UMP et assembléePatrick Ollier Président de la Métropole du Grand Paris - Député de la 7ème circonscription des Hauts-de-Seine

Rueil-Malmaison - Garches - Saint-Cloud

UMP et assemblée
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
RSA : Patrick Ollier soutient "un effort collectif pour réhabiliter le travail"

« Le projet de loi sur le Revenu de Solidarité Active, actuellement débattu à l’Assemblée, a pour ambition d’encourager le retour à l’emploi des plus démunis. Ce texte constitue un tournant majeur dans la politique de solidarité en France, car en garantissant que tout retour à l’emploi se traduit par des revenus supplémentaires, il substitue à une politique d’assistanat une politique d’encouragement au travail, ce dont je me réjouis. Nous devons donc être tous solidaires de cet effort collectif pour revaloriser le travail. Pour ma part, dans un contexte budgétaire serré, le choix du Président de la République de financer le RSA par un prélèvement sur les revenus du capital ne me paraît pas inacceptable au regard de l’enjeu pour la société ; il y a en effet des revenus du patrimoine qui jusqu’à présent n’ont jamais été taxés et sont exonérés soit de charges, soit de fiscalité, soit des deux. J’approuve donc également l’adoption, le mercredi 17 septembre, en commission des Finances de l’Assemblée, d’un amendement instaurant un plafonnement global des niches fiscales. Cela permet un financement équilibré du RSA. Il faut éviter les dérives et les abus en matière de fiscalité. C’est une question d’équité. Fidèle à la tradition du Gaullisme social, je considère le RSA, dont le coût devrait par ailleurs diminuer au fur et à mesure qu’il produira ses effets, est en quelque sorte un investissement pour l’avenir, un bon moyen de concilier justice sociale et efficacité économique. »

NB :

Le projet de loi sur le Revenu de Solidarité Active (RSA) est débattu à l’Assemblée nationale depuis le 22 septembre. Ce nouveau dispositif remplace les deux principaux minima sociaux (Revenu Minimum d’Insertion (RMI) et Allocation de Parent Isolé (API)), avec pour ambition d ‘encourager le retour à l’emploi des plus démunis. Déjà expérimenté dans 34 départements,le RSA devrait être généralisé sur l’ensemble du territoire le 1er juillet 2009 et bénéficier à plus de trois millions de familles.

Mentions légales  -  Contact