Territoires d’outre-mer par Maurice Couve de Murville, Premier ministre du général de Gaulle, en juillet 1968, poste qu’il a occupé jusqu’en juin 1969. Le ministre des Relations avec le Parlement, Patrick Ollier, a rendu hommage à "une grande figure de la vie politique et des Pyrénées-Atlantiques. Il a salué "l’engagement" et "les convictions qui furent les siennes tout au long de sa vie politique, caractérisée notamment par une passion débordante dans les différents mandats électifs qu’il a eu le privilège d’exercer, que ce soit à l’Assemblée nationale ou au conseil général des Pyrénées-Atlantique de 1960 à 2004".

Mentions légales  -  Contact