UMP et assembléePatrick Ollier Président de la Métropole du Grand Paris - Député de la 7ème circonscription des Hauts-de-Seine

Rueil-Malmaison - Garches - Saint-Cloud

UMP et assemblée
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
Questions d’actualité : la réaction de Patrick Ollier aux "Quatre colonnes" le 6/11/13

Manque de lisibilité de l’action gouvernementale, propos racistes à l’encontre de Christiane Taubira, impopularité de François Hollande : Patrick Ollier a répondu aux questions de la presse le 6/11/2013 en marge des questions d’actualité au Gouvernement aux "Quatre colonnes" à l’Assemblée nationale le 6/11/2013.

Manque de lisibilité de l’action gouvernementale  : "Lorsqu’il y a volonté, comme le disait Jacques Chirac, on trouve le chemin ; or on a l’impression aujourd’hui qu’il n’y a plus de volonté , y compris dans la conduite de la majorité. Ce n’est pas normal qu’il ait autant de cafouillages, de désaccords au sein du PS, sans même parler des écologistes"…

Racisme : les medias vont trop loin et accentuent un phénomène marginal ; a force de parler de choses qui n’existent pas on finit par les créer. La France n’est pas un pays raciste ; je condamne les injures à l’encontre de Mme Taubira, c’est inacceptable. Mais ce n’est pas la première fois que quelqu’un subit des injures et ce n’est pas parce que l’on a insulté Mme Taubira que la France est raciste. Je défends les Français, ils ne sont pas racistes. Cela me met en colère d’entendre de telles assertions.

Impopularité de François Hollande :

L’impopularité de François Hollande est uniquement liée à son inefficacité ; ce n’est pas sa tête qu’on juge, ou son caractère ; la politique qui est mise en oeuvre aujourd’hui par le Gouvernement de la République est une mauvaise politique pour les Français, mauvaise politique au plan économique, au plan social, au plan fiscal, ce qui provoque les ras-le-bol des Français, notamment des Bretons. On est dans une situation d’absence, de vacance du pouvoir, c’est une impression terrible pour les Français. C’est une situation inédite sous la Vème République, on retrouve une situation explosive un peu similaire à celle de mai 1968. Ce n’est pas un problème de communication ; aucune politique de communication, aussi efficace soit-elle, ne peut pallier la nature de la politique mise en oeuvre. Si la politique est mauvaise, vous ne pouvez pas tromper les Français. Les faits sont là, les Français contestent haut et fort cette réalité…"

MPEG4 Audio - 3.5 Mo
Ecouter l’ITV de Patrick Ollier aux Quatres colonnes le 6/11/2013
Mentions légales  -  Contact