UMP et assembléePatrick Ollier Président de la Métropole du Grand Paris - Député de la 7ème circonscription des Hauts-de-Seine

Rueil-Malmaison - Garches - Saint-Cloud

UMP et assemblée
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
Service minimum dans les transports : "ce qui a été voté ne doit pas être contourné"

"J’ai fait en sorte que les conditions soient réunies à l’Assemblée nationale pour mettre en place le service minimum dans les transports. Nous avons voté toutes les dispositions nécessaires.

Il s’avère aujourd’hui que dans certains cas, seule la réquisition des agents puisse permettre d’aller jusqu’au bout de la logique du service minimum, dès lors que la grêve frappe les usagers.

Nous nous devons de réfléchir entre personnes responsables - centrales syndicales, Gouvernement, parlementaires, responsables des entreprises- pour faire en sorte que ce qui a été voté ne soit pas contourné, sous peine que nous soyons obligés d’aller plus loin dans le cadre de la loi !

Le choix ne dépend plus du Gouvernement mais, bien des partenaires sociaux qui doivent prendre conscience que les usagers et la majorité tout en acceptant le droit de grêve, ne peuvent pour autant pas accepter d’être pris en otage pour des intérêts qui ne les concerne pas.".

Mentions légales  -  Contact