UMP et assembléePatrick Ollier Président de la Métropole du Grand Paris - Député de la 7ème circonscription des Hauts-de-Seine

Rueil-Malmaison - Garches - Saint-Cloud

UMP et assemblée
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
Questions d’actualité : Patrick Ollier aux "Quatre colonnes" le 25/02/2014

Soutien à l’armée française pour l’opération Sangaris en Centrafrique, inertie de la diplomatie, incidences de la politique nationale sur les élections municipales : Patrick Ollier a répondu le 24/02/2014 au micro des journalistes en marge des questions d’actualité au Gouvernement aux Quatre colonnes de l’Assemblée nationale.

Intervention Française en Centrafrique : "Je soutiens l’intervention française centrafricaine et nos soldats qui risquent leur vie ; il s’agit de notre zone d’influence, notre place est là-bas, c’est de notre responsabilité, en raison des liens historiques qui nous lient, tout d’abord, mais également car il s’agit ni plus ni moins d’un génocide -une ethnie religieuse contre une autre- que nous ne pouvons tolérer et qu’enfin, nous ne pouvons ignorer la menace de terrorisme islamiste qui plane sur ce conflit. Notre soutien en revanche est conditionnel, nous allons interpeller le Président de la République et le Premier ministre car il est désolant de voir que la diplomatie française est inerte, nous sommes bien seuls sur place, François Hollande semble impuissant à mobiliser des moyens humains, logistiques et financiers européens, je ne peux que faire la comparaison avec l’intervention réussie de Nicolas Sarkozy lors du conflit en Géorgie"

Gouvernement/soutien des Verts aux émeutiers de Nantes : "c’est inacceptable que les Verts restent au Gouvernement, il y a une incohérence totale au sein du Gouvernement aujourd’hui, il est temps que le Premier ministre remette de l’ordre et de la discipline dans sa majorité et qu’il sorte de cette ambiguïté."

Municipales : "ce ne sera pas une vague bleue, ce sera d’abord la défaite des socialistes ! Car même s’il s’agit essentiellement d’un scrutin local basé sur la confiance entre le maire et ses administrés, les conséquences locales de la politique nationale sont prégnantes dans les préoccupations des citoyens, s’agissant notamment de la potentielle augmentation de la fiscalité locale, en raison du désengagement de l’Etat ou de la hausse des dépenses générées par exemple par la réforme des rythmes scolaires, à la charge des municipalités. Pour ma part, en tant que maire candidat UMP à Rueil-Malmaison, je me suis engagé, sur l’année 2104, à ne pas augmenter les impôts locaux ; il y a incontestablement une overdose fiscale et de grandes inquiétudes également liées à l’emploi…"

MPEG4 Audio - 3.2 Mo
Ecouter l’itv de patrick Ollier du 25/02/2014
MPEG4 Audio - 3 Mo
Ecouter l’itv de patrick Ollier du 25/02/2014 (partie 2)
Mentions légales  -  Contact