Pic de pollution : Patrick Ollier tire la sonnette d’alarme et saisit Ségolène Royal  

Alors que la capitale subit le pic de pollution le plus important depuis dix ans, Patrick Ollier, comme président de la Métropole du Grand Paris, a adressé un courrier à la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, pour lui faire part de son étonnement et de son inquiétude face au silence du Gouvernement :"7 millions et demi de personnes subissent l’épisode de pollution atmosphérique sur l’aire métropolitaine, avec des conséquences qui pourraient s’aggraver dans les heures qui viennent.



Au-delà de la circulation alternée telle qu’elle a été mise en place depuis mardi 6 décembre, les dispositions mises en oeuvre manquent de moyens financiers, de personnels et d’organisation pour les mettre en œuvre. Je souhaite donc qu’un dispositif gouvernemental à la mesure de cet épisode de pollution inédit soit déployé, dispositif auquel doit être associée la Métropole du Grand Paris, compétente en matière de qualité de l’air, de mobilité durable et d’environnement. Ces épisodes de pollution vont devenir de plus en plus fréquents, il convient donc de changer l’approche en privilégiant davantage la prévention face à ce défi tant sanitaire qu’environnemental. "

PDF - 1.2 Mo
Lettre de Patrick Ollier à Ségolène Royal du 7/12/2016